Acheter l’action Engie (Anciennement GDF-Suez)

Le secteur de l’énergie a été privatisé il y a quelques années en France. De ce fait, plusieurs grandes entreprises ont pu être introduites en Bourse, comme la société GDF Suez, devenue récemment « Engie ». Vous pouvez donc désormais acheter l’action Engie en ligne. Pour cela, découvrez ici son cours en direct ainsi qu’une analyse de ses prix et quelques informations complémentaires à propos de cette société.    

 

Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Nos conseils pour trader l'action Engie

Conseil N°1

Tout d’abord, on suivra avec la plus grande attention le développement du positionnement et donc des activités du groupe Engie en dehors du simple marché français avec des opérations de rachats de filiales, de création de sites de production ou autres partenariats à l’international et notamment sur les marchés émergents de l’Inde ou de l’Afrique.

Conseil N°2

De la même manière que ses concurrents, Engie se concentre aussi sur le développement de ses activités dans les énergies vertes. On suivra donc avec attention les efforts réalisés par le groupe dans ce domaine et ses prises de marché.

Conseil N°3

Comme vous le savez sans doute, le groupe Engie fait également face à une concurrence de plus en plus forte de la part de fournisseurs d’énergie alternative qui cassent les prix du marché. Il faudra donc veiller à suivre les stratégies mises en place par le groupe pour contrer cette concurrence avec, par exemple, la mise en place de nouveaux services innovants.

Conseil N°4

Le prix du gaz naturel, qui représente encore une grande partie des revenus du groupe Engie sera également à suivre de près.

Conseil N°5

Enfin, on suivra bien entendu la communication d’Engie à propos de ses plans de croissance stratégiques sur le long terme.

Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Engie

L’action Engie est cotée à la fois à Paris, Bruxelles et au Luxembourg et intègre le calcul des indices boursiers CAC 40, BEL 20, DJ Stoxx 50, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe et ASPI Eurozone.

L’analyse historique de son cours montre une période haussière entre juin 2006 et juin 2008, suivie d’une correction baissière qui perdure encore actuellement.

  • Données boursières
  • Historique économique
  • Autres
  • En 2019, la société Engie présente une capitalisation boursière totale qui atteint les 33 935.70 MEUR .
  • Le nombre de titres émis par l’entreprise Engie et actuellement en circulation sur le marché boursier est de l’ordre de 2 435 285 011.
  • Le cours de l’action Engie est actuellement coté sur le Compartiment A du marché Euronext Paris en France.
  • L’entreprise Engie fait aussi partie de la composition de l’indice boursier national belge BEL20.
  • L’actionnariat de l’entreprise Engie est composé de 23.64% des parts de l’Etat français, de 4.97% des parts de BlackRock, de 3.97% des parts de salariés du groupe, de 1.83% de parts de la Caisse des dépôts et consignations et de 0.98% de parts en auto-détention.

Pour vous aider à mieux appréhender les futurs mouvements de l’action Engie, il est nécessaire de connaitre les évènements qui ont eu un impact sur celui-ci dans le passé. Voici donc un rappel historique des faits les plus récents :

  • C’est en 2009 que la CRE a rendu publique la formule de calcul des coûts d’approvisionnement de GDF Suez.
  • En 2010, le groupe annonce son alliance avec l’électricien britannique International Power qui donnera lieu à la création de New International Power contre 70% du Capital d’International Power. Le groupe devient alors leader du secteur des services aux collectivités.
  • En 2013, le groupe annonce le rachat de Balfour Beatty Workplace pour un montant inconnu.
  • En 2014, GDF Suez rachète le groupe américain Ecova dans l’optimisation énergétique pour n montant de 335 millions de dollars.
  • En 2015, GDF Suez annonce un changement de nom pour devenir Engie. La même année, le groupe rachète 95% des parts de Solairedirect pour un montant inconnu et fait ainsi quadrupler sa production d’énergie photovoltaïque. Toujours en 2015, Engie rachète TSC, une entreprise australienne spécialisée dans les services énergétiques.
  • En 2016, Engie signe un accord avec Gazprom pour l’adaptation du prix de leurs contrats d’approvisionnement de gaz à long terme. La même année, le groupe rachète 80% de Green Charge Network spécialisé dans le stockage de l’énergie sur batteries.
  • En 2017, Engie gagne un contrat en Arabie-Saoudite pour la construction d’une centrale de cogénération d’électricité pour un montant de 1.2 milliards de dollars. La même année, elle annonce la vente de sa participation dans une coentreprise en Asie et aux Etats-Unis à Dynergy pour un montant de 3.3 milliards d’euros et sa part de 40% dans Nugen pour 139 millions d’euros. Parallèlement, elle monte sa participation dans la Compagnie du Vent de 59 à 100%.
  • En 2018, le groupe Engie a adhéré au CFBP comme fournisseur de propane par réseaux canalisés.
  • En 2019, le groupe a annoncé le rachat de 90% des parts de la société TAG ou Transportadora Associada de Gas qui est actuellement le plus important propriétaire de réseau de transport de gaz naturel du Brésil avec plus de 4 500 kilomètre de gazoduc et pour un montant de 8.6 milliards de dollars.

La nouvelle stratégie de développement du groupe Engie :

Depuis la privatisation du fournisseur d’énergie historique EDF-GDF et la création de GDF-Suez qui deviendra ensuite le groupe Engie, cette nouvelle entité a dû relever de nombreux défis afin de faire face  une concurrence de plus en plus agressive et importante. Récemment, le groupe Engie a ainsi réorganisé sa stratégie en la concentrant sur trois grands axes principaux c’est-à-dire premièrement, une énergie décarbonée et moins polluante en remplaçant le charbon et le pétrole par le gaz naturel et les énergies renouvelables, une énergie décentralisée en produisant et en stockant celle-ci à distance de son lieu de vente et d’utilisation ainsi qu’une énergie digitalisée avec la mise en place de capteurs, de big data et de divers outils numériques visant à améliorer l’efficacité énergétique et à optimiser la gestion des réseaux. Cette stratégie a ainsi été baptisée « stratégie des 3D » en référence à ces trois axes. Voici le détail des changements et améliorations stratégiques mis en place par l’entreprise dans le cadre de cette révision stratégique :

Une énergie décarbonée : Cela fait maintenant plusieurs années que le groupe Engie a mis en place une stratégie efficace dans le secteur des énergies vertes. Depuis 2014, il a en effet beaucoup investi dans les énergies à faibles émissions de CO2 avec le développement de nombreuses énergies renouvelables comme l’énergie éolienne, l’énergie solaire, la géothermie, la biomasse, l’énergie hydroélectrique ou le gaz naturel. Il a aussi mis en place des services à l’énergie pour les collectivités, les entreprises et les particuliers pour une consommation plus responsable. Un peu plus tard soit en 2015, le groupe cessera complètement ses investissements dans le secteur du charbon qui est l’une des énergies les plus polluantes. Rappelons qu’Engie avait annoncé en 2013 qu’il souhaitait se positionner en tant que pionnier et leader de la transition énergétique. A cette occasion, il avait émis une obligation verte de plus de 2.5 milliards d’euros l’année suivante soit en 2014. Ce revirement stratégique en faveur des énergies vertes ne touche pas que la France puisque le groupe cible également d’autres marchés à l’international et développe ce type de services dans toute l’Europe ainsi qu’en Afrique, au Chili, aux Etats-Unis et au Mexique.

Une énergie décentralisée : Le groupe Engie tente également de favoriser la production décentralisée de l’énergie. Pour cela, il a créé différentes offres comme des offres d’autoconsommation à destination des particuliers, des entreprises ou des collectivités avec l’installation de panneaux solaires ou la transformation de surfaces solarisables. Bien entendu, pour mener à bien cette transition, le groupe Engie doit céder certains actifs dans le secteur de la production électrique de ses grandes centrales pour financer ces solutions de nouvelle génération et décentralisées. Il s’agit donc d’une stratégie sur le long terme qui devrait porter ses fruits dans l’avenir.

Une énergie digitalisée : Comme toutes les entreprises qui souhaitent rester à l’ordre du jour et profiter des avancées technologiques pour prospérer, Engie a beaucoup misé sur la modernisation et la digitalisation de ses activités. Cette digitalisation touche à la fois ses métiers, ses services et son organisation en général. Pour ce faire, le groupe a mis en place divers partenariats dans les secteurs de la relation client,  de la cybersécurité ou encore dans le domaine de l’analyse du big data. Il a  aussi créé l’entité Engie Digital qui produit elle-même des logiciels et anticipe les besoins numériques du groupe. Grâce à ces divers projets et innovations, le groupe Engie a d’ailleurs obtenu le prix eCAC40 de la transformation digitale remis par Les Echos Business en 2016.

Notons qu’en plus de cette nouvelle stratégie des 3D, le groupe Engie investit également beaucoup dans le domaine de l’innovation ouverte. Pour cela, il a créé un fonds visant à financer des start-ups innovantes et des appels à projet internes et externes.

Les grandes filiales détenues par le groupe Engie :

Le groupe Engie détient de nombreuses sociétés et entités indépendantes qui lui permettent une stratégie multi-canal de qualité. Pour bien connaitre cette entreprise et être capable d’anticiper les variations de cette action en Bourse, voici le détail des grandes filiales de ce groupe et leurs activités :

GRDF : L’entreprise GRDF est spécialisée dans la distribution de gaz et est actuellement le leader de ce secteur d’activité en France, mais aussi en Europe. Cette filiale est en charge de la construction du réseau de distribution de gaz naturel, mais aussi de son exploitation et de son entretien. GRDF a, à cet effet,  signé un contrat de service public avec l’Etat français. Grâce à ce réseau, la filiale est en charge d’approvisionner les clients finaux en gaz naturel pour le compte d’une trentaine de fournisseurs différents. Cette entité emploie actuellement 12 000 personnes à travers le monde.

Engie Cofely : Cette société créée par Engie est spécialisée dans les services en efficacité énergétique et environnementale. Elle propose ces services principalement aux collectivités, aux entreprises du tertiaire, au secteur de l’industrie et au secteur de la santé. Sa principale mission est d’améliorer la performance énergétique des bâtiments, mais est aussi en charge de produire des énergies renouvelables et d’assurer la maintenance multitechnique et le management. La société Engie Cofely emploie actuellement 12 000 personnes à travers le monde et génère un chiffre d’affaires de plus de 2.5 milliards d’euros par an.

Engie Electrabel : Cette filiale d’Engie est spécialisée dans la fourniture d’énergie dont principalement l’électricité et le gaz naturel mais aussi dans la fourniture de services. A ce jour, il s’agit du plus grand fournisseur d’électricité au Benelux.

Engie Ineo : Cette entreprise créée par Engie est une entité spécialisée dans le domaine du génie électrique, des systèmes d’informations et des télécommunications. Elle est notamment en charge de la réalisation de projets d’infrastructures de transport, de télécommunications et d’énergie. Cette entreprise a notamment réalisé la rénovation du POPB et a pris en charge le chantier du Forum des Halles à Paris. Cette entreprise emploie actuellement plus de 15 600 personnes à travers toute l’Europe.

Engie IT : Egalement appelée Engie Information et Technologies, cette entreprise est une filiale spécialisée dans les systèmes d’information du groupe Engie. Plus précisément, elle est en charge de la conception, de la mise en œuvre et de l’exploitation de solutions informatiques à destination des collaborateurs du groupe Engie. Elle propose des services d’applications et d’infrastructures. Cette entité est née en 2008 à la suite de la fusion entre Gaz de France et Suez avec la mise en place de la mutualisation des systèmes d’informations du groupe qui a donné naissance à Engie IT qui s’appelait alors GDF Suez IT. Cette filiale est dotée d’un capital de 45 millions d’euros lors de son lancement et réalise rapidement un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de millions d’euros. Récemment, la société Engie IT a déclaré un revenu annuel de plus de 400 millions d’euros.

Bien entendu, nous n’avons pas abordé ici toutes les entreprises et sociétés détenues par le groupe Engie car celles-ci sont extrêmement nombreuses. Vous trouverez cependant de nombreuses informations à propos de ces entreprises sur le site du groupe.

Analyse des forces et des faiblesses du groupe et de l’action Engie :

Pour mieux comprendre comment l’action Engie est susceptible de se comporter à l’avenir et donc de mettre en place des stratégies constructives sur son cours, il est indispensable de bien connaitre ses points forts et ses faiblesses afin de savoir comment elle peut se développer et quelles sont ses perspectives de croissance.

Parmi les forces du groupe Engie, on retiendra notamment la diversité de son portefeuille de produits avec le gaz naturel, l’hydroélectrique, le nucléaire, le solaire, l’éolien, la biomasse et bien d’autres types d’énergies. La présence du groupe à l’international est également un atout majeur avec un développement dans plus de 70 pays à travers le monde. Le groupe Engie bénéficie également d’une très forte capacité de production d’électricité et présente une situation financière jugée plus que satisfaisante. Enfin, rappelons qu’Engie se positionne en tant que leader international dans le domaine des utilities.

Toutefois, le groupe Engie présente également quelques faiblesses dont il faut tenir compte. L’une de ses faiblesses concerne sa concentration principale en Europe avec 80% de ses revenus générés dans cette zone géographique. Par ailleurs, le groupe subit des accusations de manipulation de marchés depuis quelques années.

Engie reste une valeur intéressante pour les investisseurs au regard des nombreuses opportunités qui s’offrent à elle dans un avenir proche. On notera par exemple sa forte capacité de développement dans certains pays et zones géographiques comme l’Inde, l’Afrique ou encore le Moyen-Orient qui représentent des marché intéressants et rentables. L’énergie renouvelable est également l’un des axes d’amélioration visé par le groupe Engie sur lequel il est susceptible de se positionner en tant que leader.

Cependant, pour saisir et profiter au mieux de ces opportunités, Engie doit faire face à certaines menace comme une concurrence de plus en plus forte dans le domaine des énergies renouvelables ou encore la hausse des prix du gaz.

Détail des activités de l’entreprise Engie :

Pour trader l’action Engie en Bourse, il est également nécessaire de bien connaitre ses activités. Voici donc le détail de celles-ci :

L’électricité : Engie est à ce jour le premier producteur d’électricité au monde. Elle produit de l’électricité par le biais de différents types de centrales dont :

  • Les centrales hydroélectriques avec la filiale Tractebel Engie.
  • Les centrales à cycle combiné gaz
  • Les centrales à charbon
  • Les centrales au fioul
  • Les centrales nucléaires

Les énergies renouvelables : Engie est également très présente dans le secteur des énergies renouvelables avec :

  • L’éolien
  • Le solaire
  • La biomasse
  • La géothermie

Le gaz : Engie est également présent sur la chaine d’extraction et de fourniture de gaz en passant par la production. C’est le 1er réseau de transport du gaz naturel en Europe et le premier réseau de distribution également. Engie est aussi leader de la capacité de stockage de gaz naturel en Europe et numéro deux de la capacité européenne de réception dans les terminaux GNL.

Les services à l’énergie : Enfin, Engie propose un certain nombre de services à l’énergie en plus de la simple fourniture de gaz et d’électricité. Voici quelques-uns de ces services :

La conception avec les études de faisabilité, l’ingénierie de bas, la gestion de projets, l’assistance à maîtrise d’ouvrage et le démantèlement.

Les installations et la maintenance avec les solutions d’installation électrique, la climatisation et la réfrigération, les systèmes d’information et de communication et la maintenance industrielle.

Les services énergétiques comme l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, la production, exploitation et distribution d’énergies locales et renouvelables, le facility management et la gestion des réseaux urbains.

Les services à l’habitat avec les solutions de maîtrise de la consommation autour des énergies renouvelables et de la rénovation thermique des logements, les services de financement de travaux d’isolation de logements.

Les services de ville intelligente avec le développement de réseaux interconnectés avec capteurs intelligents, de compteurs communicants, de technologies numériques de suivi des consommations, d’outil de pilotage à distance des installations énergétiques et des solutions de réduction de l’empreinte carbone des bâtiments.

Présentation de l'action Engie

Engie est une entreprise française dont l’objectif est de répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux actuels. Elle propose des solutions aux particuliers, aux communes et aux entreprises basées sur un approvisionnement gazier diversifié et un parc de production électrique écologique.

C’est aussi un fournisseur d’énergie en concurrence directe avec les plus grands comme EDF.

Le groupe Engie emploie actuellement plus de 160 000 salariés à travers le monde et a généré un chiffre d'affaires de 60.6 milliards d'euros en 2018.

Acheter l’action Engie (Anciennement GDF-Suez)
Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Le groupe français Engie est actuellement le numéro deux du secteur de la production et distribution d’électricité en France. Mais il exporte aussi son énergie en Europe et dans le monde et faite face, à ce titre à une concurrence plus ou moins forte. Nous vous proposons donc de découvrir ici le classement des plus grands producteurs d’électricité au monde et ainsi la concurrence directe d’Engie :

EDF

 est le leader en terme de capacité de production

Engie

se positionne en deuxième position du classement

China Datang

est actuellement troisième mondial

Huaneng

E.ON

en Allemagne

Kepco

TEPCO

Vient ensuite TEPCO au japon

RWE

en Allemagne.

Iberdrola

en Espagne


Partenaires

Le groupe Engie a également développé un certain nombre de partenariats stratégiques au cours des dernières années, notamment en ce qui concerne son développement à l’international et l’innovation technologique. Voici les principales alliances mises en place.

Mitsui

Toujours en 2013, il a conclu un partenariat avec la société japonaise Mitsui qui prend une participation de 20% dans la construction d’un barrage géant à Jirau.

General Electric

En 2016, Engie et General Electric sont également devenus partenaires et renforcent leur coopération  dans le développement numérique, notamment pour améliorer la performance des actifs de production du groupe Engie.

Schneider Electric

En 2017, le groupe Schneider Electric est devenu partenaire d’Engie en équipant les parcs éoliens et solaire du groupe avec ses logiciels technologiques de contrôle et de gestion de données.

Arvalis

En 2019, le groupe Engie a également mis en place un partenariat stratégique avec la société Arvalis dans le but de booster les CIVE et développer les connaissances de ces cultures intermédiaires. ce partenariat a notamment pour but de promouvoir le développement de la filière biométhane en améliorant les connaissances concernnt la production de biomasse et en favorisant leur diffusion.

Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

  • Tout d’abord, le groupe Engie fait aujourd’hui partie des leaders mondiaux dans le domaine de la transition énergétique puisqu’il est le premier producteur d’électricité non nucléaire mais aussi le premier fournisseur de services d’efficacité énergétique et le deuxième fournisseur de services à l’environnement. Cela lui donne une longueur d’avance sur ce marché particulièrement porteur.
  • On apprécie également la bonne répartition des activités de ce groupe en plusieurs secteurs géographiques différents et notamment l’énergie en Europe pour près de la moitié de son chiffre d’affaires et l’énergie à l’international, les services à l’énergie, le N+GNL et le gaz ou encore les infrastructures pour le reste des revenus.
  • Bien entendu, le positionnement d’Engie sur le marché européen où il fait partie des leaders est un autre avantage puisque c’est dans cette zone qu’il réalise le plus de bénéfices.
  • L’organisation du groupe en de nombreuses entités opérationnelles depuis quelques années permet aussi à Engie d’offrir différents services à un seul et même client et donc d’augmenter sensiblement ses sources de revenu et la fidélisation de ces derniers.
  • Le groupe parvient également à mettre au point et à tenir les engagements de ses plans stratégiques ce qui a tendance à rassurer les investisseurs tout comme sa structure financière particulièrement saine et les bonnes notes de confiance obtenue ces dernières années.
  • Enfin, Engie offre également une excellente visibilité sur son dividende ce qui est aussi un atout indéniable.

Inconvénients

  • Tout d’abord, la fiscalité et la réglementation qui sont de plus en plus strictes pèsent sur les activités et la rentabilité du groupe.
  • On notera également que les conditions de marché actuelles sont particulièrement difficiles à cause des fluctuations du prix du pétrole ou du gaz.
  • En ce qui concerne le secteur du nucléaire, beaucoup de projets ont également été gelés, notamment dans les pays européens ce qui entraine un risque de baisse des provisions à plus ou moins long terme.
  • Enfin, le groupe a aussi montré quelques signes de faiblesse en ce qui concerne ses activités et sa rentabilité sur certains marchés comme le marché des Amériques ou de l’Asie-Afrique.

Comment acheter l’action Engie en ligne ?

Pour acheter l’action Engie dès maintenant et spéculer sur son cours, il vous suffit de créer un compte de trading auprès d’un broker réputé. Faites-le dès maintenant et profitez de nombreux avantages.

Trader l'action Engie !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

Note: 4.10 52 votes