RENAULT

Analyse du cours de l'action Renault

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Les grandes sociétés françaises dont les actions sont cotées sur le marché représentent des pôles d’investissement intéressants pour les traders et investisseurs de l’hexagone. Et parmi les titres les plus populaires, on trouve régulièrement des grands noms de l’industrie automobile. C’est le cas du groupe Renault que nous vous proposons de découvrir ici plus en détails afin d’apprendre à repérer les évènements les plus judicieux pour réaliser l’analyse de son cours.

Dernières actualités

Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Renault en 2020

Le 22/10/2021 à 09h45

Le groupe Renault a réalisé un exercice 2020 difficile. La crise sanitaire de Covid-19 a fortement pesé sur son activité au cours de cette année. Par conséquent, les résultats annuels de l’entreprise ressortent moins intéressants.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

On surveillera d’abord les efforts réalisés par Renault pour étendre son positionnement stratégique du point de vue géographique et notamment les opérations visant à accroitre sa présence sur les marchés émergents sur lesquels la demande automobile est en plein essor.

Analyse N°2

Le marché des véhicules propres étant également en plein boom, il faudra également prêter attention aux opérations visant à créer de nouveaux modèles de véhicules électriques ou hybrides par la marque.

Analyse N°3

Toujours en ce qui concerne les indicateurs à surveiller dans le cadre d’une analyse fondamentale de cette action, on suivra avec intérêt les données en provenance de la concurrence de ce secteur avec les publications et résultats des principaux groupes de construction automobile.

Analyse N°4

Les actualités en provenance du groupe Nissan auquel Renault est étroitement lié sont aussi des données impactantes en ce qui concerne cette action en Bourse et doivent donc être suivies de près.

Analyse N°5

On pourra également suivre les coûts de financement à l’achat des véhicules dans les pays dans lesquels Renault commercialise le plus ses produits et qui vont impacter les commandes.

Analyse N°6

Enfin, on vérifiera bien entendu systématiquement les résultats financiers de cette entreprise avec les publications trimestrielles et annuelles et les objectifs fixés.

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Présentation de l'action Renault

La société Renault doit sa forte popularité en France comme à l’étranger au fait qu’elle a longtemps été le premier constructeur européen de véhicules français. Malheureusement, elle a aujourd’hui été détrônée par son concurrent direct, le groupe PSA. On  note toutefois que Renault obtient la huitième place du classement mondial.

La création de la marque Renault a eu lieu juste après la seconde guerre mondiale, soit à la fin du siècle dernier. A cette époque, la société Renault était considérée comme un véritable emblème de la reconstruction  d’après-guerre et de la réussite sociale et économique française.

C’est en 1990 que Renault a été privatisée, mais il faudra attendre 1996 pour que cette privatisation soit réellement mise en pratique. C’est en effet à cette époque que l’Etat français a vendu la plupart de ses parts à des investisseurs privés. Il faut cependant savoir qu’aujourd’hui, l’état détient encore 15% des parts de Renault. Plus tard, en 1999, la société Renault fusionnera avec le constructeur japonais Nissan.

Juste après le groupe PSA (Peugeot-Citroën), le groupe Renault est le deuxième constructeur automobile français. Son chiffre d’affaire global est défini par diverses activités dont bien entendu principalement la vente de véhicules automobiles, mais aussi les prestations de services comme les financements, les garanties ou autres services d’entretien.

Avec pas moins de 32 sites de production à travers le monde, il compte un effectif de 121 807 salariés et développe son activité en Europe, en Amérique et en Asie.

Analyse du cours de l'action Renault
68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Concurrents

Partons à présent à la découverte de l’environnement économique et sectoriel du groupe Renault avec une présentation générale de tous les concurrents de ce constructeur automobile français.

Volkswagen 

Tout d’abord, il faudra bien entendu tenir compte de la concurrence exercée par le groupe Volkswagen qui est un constructeur automobile allemand créé par le Front Allemand du Travail sous Adolf Hitler. Depuis quelques années maintenant, le groupe Volkswagen est le premier constructeur mondial en nombre de véhicules vendus par an.

Toyota 

Le groupe Toyota Motor Corporation est un constructeur automobile basé au Japon et aussi l’un des leaders du secteur de la vente d’automobiles à travers le monde. Il est d’ailleurs le plus rentable en termes de chiffre d’affaires sur ce secteur. Selon le classement Forbe Global 2000, Toyota était en 2017 la dixième entreprise mondiale la plus importante. Notons également que Toyota est en 2021 le premier constructeur automobile en termes de capitalisation boursière.

General Motors 

Bien entendu, on tiendra compte également ici de la concurrence du constructeur automobile américain General Motors, également connu sous le nom de GM. Ce dernier est basé aux Etats-Unis, dans le Michigan, à Détroit et détient une quinzaine de marques de véhicules différents. Par le passé, General Motors a été le plus grand fabricant automobile au monde de 1931 à 2005 ainsi qu’en 2011.

Hyundai Motors Group 

Cet autre constructeur automobile appartient au conglomérat coréen et est actuellement le seul constructeur indépendant de ce secteur en Corée du Sud où il est bien entendu le numéro un.

Ford 

Toujours parmi les grands concurrents du groupe Renault, on trouve la société Ford Motor Company ou FMC qui est un constructeur automobile américain basé à Dearborn dans la banlieue de Détroit, dans le Michigan.

Honda Motor Co 

Enfin, le dernier concurrent que vous devez absolument surveiller dans le cadre de votre analyse du cours de l’action Renault est la société Honda Motor Co qui est un constructeur automobile japonais qui produit également des motos, des quads, des scooters, des avions d’affaires, des générateurs électriques, des moteurs de bateaux et des équipements de jardinage et de bricolage. Il se positionne bien entendu parmi les leaders de ce secteur dans le monde.


Partenaires

Le groupe Renault cherche sans cesse à créer des partenariats ciblés avec certaines entreprises concurrentes ou complémentaires dans le but de conserver son positionnement sur le marché automobile.

Microsoft

En 2016, il s’est ainsi associé avec le groupe Microsoft afin de développer un modèle de véhicule connecté utilisant les technologies informatiques les plus innovantes.

Elf

Depuis bien plus longtemps, Renault a signé un partenariat avec les lubrifiants de la marque Elf, une filiale du groupe TotalEnergies, pour la mise en avant de ces produits.

Mitsubishi

En 2015, le groupe Renault avait également tenté de créer un partenariat avec le constructeur automobile Mitsubishi, mais finalement, le contrat sera annulé. Ce partenariat visait pour Renault à fournir des berlines tricorps au groupe japonais pour son marché Nord-Américain.

Club de Football PSG

Plus récemment soit en 2019, le groupe Renault a également mis en place un partenariat avec le club de football PSG. Ce partenariat commercial a donné lieu au lancement d’une série spéciale de la marque Mégane Gt-Line avec un style rappelant celui du club et une campagne de publicité associée qui est largement diffusée sur les différents médias.

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l'action Renault :

L’un des plus grands avantages de l’entreprise Renault concerne sans aucun doute son positionnement sur le marché mondial de la construction automobile. Rappelons en effet que Renault est actuellement le quatrième constructeur à l’échelle internationale et détient près de 10% du parc automobile mondial grâce bien sûr à ses véhicules de marque Renault, mais aussi aux marques Dacia et Renault-Samsung.

On retiendra également comme point fort la stratégie efficace de développement des activités de l’entreprise dans le monde avec une excellente répartition des activités entre l’Europe, la Russie, la Turquie, l’Algérie et l’Amérique Latine pour la marque Renault et en Europe et en Asie pour la marque Nissan.

Le groupe Renault a montré une forte croissance durant ces dernières années. Celle-ci est en grande partie due à une offre de véhicules entrée de gamme affichant des prix bas par le biais de la gamme Entry de Dacia. Renault a également su augmenter sa croissance grâce à la conquête de nouvelles parts de marché à l’étranger, notamment en Inde, en Chine, au Japon et au Brésil, pays dans lesquels il réalise plus de la moitié de ses ventes.

Renault se positionne en effet stratégiquement bien sur le marché de la production asiatique, très prisé par ses concurrents principaux. Il a notamment multiplié par deux ses capacités de production en Corée du Sud avec une reprise des immatriculations en Europe, ce qui lui permet de faire de réelles économies sur ses coûts. Le groupe a également mutualisé l’outil industriel de sa filiale Nissan avec la branche de Renault, ce qui contribue, une fois encore, à faire baisser les coûts de production et à gagner en compétitivité. Grâce à cette stratégie, le groupe a réalisé une marge opérationnelle de 5.7% en 2015 et a montré sa capacité à maîtriser ses flux de distribution en réduisant fortement ses stocks.

Toujours sur le plan de la croissance à l’international, le groupe Renault dispose d’un avantage certain actuellement face à ses concurrents, puisqu’il a été le tout premier constructeur automobile à profiter de l’ouverture du marché iranien.

Un autre atout majeur du groupe Renault concerne cette fois son ingénierie financière notamment avec l’opération réussie de rachat d’actions de la société Nissan en 2016 qui a permis au groupe de conserver une grande partie des parts de cette filiale tout en générant plusieurs milliards d’euros en 2016.

Grâce à sa stratégie financière et à ses efforts dans la réduction de son endettement, l’entreprise Renault devrait enfin bénéficier d’un relèvement de sa note par les principales agences de notation et donc gagner davantage de confiance de la part des investisseurs.

Enfin, les investisseurs qui achètent l’action Renault apprécient également beaucoup la distribution directe des dividendes en provenance des diverses participations aux actionnaires du groupe.

Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l'action Renault :

Premièrement, il faut reconnaitre que la mise en place de l’offre Entry n’a pas apporté que des bénéfices au groupe Renault. Celle-ci a en effet porté préjudice à l’image du groupe et cette nouvelle gamme pourrait, sur le long terme, cannibaliser les marques Renault et Dacia dans les pays dans lesquels le groupe est historiquement présent. Cette nouvelle gamme oblige également  Renault à augmenter fortement ses volumes de vente.

On note également que les véhicules de la marque Renault génèrent une rentabilité insuffisante par rapport aux véhicules de la marque Nissan, ce qui pourrait poser problème à plus long terme.

Une autre menace à laquelle le groupe va devoir faire face durant les années à venir concerne la crise du marché de l’automobile en Russie, au Brésil et en Amérique Latine qui montre un fort repli actuellement.

Les investisseurs se montrent également plutôt prudents en ce qui concerne la réussite de la stratégie de développement des véhicules tout électrique par le groupe Renault, en sachant que ce marché est considéré comme très porteur mais aussi extrêmement concurrencé dans un contexte de contestation de la validité des systèmes antipollution des voitures diesel en Europe et une volonté des gouvernements de favoriser les achats de véhicules propres.

Il est bien entendu également nécessaire de parler ici de l’image de marque de Renault qui a été fortement mise à mal par l’affaire Carlos Ghosn qui a secoué le titre en fin d’année 2018 et en début d’année 2019. Le dirigeant du groupe est en effet accusé de fraude fiscale importante et cela a créé de nombreux conflits avec le dirigeant de Nissan, mettant à mal cette association entre les deux marques.

Une forte demande, supérieure aux attentes couplée à des coûts de lancement élevés pourrait également peser sur la rentabilité à moyen et long terme de l’entreprise Renault.

Enfin, rappelons également ici que le groupe Renault doit régulièrement faire face à des conflits entre le conseil d’administration de l’entreprise et l’Etat français qui est encore actionnaire du groupe.

Bien que le groupe Renault montre ici quelques faiblesses, il est important d'en tenir compte en plus de ses qualités avant toute prise de position sur cette valeur.

Les informations fournies ici ne le sont qu’à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées sans réaliser une analyse fondamentale plus complète de ce titre en tenant compte, notamment, des données extérieures, des publications à venir et de toute actualité fondamentale qui pourrait faire évoluer ces atouts et faiblesses ou les rendre plus ou moins pesants. Ces informations ne constituent en aucune façon des recommandations en vue de la réalisation de transactions.

Questions fréquemment posées

Sur quelles places de cotation est cotée l’action Renault ?

Le cours de l’action Renault est actuellement coté à la Bourse de Paris, c’est-à-dire sur le marché Euronext. Sa première cotation a eu lieu le 17 novembre 1994, date à laquelle la société a décidé d’ouvrir son capital. Lors de cette offre publique de vente, le prix d’une action Renault était de 165 francs soit 25.15 euros. Plus précisément, cette action est cotée au compartiment A de ce marché boursier, c’est-à-dire dans la section des entreprises à la plus forte capitalisation.

Sur quels indices boursiers peut-on retrouver l’action Renault ?

Bien entendu et comme vous le savez sans doute déjà, l’action Renault fait actuellement partie de l’indice boursier de référence français CAC 40 et ce, depuis le 9 février 1995 et ce car il s’agit d’une des 40 entreprises françaises à la plus forte capitalisation. Mais ce n’est pas le seul indice qui tient compte de la valeur de ce titre puisque le groupe Renault fait également partie de la composition d’autres indices boursiers comme l’indice SBF, l’indice Euronext, l’indice Euronext Auto entre autres.

Quelles ont été les performances historiques de l’action Renault ?

Pour savoir comment l’action Renault est susceptible d’évoluer sur le plus ou moins long terme, vous devez connaitre son historique et, plus précisément, les niveaux records qu’elle a atteint depuis sa première cotation. Ainsi, le cours le plus bas a été enregistré en mars 2009 à 10.56 euros alors que le cours le plus haut a été enregistré en juillet 2007 à 122.87 euros.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 68% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Le copy trading est un service de gestion de portefeuille, fourni par eToro (Europe) Ltd., qui est autorisé et réglementé par la Cyprus Securities and Exchange Commission.

Les crypto-monnaies ne sont pas règlementées dans certains pays de l’UE et UK. Pas de protection pour les investisseurs. Votre capital est assujetti à un risque.

eToro USA LLC does not offer CFDs and makes no representation and assumes no liability as to the accuracy or completeness of the content of this publication, which has been prepared by our partner utilizing publicly available non-entity specific information about eToro.