Acheter l'action Bouygues

Le secteur de l’industrie a toujours été en tête des groupes boursiers les plus appréciés des investisseurs professionnels comme des traders particuliers. Les actions de ces groupes présentent en effet généralement une volatilité forte et une rentabilité très intéressante à plus long terme. C’est le cas du groupe Bouygues, dont nous vous proposons de découvrir quelques données importantes concernant son activité, mais aussi quelques conseils d’analyse du cours de son action avec les prévisions.  

Trader l’action Bouygues !
66% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Analyse fondamentale du cours de l'action Bouyges

Juillet 2019

L’analyse fondamentale du cours de l’action Bouygues ne vous sera pas d’une grande utilité en ce début de mois de juillet étant donné que peu d’actualité viennent étayer une quelconque prévision. Ce sera donc l’analyse technique qui sera à privilégier comme méthode d’anticipation des futurs mouvements de ce titre.

Or, l’analyse technique de cette valeur reste très largement positive actuellement avec des indicateurs dans le vert. Cela concerne notamment le MACD qui est positif et supérieur à sa ligne de signal.  Cette configuration spécifique vient en effet confirmer la bonne orientation de ce titre. On observe ainsi que le potentiel de hausse de l’indicateur RSI n’est pas encore épuisé.

Du coté des indicateurs stochastiques, ils ne sont pas non plus en surachat ce qui laisse inchangé le potentiel de hausse sur le moyen terme. Enfin, les volumes d’échange sont quant à eux inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

En conclusion, le titre de Bouygues semble en phase de reprise technique avec un positionnement au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours. Son support se situe actuellement à 30.96€ et le support suivant à 30.15e. Quant aux résistances techniques majeures, elles se trouvent à 33.39€ et 33.8€.

 

Trader l’action Bouygues !
66% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

A propos du groupe Bouygues :

Le groupe Bouygues est un groupe industriel français dont le nom est désormais connu de tous. Son activité peut toutefois être divisée en deux grands secteurs distincts. En effet, plus de 78% de son chiffre d’affaire est généré par une activité de construction et d’entretien d’infrastructures de transport, de loisirs ou d’aménagement urbain, alors que le reste concerne les activités très connues de télécommunications et médias avec Bouygues Télécom et à hauteur de 14.9% du chiffre d'affaires et la chaîne de télévision TF1 avec 6.3% du chiffre d'affaires du groupe.

C’est bien entendu en France et en Europe que Bouygues réalise la majeure partie de ses bénéfices mais des bénéfices sont également réalisés en Amérique du Nord, en Asie-Pacifique, en Afrique, en Océanie, en Amérique Centrale et du Sud ainsi qu'au Moyen-Orient.

 

Les principaux concurrents de Bouygues :

Le groupe Bouygues, par la diversité de ses activités, doit faire face à la concurrence de nombreuses entreprises dans divers secteurs comme le BTP ou la téléphonie mobile. A ce titre, il est important pour tout investisseur désirant trader son action en Bourse, de savoir qui sont les principaux concurrents de cette entreprise. En effet, comme nous l’avons vu lors de l’arrivée de Free, Bouygues peut rapidement perdre des parts de marché ou au contraire, en gagner face aux entreprises exerçant dans le même domaine. Voici donc la liste des principaux concurrents de Bouygues dont vous devrez suivre avec attention l’actualité afin de vous faire une idée sur les parts de marché de chacun des grands noms du BTP et de la téléphonie mobile.

 

Les principaux partenaires de Bouygues :

Par le passé et encore aujourd’hui, le groupe Bouygues s’est associé à d’autres entreprises dont les activités sont similaires ou complémentaires aux siennes.

Bouygues a notamment investi dans le capital de la société Alstom dont il détient 29.3%, ce qui lui permet de générer des revenus supplémentaires.

Il s’est également associé avec la société Lagardère pour la diffusion de contenu sur ses chaines de télévision.

Dans le domaine de la téléphonie mobile, Bouygues s’est également associé avec SFR (Numéricable) en 2008 afin de contrer la concurrence importante apportée par l’arrivée sur le marché de l’opérateur Free (Iliad) qui a cassé les prix.

Plus récemment, l'opérateur Bouygues a également mis en place un partenariat, signé en 2019 avec le groupe Fnac Darty dans le but de porposer ses abonnements Internet, fixe et mobile dans les nouveaux points de vente Fnac Connect.

Toujours en 2019, le groupe Bouygues a également mis en place un partenariat de taille avec le groupe Cellnex dans le domaine de la 5G. Cellnex est en effet un acteur majeur des équipements de télécommunications sans fil en Europe et construira ainsi pour le compte de Bouygues Telecom 88 sites en zone très dense avec pour objectuf la gestion du trafic 5G.

Il a enfin conclu un partenariat avec Axione, afin d’accélérer son débit Internet et d’augmenter le nombre de ses abonnés à la fibre.

 

Analyse du cours de l’action Bouygues :

La cotation de l’action du groupe Bouygues est réalisée sur le NYSE Euronext Paris. Par ailleurs, l’action Bouygues est également intégrée au calcul du CAC 40 avec une capitalisation de plus de 10 milliards d’euros.

Le cours de cette action évolue de manière constante depuis plusieurs années avec une valorisation stable aux alentours des 5% par an, ce qui en fait un investissement sécurisé et peu risqué sur le long terme. On observe cependant de nombreuses fluctuations haussières et baissières fortes sur le plus moyen terme.

Le titre a ainsi touché des pics à près de 40€ en mai 2015 et à plus de 45€ en janvier 2018 avec à chaque fois des retracements baissiers plus ou moins volatiles et subits.

 

Historique économique et financier de l’entreprise Bouygues :

C’est en 1970 que l’entreprise Bouygues est introduite en Bourse. Mais, depuis ce temps, de nombreux évènements économiques sont venus influencer le cours de son titre. C’est pour vous permettre de mieux comprendre cette évolution au fil du temps que nous allons vous dévoiler ici les grandes lignes de son histoire financière et économique.

Ainsi, dans les années 1970, Bouygues construit ses premières plateformes pétrolières off-shore et accélère son internationalisation en 1980.

En 1984, Bouygues prend le contrôle de SAUR puis en 1987, de TF1 suite à sa privatisation. L’entreprise rachète également des sociétés concurrentes dans le domaine du bâtiment.

Dans les années 90, Bouygues créé LCI en 1994 et lance le 3ème opérateur mobile français Bouygues Telecom et lance le bouquet numérique TPS en 1996. Durant cette période, le BTP reste la principale source de chiffre d’affaires de la société grâce à la politique de grands travaux de François Mitterrand et à des commandes à l’étranger.

En 2004, Bouygues se sépare de sa filiale SAUR en la vendant aux fonds d’investissement PAI Partners pour près d’un milliard d’euros. Il en conserve cependant 15% des parts ainsi que les activités africaines et italiennes.

En 2006, Bouygues se séparera finalement de ses parts restantes du capital de SAUR.

Plus récemment, en septembre 2015, Bouygues revend ses parts à hauteur de 19% du capital de la Holding Eranove qui est un spécialiste de l’alimentation en eau et énergie en Afrique. Le montant de cette transaction est inconnu.

Enfin, au mois de mars 2018, le groupe Bouygues rachète les activités de services énergétiques et de construction d'Alpiq pour un montant de 850 millions de francs suisses. Ces opérateurs concernent 7650 employés d'Alpiq.

En recoupant ces informations avec les mouvements les plus volatiles enregistrés par le passé sur le graphiques boursier, vous serez en mesure de déterminer comment l’action Bouygues réagit aux évènements qui touche son entreprise émettrice et serez ainsi à même d’anticiper les futurs mouvements grâce à la simple analyse fondamentale.

 

Données boursières importantes à propos de l’action Bouygues :

Bien que l’historique de la société Bouygues ou encore de son action en Bourse soient des éléments indispensables à une bonne compréhension de la dynamique engagée sur ce marché boursier, il est également important de connaitre les données générales comme :

  • La capitalisation boursière totale de l’entreprise Bouygues atteint en 2019 les 11 677.84 MEUR .
  • On compte actuellement pas moins de 371 550 717 titres de Bouygues en circulation sur le marché boursier.
  • Le cours de l’action Bouygues est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris en France.
  • Bouygues intègre également la composition de l’indice boursier national français CAC 40.
  • L’actionnariat de l’entreprise Bouygues est composé à 34.7% d’actionnaires étrangers, à 26.41% d’actionnaires français, à 11.19% d’actionnaires salariés, à 21.6% des parts de la société SCDM et à 6.10% des parts de la société First Eagle Investment Management.

 

Analyse des forces et des faiblesses de l’action et de l’entreprise Bouygues :

Pour mieux comprendre comment l’action Bouygues est susceptible d’évoluer à moyen et long terme, il est important de bien connaitre ce groupe français mais aussi ses forces et ses faiblesses afin de déterminer au mieux ses possibilités de croissance. Voici donc quelques explications à ce sujet :

Parmi les grands points forts de Bouygues, on retiendra surtout sa présence sur différents marchés comme le BTP, l’Immobilier mais aussi l’audiovisuel ou encore les télécommunications. Il sait bien entendu diversifier ses métiers  afin de générer toujours davantage de revenus. Bouygues bénéficie également d’une très forte présence à l’international avec notamment un fort développement dans les pays émergents comme l’Inde ou la Chine. Une autre force du groupe Bouygues concerne son engament dans l’éco-construction et dans le développement durable, deux secteurs d’activité en plein essor actuellement. Enfin, il bénéficie de nombreux contrats d’importance sur le long terme ce qui offre une bonne visibilité aux investisseurs.

Mais le groupe Bouygues a aussi quelques faiblesses comme un taux d’endettement relativement important. On retiendra également que Bouygues dépend beaucoup du groupe Alstom en ce qui concerne son résultat net. Enfin, depuis le lancement des chaînes de la TNT, sa participation dans le groupe de médias TF1 est de plus en plus délicate.

Le groupe Bouygues a néanmoins de fortes opportunités à saisir dans l’avenir notamment grâce à un besoin de plus en plus important en infrastructures et en logements dans les pays en voie de développement dans lesquels il est bien implanté. Le développement du réseau 5G à travers le territoire pourrait aussi être un moyen pour Bouygues de se démarquer de ses concurrents directs dans le secteur des télécoms. Mais aussi et surtout, le groupe Bouygues pourrait profiter de la mise en place de contrats de partenariats entre les secteurs publics et privés pour générer davantage de revenus.

Mais pour profiter pleinement de ces opportunités de développement, Bouygues va devoir affronter certaines menaces toujours bien présentes. Dans le domaine des télécommunications notamment, il est toujours pénalisé par son concurrent low cost Free qui casse les prix de la téléphonie mobile. Après quelques années difficiles et une production en baisse dans le secteur des BTP, Bouygues fait également face à une concurrence de plus en plus forte en Chine. D’autres évènements et situations particulières peuvent également peser sur les possibilités de développement du groupe Bouygues. Ainsi, les collectivités locales rencontrent une situation budgétaire de plus en plus complexe réduisant les projets en cours et à venir. Enfin, de nombreux pays du monde sont encore sous le coup de la crise économique et suivent des plans d’austérité qui limitent également les nouveaux investissements et l’avancée des projets en cours.

Notre évaluation du groupe Bouygues reste cependant fortement positive et devrait permettre de belles perspectives pour les investisseurs qui souhaitent investir sur le cours de son action en Bourse.

 

Métiers et filiales du groupe Bouygues :

A l’origine, les principales activités du groupe Bouygues concernaient surtout les secteurs de l’immobilier et du BTP. Mais avec le temps, l’entreprise s’est fortement diversifiée et exerce aujourd’hui des métiers très variés. Nous vous proposons de découvrir ici le détail des différentes entreprises et filiales de Bouygues ainsi que leur importance au sein du groupe.

La construction : Elle reste l’activité de prédilection du groupe Bouygues avec la filiale Bouygues Construction qui regroupe tous les métiers du BTP mais aussi de l’électricité avec la filiale Bouygues Energie & Services. De par ses activités dans la construction,  Bouygues a pu prendre en charge des projets de grande envergure comme le Stade de France, le Pont de Normandie, le Tunnel sous la Manche, le Sports Hub de Singapour, le Pont de Baluarte, le complexe immobilier QP District de Doha, le stade Vélodrome de Marseille ou encore la tour First de la Défense à Paris. Actuellement, le groupe Bouygues détient la totalité des parts de cette entreprise de construction et ses filiales. Il réalise par son intermédiaire près de 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec un résultat net de 320 millions d’euros et 50 132 personnes employées.

L’immobilier : C’est la deuxième plus importante activité du groupe avec l’entreprise Bouygues Immobilier qui est la filiale de promotion immobilière de Bouygues. Celle-ci a été créée en 1956 et est en charge de mener à bien divers projets de logements, de bureaux, de zones commerciales mais aussi des projets d’aménagement urbain comme avec l’écoquartier de Ginko à Bordeaux, le GreenOffice de Meudon ou encore le réseau intelligent de distribution d’électricité IssyGrid à Issy-Les-Moulineaux. Là encore, la totalité des parts de la filiale Bouygues Immobilier est détenue par le groupe. Cette filiale génère plus de 2 500 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un résultat net de 91 millions d’euros et emploie 2 059 personnes à travers le monde.

L’entreprise Colas : Cette société a été rachetée par le groupe Bouygues en 1986 mais a été créée à l’origine comme une co-entreprise entre Royal Dutch Shell et la SGE. Cette société spécialisée dans la construction mais aussi l’entretien des infrastructures de transport, d’aménagements urbains et de loisirs est actuellement leader de ce domaine d’activité. Elle exerce également des activités de travaux ferroviaires avec la filiale Colas Rail. Colas est également à l’origine de la création de la société GTOI en Outre-Mer ainsi que de la filiale GTR au Maroc. Le groupe Bouygues détient actuellement 96.6% des parts de l’entreprise Colas. Celle-ci génère un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros avec un résultat net de 355 millions d’euros et emploie 54 837 personnes dans le monde.

Les médias : Le groupe Bouygues détient également des parts dans l’entreprise de médias TF1. Cette chaine de télévision privatisée en 1986 est aujourd’hui devenue un des principaux groupes de médias français et détient plusieurs autres chaines comme LCI, TMC, NT1, Ushuaïa TV, Histoire, HD1 et TV Breizh. Il détient également 50% des parts de la chaine Série Club ainsi que le média de presse écrite Metronews. Actuellement, le groupe Bouygues détient 43.9% des parts de la société TF1. Cette filiale réalise un chiffre d’affaires de plus de 2 000 millions d’euros et un résultat net de 42 millions d’euros. Elle emploie 3 107 personnes principalement en France.

Les télécommunications : C’est en 1994 que le groupe Bouygues se lance dans ce secteur d’activité en plein essor avec sa filiale Bouygues Telecom qui est la troisième entreprise à obtenir une licence de téléphonie mobile. Mais cette filiale propose aussi des services de téléphonie fixe, d’accès à Internet et de télévision avec son offre baptisée Triple Play. Le groupe créera par son intermédiaire la marque B&You qui sera finalement abandonnée en  face à la concurrence trop forte de Free qui débarque sur le marché en tant que quatrième opérateur mobile. L’entreprise fusionnera à cette occasion ses bases de clients. Reconnue pour la qualité de ses services de téléphonie fixe et d’accès à Internet, Bouygues Télécom se positionnera en tête du classement de l’ACERP en 2014. Actuellement, le groupe Bouygues détient 90.5% des parts de l’entreprise Bouygues Télécom. Cette filiale réalise un chiffre d’affaires de plus de 4 700 millions d’euros pour un résultat net part du groupe de 92 millions d’euros. Elle emploie 7 334 personnes à travers le monde.

L’énergie et le transport : Bien qu’il ne s’agisse pas du tout d’un de ses domaines de prédilection, le groupe Bouygues se positionne aussi dans ce secteur d’activité grâce notamment aux parts qu’il détient dans le groupe Alstom et qui représentent 21.03% de la participation globale ce qui en fait son actionnaire principal depuis 2006. Mais la collaboration entre Bouygues et Alstom ne s’arrête pas là puisque le rapprochement entre les deux entreprises a également donné lieu à la création d’une coentreprise dans le secteur des centrales hydroélectriques. Cette entreprise, baptisée Embix, a été créée en 2011 et est spécialisée dans le pilotage et la gestion de projets d’énergie à destination des éco-quartiers et des smart grids. En 2014, Bouygues accepte d’accorder à l’Etat français une option de rachat sur ses titres à hauteur de 20% suite à une offre de rachat de la part de l’entreprise General Electric sur la filiale énergie d’Alstom qui a été retenue par l’entreprise. A ce jour, Bouygues détient près de 28.3% des parts de l’entreprise Alstom. Celle-ci génère 3 570 millions d’euros de chiffre d’affaires pour un résultat net part du groupe de 128 millions d’euros. Elle emploie 31 000 personnes dans le monde.

Notons que le groupe Bouygues détenait auparavant d’autres filiales dans des secteurs d’activité variés. Par exemple, il détenait la société SAUR qui proposait des services aux collectivités et aux industries et qui a été revendue en 2014 au groupe PAI Partners. Il détenait également la filiale Bouygues Offshore dans le secteur de la construction d’installations pétrolières. Cette entreprise spécialisée dans la technologie, la fourniture, la construction et l’installation pétrolière a été revendue en 2002 au groupe Saipem, une filiale du groupe italien ENI.

Où et comment trader sur le cours de l’action Bouygues ?

Pour investir de manière simple et rapide sur le cours de l’action Bouygues, il est intéressant d’utiliser les CFD mis à disposition par les brokers Forex du marché. Rejoignez un courtier compétent qui vous y donne accès.

Trader l’action Bouygues !
66% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent
Note: 3.86 59 votes