Analyse de l’action Quadient (ex Neopost)

Vous avez entendu parler de l’action française Quadient et souhaitez investir sur son cours en direct et en ligne ? Avant de vous lancer, découvrez ici toutes les informations que vous avez besoin de connaitre à propos de ce titre comme l’historique de cette entreprise, le détail de ses activités, une technique historique de son cours ou encore les partenariats mis en place et les entreprises concurrentes. Grâce à ces données, vous serez à même de réaliser des analyses plus précises et de mettre en place une stratégie d’investissement plus efficace en utilisant les bons signaux au bon moment et en maîtrisant vos risques au maximum.

Trader des actions en ligne !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Nos conseils pour trader l'action Quadient

Conseil N°1

Premièrement, Quadient a modifié depuis janvier 2019 sa politique de distribution de dividende Nouvelle politique de distribution avec un taux de distribution de 20% du Résultat Net avec un minimum à 0,5 cts.

Conseil N°2

Dans le cadre de sa stratégie « Back to Growth », sur la période 2019-2022, Quadient a pour objectifs un chiffre d’affaires en croissance à un taux annuel moyen « mid-single digit » hors effets de change, un résultat opérationnel courant2 en croissance à un taux annuel moyen « high-single digit » hors effets de change, un ratio de conversion flux de trésorerie après investissements / résultat opérationnel courant10 annuel minimal de 50 %, un rééquilibrage de son portefeuille d'activités afin que Mail Related Solutions représente moins de 50 % du chiffre d’affaires total d'ici à 2022. Le groupe souhaite être en position, au plus tard en 2022, de réaliser une croissance organique du chiffre d’affaires « low single digit », et ce de manière durable.

Conseil N°3

Rappelons également que Quadient a récemment mis en place quelques partenariats en créant une co-entreprise avec Esker dans la commercialisation de solutions de dématérialisation pour les PME et avec Yamato Transport. Les retombées de ces alliances auront également leur importance dans vos analyses.

Trader des actions en ligne !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Quadient

C’est en février 1999 que l’action Quadient a été introduite en Bourse pour la première fois avec une première cotation sur le premier marché d’Euronext Paris en France. Depuis, son cours a connu de très fortes variations dont nous vous proposons ici le détail sur les dix dernières années.

 

  • Données boursières
  • Analyse du cours
  • Historique

Découvrez ici les informations boursières essentielles à propos de l’action Quadient :

  • La capitalisation boursière de Quadient s’élève à 629 MEUR au 31 Juillet 2019.
  • Le nombre de titre actuellement en circulation sur le marché est de 34 562 912
  • L’action Quadient est actuellement cotée sur le compartiment B du marché Euronext Paris en France.
  • Cette entreprise est également intégrée au calcul de l’indice boursier national français CAC All Shares.
  • Son actionnariat est composé de nombreux groupes internationaux et d’investisseurs particuliers.

Durant l’année 2007, le cours de l’action Quadient cotait au-dessus de la barre des 100€ mais une première tendance baissière importance l’a faite chuter d’abord jusqu’au seuil des 65.30€ en janvier 2008, puis des 63.91€ en avril de la même année. Suite à cette baisse spectaculaire, le cours de ce titre a tenté une correction haussière et est parvenu à retrouver le niveau des 78.60€ en septembre 2008. Malheureusement, cette reprise sera de courte durée puisque le titre repartira à la baisse dans une tendance en dents de scie très volatile jusqu’en octobre 2010 avec l’atteinte d’un premier plus bas à 54.97€.

Une nouvelle tentative de reprise haussière permettra à l’action Quadient de regagner quelques points à 68.34€ en décembre 2010 avant de replonger encore plus bas en direction du seuil des 37.37€ atteint en juin 2012. Après quelques mois d’hésitation à proximité du seuil des 40€, le titre connaitra enfin une vraie tendance haussière vers le niveau des 66.61€ en février 2014.

Une fois encore, cette reprise entrainera une correction baissière forte avec une tendance stable qui entrainera le titre vers un nouveau plus bas à 17.43€ en février 2016, soit son plus bas niveau de cette période. Le support des 20€ permettra cependant une remontée du prix de l’action Quadient au-delà du seuil des 40€ en juin 2017 avant l’amorce d’une nouvelle tendance à la baisse.

Cette tendance s'achèvera finalement en avril 2018 et laissera la place à quelques mois d'hésitation avant de reprendre à la hausse en direction des 28€ en novembre 2018. Il repartira ensuite à la baisse.

L’analyse technique du cours de l’action Quadient reste l’indicateur à privilégier si vous souhaitez prendre position à court ou à moyen terme puisque les tendances observées sont généralement très volatiles et permettent ainsi une interprétation claire. Toutefois, il est bien entendu conseillé de suivre de près les actualités de ce secteur d’activité afin de prévoir des mouvements à plus long terme.

Les instruments financiers les plus appropriés au trading de l’action Quadient sont actuellement les CFD qui offrent la possibilité de spéculer à la hausse comme à la baisse et permettent des positions courtes rentables grâce à un effet de levier.

Nous vous conseillons de surveiller de près l’évolution des services de courrier électronique et informatisés et l’impact de ce secteur sur les activités de Quadient ainsi que les éventuelles innovations de ce groupe.

Nous vous proposons maintenant de nous plonger dans l’histoire économique et financière de l’entreprise Quadient afin de vous aider à mieux comprendre comment son action en Bourse a pu être cotée et a évolué avec le temps.

  • Le premier nom de Quadient lors de sa création en 1924 était Société des Machines Havas qui proposait des machines à affranchir. La société s’est rapidement implantée au Royaume-Uni et a lancé en 1929 une nouvelle gamme de machines.
  • Jusqu’en 1992, la Société des Machines Havas appartenait à la Compagnie Générale d’Electricité qui deviendra par la suite Alcatel Alsthom. C’est cette même année que l’entreprise Alcatel revend ses activités de courrier et qu’OPUS-Alcatel devient la société SMH-Neopost et que le groupe Neopost auquel appartient cette filiale est créé.
  • En 1997, le contrôle de l’entreprise Neopost est repris par un groupe d’investisseurs sous l’égide de la BC Partners. L’année suivante, la filiale SMH-Neopost devient Neopost France. Neopost sera introduite sur la Bourse de Paris en 1999.
  • En 2002, Neopost procède au rachat de la société Ascom Hasler, de Stielow et de Hasler en Allemagne et en Suisse et se hisse à la deuxième place du classement mondial de ce secteur. L’année suivante, le groupe revendra finalement les activités de Stielow qui ne sont pas en rapport avec les services de courrier.
  • En 2005, le groupe Neopost procède au rachat de l’entreprise BTA.
  • En 2008, l’entreprise rachète également le groupe PFE.
  • Plus récemment soit en 2014, Neopost rachète le fournisseur américain de solutions d’expédition multi-transporteurs SPSI.
  • En 2012, Neopost fait l'acquisition de GMC Software, leader de la gestion de la communication client.
  • En 2016, il rachète icon Systemhaus, le leader allemand des solutions de gestion de la communication client.
  • En 2019, le groupe fera aussi l'acquisition de Parcel Pending, leader sur le marché américain des consignes automatiques. La même année, le groupe Neopost change de nom et devient Quadient.

Présentation de l'action Quadient

Quadient, anciennement connu sous le nom de Neopost, est un leader mondial des solutions de traitement du courrier, de l’automatisation des business process, de la gestion de l’expérience client et des consignes automatiques. Sa vocation est de fournir des solutions fiables qui permettent de créer des interactions pertinentes et personnalisées. Quadient a enregistré en 2018 un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros dont 73% dans les solutions de traitement de courrier.

La répartition géographique de son chiffre d’affaires est la suivante : Europe (48%), Amérique du Nord (44%) et reste du monde (8%). Le chiffre d’affaires par activité se ventile entre vente d'équipements et de licences (30%) et revenus récurrents (70%).

Analyse de l’action Quadient (ex Neopost)
Trader des actions en ligne !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Le groupe français Quadient est peu concurrencé de par la spécificité de ses produits et services. Il fait cependant face à quelques entreprises sur le plan international.

Pitney Bowes

Le numéro un de ce secteur d’activité et donc le concurrent direct de Quadient est ainsi le groupe Pitney Bowes, basé aux Etats-Unis et qui est un fournisseur mondial de systèmes, de services et de solutions intégrées de gestion de courrier et de document.

Esker

Cette entreprise française est spécialisée dans l'automatisation des processus documentaires et dans la dématérialisation de documents de gestion. Elle est également cotée sur le marché NYSE Alternext de Paris.

Trader des actions en ligne !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

Tout d’abord, il est important de souligner que le positionnement de l’entreprise Quadient sur son secteur d’activité est plutôt avantageux. En effet, Quadient est actuellement l'un des leaders au niveau mondial dans le secteur des machines de traitement de courrier. Le groupe possède ainsi plus d’un quart des parts de marché. L’entreprise intervient ainsi à différents niveaux avec le shipping, le courrier postal et la communication digitale.

D’autre part, ce secteur d’activité reste très peu concurrentiel. Ce secteur présente en outre de fortes barrières à l’entrée, ce qui réduit considérablement le risque de voir arriver de nouveaux concurrents. Par ailleurs, Quadient a prouvé, au cours des dernières années, sa capacité à faire face à ses différents concurrents en maintenant ses parts de marché.

On sait également que le marché concerné par les activités de Quadient connait actuellement une croissance importante en ce qui concerne la communication digitale et le shipping.

L’entreprise Quadient est également appréciée des investisseurs et des actionnaires grâce à la bonne visibilité qu’elle offre sur son activité.

On apprécie également la volonté du groupe Quadient de diviser ses activités en deux grands pôles distincts. Ainsi, on retrouve d’une part les Mail Solutions et d’autre part des Communication & Shipping Solutions. Le groupe met également tout en place pour continuer à diversifier ses activités, ce qui lui permet de couvrir les pertes liées au seul traitement du courrier postal.

On saluera également la capacité de Quadient à se positionner sur les marchés les plus concurrencés comme le marché des Etats-Unis. Quadient y détient actuellement des parts de marché importantes et y réalise une grande des ventes.

Un autre point fort de l’entreprise Quadient concerne sa capacité à innover. En effet, grâce à une stratégie principalement basée sur la recherche et le développement avec une grande part du chiffre d’affaires consacré à la R&D, Quadient propose sans cesse de nouveaux produits et services pratiques.

Enfin, le groupe présente une structure financière plutôt saine qui offre à Quadient une certaine pérennité en ce qui concerne son taux de redistribution qui atteint au moins 20% avec un rendement élevé.

Inconvénients

Le premier grand défaut du groupe Quadient concerne la forte sensibilité du volume de courrier aux restrictions budgétaires de communication des entreprises. Ces dernières procèdent en effet souvent à des restrictions de budget en ce qui concerne les achats d’équipements postaux. Les activités du groupe dépendent aussi en grande partie des tarifs postaux en vigueur.

On peut également émettre quelques inquiétudes en ce qui concerne le recul de l’activité de ce secteur en Europe et la baisse importante des facturations dans le domaine des Mail Solutions.

Bien entendu, Quadient fait tout pour compenser ce manque à gagner en développant son offre de solutions numériques. Mais cela représente un coût important et les investissements réalisés en ce sens pénalisent à court terme la marge opérationnelle du groupe.

Si le groupe Quadient est actuellement un grand acteur mondial de son secteur d’activité, on notera une difficulté importante pour l’entreprise en ce qui concerne son implantation dans les pays émergents. L’exposition au risque géographique est donc encore importante.

Où et comment trader des actions ?

Des brokers agréés proposent à leurs utilisateurs de spéculer sur le cours d'actions en ligne. Rejoignez sans plus attendre l'une de ces plateformes afin de commencer à trader ce titre avec les CFD.

Trader des actions en ligne !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.