CARREFOUR

Analyse du cours de l'action Carrefour

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

Le groupe Carrefour, tout comme ses principaux concurrents, met tout en œuvre pour profiter au maximum de la transformation numérique dans le but de proposer de nouveaux produits et services. On suivra donc avec attention les innovations et nouveaux services en ligne proposés par le groupe.

Analyse N°2

De la même manière et en raison d’une concurrence très forte sur les prix du marché, le développement par le groupe de produits de marque distributeur est un élément susceptible de booster les ventes face à un pouvoir d’achat de plus en plus faible.

Analyse N°3

On suivra également de près la stratégie de développement sur tout le territoire de magasins de proximité par le groupe et son déploiement dans les grandes métropoles.

Analyse N°4

Dans le même temps, on gardera également un œil sur la stratégie d’expansion à l’international du groupe avec son implantation sur de nouveaux marchés comme les marchés émergents.

Analyse N°5

Les statistiques économiques concernant la zone Euro sont aussi des éléments à prendre en considération au regard de l’impact qu’ils ont sur la consommation et donc sur les ventes de ces groupes. On surveillera notamment le taux de croissance européen.

Analyse N°6

Enfin, on suivra bien entendu de près les principaux concurrents de cette entreprise.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Présentation de l'action Carrefour

Le groupe Carrefour est aujourd’hui un des leaders de la grande distribution et a fusionné avec le groupe français Promoès, bien qu’il se soit rapidement étendu sur le plan européen. Bien plus que cela, il se hisse à l’heure actuelle au deuxième rang mondial de ce marché que l’on sait très juteux, juste après le géant américain WalMart.

C’est ce groupe qui a notamment lancé les premiers hypermarchés en 1963, mais il possède aussi un grand nombre de structures commerciales plus petites comme les supermarchés ou certaines superettes.

Le groupe possède plus de 12 300 magasins à travers le monde dont 1 376 hypermarchés sous les enseignes Carrefour et Atacadao, 3243 supermarchés sous les enseignes Carrefour Bairro, Carrefour Market et Supeco, 7327 magasins de proximité avec les enseignes Carrefour City, Carrefour Express, Carrefour Contact, Carrefour Montagne, Carrefour Bio, 8 à Huit et Proxi, 354 cash and carry dont Promocash, Docks Market et Grossiper ainsi que plusieurs sites e-commerce comme Carrefour OOshop, Carrefour.fr, Carrefour.es, Carrefour.eu, Carrefour.pl, Carrefour.ro, Carrefour.com.cn et Carrefour.com.tw.

Le chiffre d’affaires de la société Carrefour est de plus de 76 milliards d’euros par an. Il est réalisé à 46.9% en France, à 27.7% dans le reste de l’Europe, pour 18.2% en Amérique Latine, et pour 7.2% en Asie.

Le chiffre d’affaires a connu plusieurs hausses importantes en 1991 suite au rachat de Montlaur et Euromarché, en 1999 avec le rachat de Comptoirs Modernes, en 2000 avec la fusion avec Promedès et en 2001 avec le rachat des activités belges et italiennes.

L’entreprise Carrefour fait partie de l’indice boursier national français CAC 40.

Analyse du cours de l'action Carrefour
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Concurrents

Si le groupe Carrefour est actuellement l’un des plus importants groupes européens du secteur de la grande distribution, il n’est pas le seul à convoiter les parts de ce marché. En effet, Carrefour doit faire face à certains concurrents importants dont voici les principaux :

Tesco 

le groupe Tesco est un groupe de grande distribution britannique également présent en Europe de l’Est, en Irlande et en Asie. Il s’agit d’un des plus importants groupes de ce secteur d’activité au Royaume-Uni avec plus de 3 780 magasins. Bien entendu, le groupe exerce aussi de nombreuses activités à l’international.

Casino Groupe 

Le groupe Casino également connu sous le nom de Casino Guichard-Perrachon est un concurrent français de Carrefour spécialisé également dans la grande distribution. Il a été créé en 1898 et est un acteur historique de la grande distribution dans ce pays. Mais Casino s’est également développé à l’international en rachetant notamment GPA et Grupo Exito en 1999 qui sont des entreprises majeures de ce secteur en Colombie et au Brésil.

Metro AG 

Cet autre groupe est cette fois allemand et est également spécialisé dans la distribution. Il détient plusieurs enseignes populaires de vente de gros ou cash & carry aux professionnels et présents dans de nombreux pays du monde avec les enseigne Metro Cash & Carry et Makro.

Aldi Group 

Cet autre groupe allemand est une chaine de supermarchés hard-discount autrefois basé en Allemagne. Il s’agit également d’une entreprise familiale qui existe depuis 1913 et qui a été créé dans un quartier populaire d’Essen. Ce simple magasin sera ensuite développé après la seconde guerre mondiale pour devenir le groupe international qu’il est aujourd’hui.

Edeka Gruppe 

Encore une entreprise allemande en concurrence directe avec Carrefour. Ce groupe est en effet une entreprise de grande distribution qui existe depuis de nombreuses années et qui compte parmi les plus importantes de ce secteur aujourd’hui. Eedeka Gruppe est ainsi à la tête d’un réseau de 12 000 points de vente.

Delhaize 

Enfin, il faut également tenir compte de la concurrence du groupe Delhaize qui est un groupe belge spécialisé dans la grande distribution et qui exerce ses activités dans 11 pays. Le plus gros de son activité concerne l’exploitation de supermarchés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie du Sud-Est. Ce groupe est coté sur Euronext Belgique et fait partie de l’indice boursier belge BEL20.


Partenaires

Le groupe Carrefour est également partenaire de certains évènements sportifs comme le Tour de France duquel il est l’un des sponsors officiels mais a également su s’associer avec des grandes entreprises dans des projets communs qu’il est important de connaitre pour mener à bien vos analyses de ce titre boursier.

Engie

C’est le cas par exemple d’un partenariat avec Engie, mis en place en 2015 et ayant pour objectif de mettre en service les premiers camions de transport non-polluant au bio-méthane.

Dia

Carrefour s’est séparé de ses magasins Dia dans le monde en 2011 mais a finalement racheté les enseignes de ce groupe en France en 2015. On peut donc dire que ces deux entreprises sont encore partenaires, du moins en ce qui concerne le marché français.

Mastercard

Enfin, Carrefour est partenaire de Mastercard dans le cadre d’un de ses services de financement, la carte PASS. Ce partenariat a été mis en place en 2009 par son service de Bancassurance. Celui-ci a récemment été renouvelé et devrait donc perdurer encore de nombreuses années.

Darty

En 2018, Carrefour a signé un partenariat avec Darty et a ouvert des magasins de cette enseigne gérés en franchise dans ses hypermarchés.

Google

En 2019, c'est avec le géant américain Google que Carrefour a signé un partenariat stratégique. Ce partenariat va permettre à Carrefour de commercialiser son offre en ligne sur la nouvelle interface de Google Shopping ainsi que vocalement sur les appareils intégrant le Google Assistant.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l'action Carrefour :

Premièrement, il est important de rappeler que le positionnement en Europe et dans le monde du groupe Carrefour est un des points positifs. En effet, le groupe Carrefour est actuellement le leader de la distribution alimentaire en zone européenne et se classe deuxième à l’échelle internationale pour ce secteur d’activité.

La répartition des activités du groupe Carrefour dans le monde est également un point rassurant. En effet, si le groupe réalise toujours la plus grande partie de ses ventes en France avec 47% de celles-ci, il est également très présent dans d’autres pays d’Europe comme la Belgique, l’Espagne et l’Italie où il réalise plus de 26% de ses ventes. Viennent ensuite des pays d’autres régions du monde, notamment en Amérique Latine avec le marché brésilien qui génère 19% des ventes de l’entreprise, ainsi que l’Asie avec les marchés chinois et taïwanais.

Le groupe Carrefour a réussi à remettre en place depuis plusieurs années une stratégie de prix bas tout au long de l’année. Il a également tenu à procéder à la rénovation de plus de 70% de son parc français d’hypermarchés en quelques années. Au Brésil, ce sont 24% des hypermarchés de cette enseigne qui ont été rénovés.

En ce qui concerne le seul marché français, qui génère la plupart des ventes de Carrefour, le groupe a également gagné de nouvelles parts de marché, notamment grâce à sa marque Cora qui détient actuellement plus de 28.1% de ces parts devant le groupe Leclerc, son principal adversaire, qui n’en détient que 21%. En parallèle, la productivité de l’entreprise a montré une hausse constante ces dernières années, signe que le groupe est en bonne santé économique.

Les investisseurs sont également rassurés par la façon d’agir de la direction du groupe Carrefour qui a récemment mis en place une stratégie basée sur trois grands axes principaux à savoir une décentralisation plus importante qui laisse davantage de liberté et de pouvoir aux directeurs de magasins, un recentrage des activités d’investissement sur des zones plus ciblées et moins de pays différents et une valorisation plus forte de l’immobilier, notamment grâce à la participation de 48% que le groupe détient dans la filiale Carmila.

Enfin, depuis le rachat du site de vente en ligne Rue du Commerce, le groupe Carrefour a réussi à se faire une place dans le secteur du e-commerce et ainsi à diversifier ses activités de vente.

Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l'action Carrefour :

Premièrement, il faut remarquer que l’action Carrefour est fortement exposée aux aléas de certains autres marché dont le marché des devises avec une sensibilité importante à l’évolution du taux de change de l’euro avec le real brésilien et le yuan chinois. Le recul récent des prix du pétrole brut est également un frein à sa croissance.

Sur le marché français et bien que Carrefour ait récemment réussi à regagner quelques parts de marché, le groupe souffre encore de quelques lacunes. Ainsi, la plus grosse part de ses ventes est réalisée en région parisienne, ce qui rend compte d’un trop faible développement en province. Par ailleurs, le groupe est également à la traine par rapport à la concurrence en ce qui concerne les services de drive ou retraits en magasin après commande en ligne. Sur ce secteur très spécifique, Carrefour ne détient actuellement que 7% des parts de marché alors que son concurrent Leclerc en détient 46%.

Dans le reste du monde, Carrefour a également montré un chiffre d’affaires en net recul sur le marché chinois. Ce phénomène s’explique notamment par les différentes restructurations de l’enseigne  dans ce pays, mais aussi par l’arrivée d’un concurrent très dangereux, à savoir Alibaba, qui est actuellement leader du e-commerce chinois. A cause de ces deux facteurs, c’est le positionnement du groupe en Asie qui est remis en question.

Enfin, on peut aussi noter que certains investisseurs trouvent l’action Carrefour encore trop chère à l’achat alors que d’autres valeurs de concurrents américains ou britanniques proposent des prix plus avantageux et stratégiquement attractifs.

Vous constatez ici que le groupe Carrefour présente des points forts et des points faibles divers. Ils doivent ainsi être surveillés pour le bien-fondé de vos stratégies.

Les informations fournies ici ne le sont qu’à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées sans réaliser une analyse fondamentale plus complète de ce titre en tenant compte, notamment, des données extérieures, des publications à venir et de toute actualité fondamentale qui pourrait faire évoluer ces atouts et faiblesses ou les rendre plus ou moins pesants. Ces informations ne constituent en aucune façon des recommandations en vue de la réalisation de transactions.

Questions fréquemment posées

Quels ont été les plus haut et plus bas historiques récents de l’action Carrefour ?

Si on s’intéresse à l’analyse technique du cours de l’action Carrefour, qui est une des analyses essentielles pour comprendre comment ce titre se comporte et mettre en place des stratégies de trading efficaces sur celui-ci, on peut notamment prendre connaissance de ses niveaux hauts et bas les plus importants. En ce qui concerne le cours de cette action depuis le début de l’année 2020, on note que le cours le plus haut a été atteint à 16.89€ et que le cours le plus bas a été de 12.32€.

Quel est le marché et la place de cotation de l’action Carrefour ?

L’action du groupe français Carrefour est bien entendu cotée sur le marché Euronext Paris en France. Plus précisément, cette cotation se fait sur le compartiment A de ce marché, c’est-à-dire le compartiment regroupant les plus grandes entreprises du pays. D’ailleurs et grâce à son importante capitalisation boursière, Carrefour fait également partie de l’indice boursier national de référence CAC 40.

Qu’est-ce qui peut faire chuter le cours de l’action Carrefour ?

L’action Carrefour peut tout à fait chuter dans les mois ou années à venir. Pour anticiper une telle perte de points, vous devez surveiller de près toutes les actualités majeures de cette valeur avec les résultats financiers du groupe, ses plans stratégiques ou encore les actualités de la concurrence. Vous suivrez également avec intérêt les graphiques boursiers de ce titre.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 67% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro