MICHELIN

Analyse du cours de l'action Michelin

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Les grands groupes français cotés sur le CAC 40 ont l’avantage de présenter des informations claires et simples à trouver pour les investisseurs de l’hexagone. Aussi est-il intéressant de posséder quelques titres de ces sociétés dans votre portefeuille ou de trader en direct sur le cours de ces actions depuis une plateforme de trading. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir quelques informations clés à propos de l’action Michelin, son analyse et son cours historique.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

La santé du marché de l’automobile qui est directement lié aux produits de première monte de la marque.

Analyse N°2

Le taux de chômage qui a une influence directe sur les activités de remplacement de pneumatiques.

Analyse N°3

Les actualités et déclarations de ses principaux concurrents comme Goodyear.

Analyse N°4

Les objectifs financiers de l’entreprise d’ici à 2020 sont très ambitieux avec l’annonce d’un  chiffre d’affaires envisagé à plus de 21.2 milliards de dollars grâce aux 5 000 points de vente franchisé ou intégrés à travers le monde. Les marges opérationnelles envisagées devraient atteindre entre 11 et 15% dans le segment tourisme, 9 à 13% dans le secteur des poids lourds et 17 à 24% dans le domaine des pneus de spécialité. Le groupe envisage également de réaliser plus d’1.2 milliards d’euros d’économie de coûts et de dégager 1 milliard de dollars de flux de trésorerie libre. Il est donc conseillé de surveiller de près l’évolution des résultats et l’atteinte de ces objectif afin de réévaluer les perspectives d’évolution de ce titre boursier.

Analyse N°5

Le fait que l’entreprise Michelin soit contrôlée par la famille Michelin elle-même qui détient 4% du capital et 5.17% des droits de vote par le biais d’une commandite par actions empêche toute tentative d’OPA ce qui peut freiner certains investisseurs. Il faut donc également tenir compte de ce paramètre avant de commencer à analyser le cours de l’action Michelin et de prendre position sur le marché.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Présentation de l'action Michelin

La société française Michelin est actuellement l’un des plus grands fabricants et vendeurs de pneumatiques au monde avec les marques Michelin, mais aussi BFGoodrich, Kleber, Uniroyal et Taurus.

Son activité consiste principalement en la vente et la distribution de pneumatiques avec deux réseaux de distribution agréés que sont Euromaster et TCI. Une plus petite partie de son activité concerne la vente de pneumatiques à destination des engins agricoles et de génie civil ou encore à destination des deux roues et des avions, ainsi que la vente d’équipements et de services numériques d’aide à la mobilité (ViaMichelin).

 Avec pas moins de 68 sites de production à travers le monde, Michelin a su répartir son chiffre d’affaire sur l’ensemble du globe. Il touche ainsi principalement le marché français, mais aussi le marché européen dans son ensemble et le marché américain.

De nos jours, le groupe Michelin est spécialisé en pneumatique dans le monde entier mais son activité peut cependant être réparties en différents pôles en fonction du chiffre d’affaires réalisés et donc de l’importance de chaque secteur de production. Voici le détail de ces pôles :

  • La vente et la distribution de pneumatiques représente 78% des ventes avec les pneus de voiture de tourisme, de sport et de camionnettes principalement et les pneus de poids-lourds.
  • Les autres pneumatiques et l’activité de Michelin Travel Partner qui est un guide gastronomique et des cartes géographiques pour 22% des ventes. Parmi ces pneumatiques on trouve les pneus pour deux roues, les pneus pour matériel de génie civil, engins agricoles, avions ou engins spatiaux et les produits et services d’aide à la mobilité.

Michelin s’occupe également de la distribution de ses pneumatiques par le biais des réseaux Euromaster partout en Europe mais aussi en Asie avec Tire et aux Etats-Unis avec TCI.

Le groupe produit les plus gros pneumatiques au monde avec la création d’un pneu géant pour équiper les Dumper Caterpillar en 1970 puis, l’équipement en 2002 des tomberaux géants Caterpillar pour l’excavation minière en Australie. Ces pneus mesurent plus de 4 mètres de diamètre et la firme est également à l’origine de la création des pneus agricoles les plus gros du monde avec 2.32 mètres de diamètre.

Michelin est également présent partout dans le monde grâce à sa filiale BFGoodrich, notamment sur les marchés de seconde monte et de première monte pour l’équipement des SUV et des 4x4. Les pneus produits par cette filiale sont classés dans la catégorie des produits de seconde ligne soit juste en dessous des produits des 6 grandes marques en termes de prix sur ce marché. Actuellement, la filiale BFGoodrich est le numéro trois du marché des pneus aux Etats-Unis et se place à la 4ème place du marché des pneus 4x4 en Europe. Rappelons en effet que ce type de pneu est la spécialité de la marque.

Avec une production annuelle qui dépasse les 166 millions de pneus en 2015 et l’édition de 16.5 millions de cartes et de guides, Michelin réalise près de 40% de son chiffre d’affaires en Europe et plus de 36% en Amérique du Nord. Le reste est réalisé dans le reste du monde. Le groupe dispose actuellement de 68 sites de production présents dans 17 pays différents.

Par le passé et notamment durant le XIXème siècle, Michelin a exploité la maîtrise du caoutchouc par vulcanisation pour déposer un brevet pour un pneu avec chambre à air incorporée en 1930.

Durant les années 30, Michelin se démarquera également dans le secteur ferroviaire par la production des autorails sur pneumatiques sous le nom de « Micheline ».  Ce terme est aujourd’hui le plus courant pour désigner les autorails français.

Il est encore possible d’apercevoir en bord des routes de France des panneaux Michelin en lave émaillée sur support en béton armé qui ont été produits entre 1910 et 1971.

Analyse du cours de l'action Michelin
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Concurrents

S’il est bien entendu important de bien connaitre les activités du groupe Michelin et ses principales sources de revenu, il faut aussi tenir compte, lors de vos analyses, de la concurrence de ce secteur d’activité et donc des principaux adversaires de cette entreprise que nous vous proposons de découvrir dès maintenant.

Bridgestone 

Tout d’abord, le groupe Bridgestone Corporation est sans doute le plus grand concurrent de Michelin. Il s’agit d’un fabricant de pneus japonais qui a été créé en 1931 et dont le nom provient de la traduction et de la transposition en anglais du nom original de l’entreprise, ishibashi qui signifie « pont de pierre ». Le groupe Bridgestone est actuellement le leader international du secteur des pneumatiques en termes de chiffre d’affaires.

Goodyear 

Un autre concurrent majeur de Michelin est le groupe américain Goodyear Tire and Rubber Company. Cette entreprise créée en 1898 est actuellement l’un des principaux fabricants de pneumatiques au monde derrière Bridgestone et Michelin. Il produit notamment des pneumatiques pour les automobiles, pour les avions ainsi que pour les poids lourds. La société Goodyear est également en charge de la production de courroies, de durits ainsi que d’autres produits en caoutchouc et de produits chimiques liés à l’industrie du caoutchouc. Le nom de l’entreprise a été choisi en honneur de Charles Goodyear qui a inventé la vulcanisation en 1842. Le groupe Goodyear et ses pneus sont devenus populaires notamment grâce à leur faible coût de maintenance et au fait qu’ils étaient facilement détachables. La marque est également devenue célèbre grâce à un ballon dirigeable souple grâce auquel Goodyear comptait entrer dans l’industrie aérospatiale et de l’aviation après la Seconde Guerre mondiale.

Continental AG 

On suivra également avec intérêt le groupe Continental AG qui a été créé en 1871 et qui est un grand équipementier automobile allemand basé à Hanovre. Le groupe est principalement connu pour ses pneumatiques mais produit aussi des pièces automobiles et exerce ses activités de recyclage de caoutchouc. Le groupe Continental AG emploie actuellement plus de 244 000 personnes réparties dans plus de 60 pays différents à travers le monde. Son organisation est répartie en plusieurs grandes divisions avec Continental Pneumatique, ContiTech, et Automotive Group.

Pirelli 

La société Pirelli & C SpA est aussi un grand nom de ce secteur et est un groupe italien spécialisé dans la production de pneumatiques et qui est une filiale de ChemChina. Aujourd’hui, le groupe est le cinquième producteur mondial par le biais de sa filiale Pirelli Tyre dont il est le seul actionnaire. Parmi les ventes du groupe, on retrouve principalement des pneumatiques automobiles, pour les camions et les motos avec une majeure partie des ventes réalisées auprès des consommateurs finaux. Le groupe exerce également dans différents pays dont principalement en Amérique du sud et en Europe suivis de l’Amérique du Nord, du Moyen-Orient, de l’Asie Pacifique et de la Russie.

Hankook Tire 

Enfin, le groupe Hankook Tire est aussi un grand fabricant mondial de pneumatiques basé en Corée du Sud. L’entreprise a été créée en 1941 sous le nom d’Hankook Tire Manufacturing et produit également d’autres équipements automobiles comme des batteries, des roues ou encore des plaquettes de frein. Il s’agit du septième plus important fabricant de pneus au monde.


Partenaires

Le groupe Michelin a également mis en place de nombreux partenariats avec diverses grandes entreprises. Nous vous proposons donc de découvrir ici les principales entreprises partenaires de cette société.

Accenture, Atos & Logica

En 2008, Michelin a signé un contrat avec plusieurs partenaires dont le groupe Accenture, Atos Origin et Logica. Ces partenariats ont pour objectif de permettre à Michelin d’avoir une meilleure efficacité opérationnelle et une meilleure réactivité et flexibilité de ses systèmes d’information.

Europcar

 Le groupe Europcar a également signé un partenariat de longue durée avec le groupe Michelin afin d’équiper l’ensemble de son parc automobile.

CNRS

Enfin, Michelin est partenaire du CNRS dans la recherche scientifique en rapport avec son domaine de prédilection. Cette association a nettement contribué à l’image de marque du fabricant de pneumatique en France et dans le monde.

Guestonline

En 2018, le groupe a également mis en place un partenariat avec cette entreprise dans le cadre d'une connexion technique entre le système de réservation de celle-ci et les applications mobiles et le site de Michelin restaurants.

Faurécia

Encore plus récemment, Michelin et Faurécia ont créé ensemble une co-entreprise dans le but de produire des piles à hydrogène et regroupant les différentes activités des deux entités dans ce domaine.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l'action Michelin :

L’action Michelin présente un certain nombre d’avantages pour les traders qui décident de spéculer sur son cours. Premièrement, on peut souligner que le groupe Michelin est actuellement le numéro un du secteur des pneumatique dans le monde. Il détient ainsi approximativement 15% des parts de marché, soit à peu près la même chose que ses concurrents directs Bridgestone et Goodyear.  Un avantage encore renforcé par une prise de parts de marché rapide du groupe dans les pays émergents qui devrait assoir sa position de leader à long terme.

La structure du groupe Michelin et son organisation en trois divisions distinctes soit une division de pneus pour les véhicules de tourisme et les fourgonnettes qui représente 57% des ventes, la division des pneus pour poids lourds qui représente 29% des ventes et les spécialités qui représentent 14% des vente, est également l’un des points forts de l’entreprise Michelin. Le groupe jouit également d’une excellente répartition géographique de ses activités avec un chiffre d’affaires très équilibré entre le marché des Amériques, celui de l’Europe et le reste du monde.

Si les concurrents de Michelin peuvent être exposés à la santé économique des constructeurs automobile, Michelin peut compter sur ses activités de pneus de remplacement qui représentent plus de ¾ de ses activités pour être protégé des aléas de ce marché.

Michelin séduit aussi beaucoup les investisseurs grâce à une politique de prix qui a fait ses preuves et qui est basée sur une baisse de l’exposition au cours du caoutchouc naturel, aux noirs de carbone et aux autres matières premières dérivées du pétrole qui représentent 40% des achats. Pour ce faire, il diminue sans cesse sa dépendance aux fournisseurs en produisant lui-même les matériaux dont il a besoin et de plus en plus, de manière écoresponsable.

Le groupe peut aussi compter sur des marges importantes sur ses produits spécifiques comme les pneus de spécialité à destination de l’aéronautique, de l’agriculture, du génie civil, des mines ou des deux roues de compétition. Sa gamme de pneus premium montre en effet un niveau de marge supérieur du double de celui des pneus classiques.

Michelin peut par ailleurs s’appuyer sur ses forts investissements dans le domaine de l’innovation et de la recherche, notamment dans l’amélioration de son niveau de production par le biais d’une automatisation de plus en plus importante de ses sites industriels en Europe ainsi que sur un déploiement important de sa production dans les pays émergents.

Un autre point fort de Michelin concerne ses innovations récentes dans le secteur des pneus verts qui offrent une faible résistance au roulement et qui devraient, à terme, représenter plus de 40% du marché des pneus de tourisme contre seulement 10% aujourd’hui.

Enfin, le groupe Michelin fait partie des entreprises les plus solides financièrement par rapport à ses concurrents et sa notation est en ce sens particulièrement élevée. On note également que le groupe sait se montrer généreux avec ses actionnaires en pratiquant notamment des rachats d’actions et en s’engageant sur un pay-out d’au moins 35%.

Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l'action Michelin :

Bien entendu, le titre Michelin ne présente pas que des avantages pour les investisseurs et il est également important de tenir compte de ces points faibles avant de vous lancer dans sa spéculation en ligne.

On prendra notamment en compte le fait que le marché du pneu connait depuis quelques années une phase de stagnation qui peut être inquiétante. Ce sentiment est ainsi renforcé par une visibilité faible de l’activité dédiée aux poids lourds, notamment à cause d’une baisse de la demande en Amérique du Nord et en Amérique du Sud et d’une offre de plus en plus compétitive de la part du marché asiatique qui a entrainé en 2016 la fermeture de trois usines de production en Europe.

Bien que Michelin se protège des fluctuations des prix des matières premières comme le caoutchouc, la baisse du prix de celui-ci profite de ce fait aux concurrents de ce groupe et notamment aux concurrents low-cost.

Enfin, l’action Michelin reste relativement chère à l’achat malgré le verrouillage du capital, comparativement aux perspectives à long terme.

Les informations fournies ici ne le sont qu’à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées sans réaliser une analyse fondamentale plus complète de ce titre en tenant compte, notamment, des données extérieures, des publications à venir et de toute actualité fondamentale qui pourrait faire évoluer ces atouts et faiblesses ou les rendre plus ou moins pesants. Ces informations ne constituent en aucune façon des recommandations en vue de la réalisation de transactions.

Questions fréquemment posées

Quelles sont les filiales et coentreprises de Michelin ?

Le groupe Michelin détient plusieurs filiales et coentreprises qu’il est important d’inclure dans votre analyse de cette valeur. Ainsi, on sait que Michelin est actionnaire de Symbio FCell qui est un fabricant de systèmes de production d’énergie. Le groupe a également racheté en 2015 40% de Allopneus spécialisé dans la vente de pneumatiques. Enfin, Michelin a créé une coentreprise avec Barito Pacific Group en 2015 dans le domaine du caoutchouc éco-responsable.

Comment est réparti le capital du groupe Michelin ?

Le capital du groupe Michelin est réparti de cette manière : 3.10% par The Vanguard Group, 2.52% par Norges Bank Investment Management, 2% par Michelin, 1.91% par Oddo BHF Asset Management, 1.45% par BlackRock Fund Advisors, 1.26% par Amundi Asset Management, 1.05% par Wellington Management, 1.03% par Invesco Asset Management, 0.78% par Natixis Investment Managers International et 0.66% par Dimensional Fund Advisor.

Michelin exerce-t-il des activités de lobying ?

Le groupe Michelin exerce en France en tant que représentant d’intérêts auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Depuis 2008, le groupe est également inscrit au registre de transparence des représentants d’intérêt auprès de la Commission Européenne. Il y a déclaré 3 collaborateurs à temps plein pour l’année 2015. Enfin, le groupe Michelin a également déclaré avoir exercé, en 2017, des activités de lobying aux Etats-Unis et pour un montant total de 853 000 euros.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 67% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro