Analyse du cours de l'action Vallourec

Si vous souhaitez commencer à prendre position sur le cours de l’action Vallourec en ligne, nous vous conseillons de prendre le temps nécessaire à l’acquisition des connaissances nécessaires concernant ce titre et sa société. C’est justement ce que nous vous proposons de faire dès maintenant grâce à notre aide. Dans cet article, nous allons en effet vous expliquer comment anticiper au mieux les futures variations de cette valeur en comprenant quelles sont les activités de cette entreprise, ses partenaires ou encore ses principaux concurrents, mais aussi quelles sont ses forces et ses faiblesses.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Dernières actualités

Vallourec : le pétrole et le gaz affectent fortement l’activité en Amérique du Nord

Le 30/07/2020 à 19h01

Selon les chiffres communiqués par le groupe Vallourec, il table sur des volumes légèrement élevés de minerai de fer produit au Brésil. Mais il a aussi vu son activité sous la forte influence du pétrole et du gaz aux États-Unis.

Analyse N°1

Etant donné que le secteur du pétrole et du gaz fait partie des secteurs ciblés par les ventes de produits et services de Vallourec, on le surveillera de plus près car sa santé financière va influencer la demande et donc la rentabilité de ce groupe.

Analyse N°2

On fera également attention au développement des activités de Vallourec sur certains marchés stratégiques comme l’Amérique du Sud ou l’Asie ainsi qu’aux Etats-Unis avec l’explosion actuelle du marché du gaz de schiste.

Analyse N°3

Les stratégies mises en œuvre par Vallourec pour gagner en compétitivité sont également des éléments importants à étudier. Il faudra notamment suivre les communications de ce groupe à ce sujet et vérifier l’atteinte réelles des objectifs qu’il se sera fixé.

Analyse N°4

La concurrence de ce secteur d’activité est sans aucun doute un élément également intéressant si vous souhaitez détecter des variations de cours intéressante de l’action Vallourec. On prêtera notamment une grande attention à la concurrence chinoise en plein essor.

Analyse N°5

Enfin, il faudra également se tenir informé des actualités du groupe en ce qui concerne son rapprochement avec certaines autres entreprises par le biais d’annonces ou de rumeurs de partenariats ou d’opérations de cession ou de rachat de filiales.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Vallourec

 

  • Données boursières
  • Historique économique
  • Capitalisation boursière totale : 1 249.85 MEUR
  • Nombre de titres : 457 987 760
  • Place de cotation : Euronext Paris          
  • Marché : Compartiment B
  • Indice : SBF 120
  • Secteur d’activité : Equipement industriel

Si vous souhaitez analyser au mieux les graphiques boursiers et les mouvements historiques du cours de l’action Vallourec afin d’anticiper au mieux les futures variations de cet actif ? Dans ce cas, il est impératif que vous connaissiez au mieux l’histoire de cette entreprise et les évènements qui ont pu avoir une influence sur cette évolution. Voici donc un résumé de l’histoire de Vallourec.

Tout d’abord, c’est à la fin du 19ème siècle que Vallourec  a vu le jour. Au départ, sa création tient à une découverte faite par deux frères allemands quant au procédé de laminage des tubes en acier sans soudure. A partir de cette découverte, certains fabricants de tubes situés dans le Nord de la France se sont intéressés à ce procédé et l’ont adopté dans leurs usines. Ce fut le cas de la société française des Corps creux de Montbard qui deviendra ensuite la Société Metallurgique de Montbard puis, bien plus tard, le groupe Vallourec que l’on connait aujourd’hui. Cette entreprise fera son entrée en Bourse à Paris en 1899.

Dès le début du 21ème siècle, on assiste à un véritable essor du secteur des produits tubulaires en acier. Cet engouement du marché donnera ainsi lieu à certaines alliances comme le partenariat entre les usines de Valenciennes, Louvroil et Recquignies qui seront ainsi toutes trois gérées par une seule et même société à savoir Vallourec. En effet et comme vous pouvez le constater, Vallourec est issu de l’association des noms de ces trois villes. Cette même entreprise fusionnera ensuite avec la société Louvroil-Montbard-Aulnoye et la Société des tubes de Valenciennes. Vallourec devient ainsi le deuxième plus grand fabricant de tubes en acier sur le territoire français et fera son entrée en Bourse sous son nom propre en 1957 à Paris.

Durant les années 1960, Vallourec rencontre une nouvelle phase de succès intéressante après le lancement du joint VAM qui deviendra par la suite l’un des produits les plus populaires de cette entreprise. En 1967, Vallourec s’agrandit encore en rachetant toutes les activités de tubes de son concurrent principal qui est à l’époque le groupe Lorraine-Escaut.

Les années 70 sont également marquées par une forte expansion de Vallourec avec d’abord la création d’une aciérie intégrée et d’une tuberie à proximité de Valenciennes dans le Nord de la France, mais aussi grâce à divers partenariats industriels de recherche et développement comme avec le groupe Nippon Steel et Sumimoto Metal Corporation, autrefois nommé Sumimoto et avec lequel Vallourec est toujours partenaire aujourd’hui.

En 1997, le groupe Vallourec créé une nouvelle alliance sous la forme d’une co-entreprise qu’il lance avec son concurrent allemand Mannesmann et qui sera nommée Vallourec & Mannesmann tubes. Cette joint-venture permet ainsi au français de se hisser à la première place mondiale du secteur des tubes en acier sans soudure. S’en suivront d’autres opérations de rachat importantes qui auront lieu principalement au Brésil ou aux Etats-Unis. Plus tard soit en 2005, Vallourec prendra le contrôle total de la co-entreprise V&M Tubes en rachetant les 45% de participation de Mannesmann dans cette société.

L’année 2006 marque l’entrée de l’entreprise Vallourec dans la composition de l’indice boursier national français CAC 40. Pendant ce temps, Vallourec poursuit sa stratégie d’expansion et développe toujours davantage ses activités dans les domaines pétroliers et gaziers et renforce sa présence au Moyen-Orient et en Chine tout en investissant davantage dans ses activités de tubes pour centrales nucléaires.

Au début des années 2010, le groupe Vallourec réalisera deux grands investissements qui ont marqué son histoire. Tout d’abord, le groupe en alliance avec son partenaire nippon Nippon Steel & Sumimoto Metal Corporation, va construire une usine intégrée à Jeceaba au Brésil. Ensuite et cette fois seul, Vallourec construira une tuberie en Ohio aux Etats-Unis afin de cibler le secteur du forage d’hydrocarbures non-conventionnel aux USA.

Plus récemment soit en 2015, le groupe Vallourec subit de plein fouet les effets de la baisse des prix du pétrole et du gaz. Le secteur de l’industrie pétrolière et gazière subit en effet à cause de cela une baisse de ses investissements, ce qui entraine des pertes importantes pour Vallourec. Le groupe français se verra ainsi contraint à supprimer 2 000 postes dans le monde dont la plupart en France.

En 2016 et comme nous l’avons mentionné plus haut, Vallourec se lance dans un projet de partenariat avec le groupe TechnipFMC qui est l’un des plus grands gestionnaires de projets et d’ingénierie pour le secteur de l’énergie dans le monde.  Ainsi, TechnipFMC acquiert une participation dans la filiale Serimax appartenant à Vallourec. La même année, Vallourec communique sur une augmentation de capital de près d’un milliard d’euros par le biais de BpiFrance et de Nippon Steel, ces deux entreprises prenant ainsi 15% de participation chacune dans le groupe. Parallèlement, Vallourec augmente quant à lui sa participation dans l’entreprise chinoise Tianda Oil Pipe afin d’atteindre progressivement 99.03% des parts à la fin de l’année 2016. Malheureusement, cette année 2016 est une nouvelle fois marquée par de suppressions de postes soit 1 000 postes en moins toujours à cause de la baisse des prix du pétrole et la baisse de la demande en équipements de la part de l’industrie pétrolière.

En 2017, le groupe Vallourec cesse définitivement ses activités dans son usine de Saint-Saulve après avoir envoyé les derniers tubes produits en Corée.

Présentation de l'action Vallourec

L’entreprise Vallourec est un groupe industriel français qui est spécialisé dans la production de tubes sans soudure en acier et d’autres produits tubulaires spécifiques qu’il commercialise auprès de clients industriels. Plus précisément, Vallourec est actuellement le leader de ce secteur d’activité très spécifique dans le monde. On peut cependant regrouper les activités de cette entreprise en différentes catégories selon la part de chiffre d’affaires qu’elles représentent et de cette manière.

La fabrication et vente de tubes sans soudure est bien entendu l’activité la plus importante de ce groupe puisqu’elle génère plus de 98.1% du chiffre d’affaires total de l’entreprise. On regroupe donc ici les tubes laminés à chaud, les tubes et les tubes destinés à l’industrie pétrolière et gazière.

La fabrication et vente de tubes spéciaux génère quant à elle 1.9% du chiffre d’affaires. On y retrouve notamment les tubes soudés destinés aux circuits secondaires de refroidissement des centrales électriques conventionnelles et nucléaires, les tubes soudés en inox, les tubes sans soudure et finis à chaud, les tubes écroutés et laminés à froid ou encore des raccords à souder.

D’un point de vue géographique, Vallourec est, comme vous pouvez vous en douter, une entreprise internationale qui exerce ses activités et vend ses produits dans le monde entier. Le secteur dans lequel le groupe réalise le plus de chiffre d’affaires est celui de l’Asie et du Moyen Orient pour 27.7% du CA. Vient ensuite le secteur de l’Amérique du Nord avec 32.7% du chiffre d’affaires, l’Amérique du Sud avec 15.9% du chiffre d’affaires, l’Europe avec 15% du chiffre d’affaires et le reste du monde pour les 8.7% de CA restants.

Analyse du cours de l'action Vallourec
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut au travers de la brève présentation du groupe Vallourec, cette entreprise française est actuellement le leader de la production et de la vente de solutions et produits tubulaires. Mais bien entendu, elle n’est pas la seule entreprise de ce secteur particulièrement concurrentiel. Il est très important de connaitre ces différents acteurs du secteur des produits tubulaires industriels mais aussi les stratégies mises en place par ces entreprises pour se démarquer de la concurrence. En effet, la plupart de ces acteurs cherchent avant tout à différencier leurs produits en augmentant leurs performances et leur qualité globale. Ainsi, alors que les entreprises occidentales étaient jusqu’à il y a peu les seules sur ce marché, certains groupes asiatiques représentent également une menace de plus en plus importante pour Vallourec avec des techniques performantes pour élaborer des tubes mais aussi des coûts de production moins élevés et donc une plus grande compétitivité. Nous vous proposons donc maintenant de découvrir qui sont les principaux concurrents de Vallourec afin de les intégrer à vos futures analyses.

Tenaris

Tout d’abord, le principal ennemi de Vallourec est l’entreprise Tenaris qui détient à peu près les mêmes parts de marché. En effet, les deux entreprises se disputent actuellement la première place de ce secteur d’activité avec approximativement 12% de parts de marché chacune.

Les acteurs globaux

dont fait partie Vallourec sont ceux qui fournissent leurs produits et solutions tubulaires dans différents secteurs d’activité comme le pétrole et le gaz, l’énergie électrique, la pétrochimie, l’industrie automobile et bien d’autres. C’est également parmi ces acteurs globaux que l’on trouve le principal concurrent de Vallourec à savoir Tenaris. Mais d’autres concurrents font aussi partie de cette catégorie avec US Steel Tubular Goods par exemple.

Les acteurs de niche

sont quant à eux des entreprises qui sont spécialisées dans un secteur spécifique. On y trouve également des concurrents de Vallourec qu’il faut connaitre comme Ovako qui est spécialisé dans les produits tubulaires à destination de l’industrie automobile ou encore Sandvik qui est spécialisé dans les produits tubulaires à destination de l’énergie électrique.


Partenaires

Lorsque l’on s’intéresse à l’histoire du groupe Vallourec, on s’aperçoit que cette entreprise a souvent mis en place des partenariats et alliances stratégiques avec d’autres sociétés dans le même secteur d’activité ou dans des secteurs d’activité concurrents, afin de gagner en efficacité, en rentabilité ou en croissance. Ces alliances sont donc d’une extrême importance si vous souhaitez analyser de manière efficace l’évolution du cours de l’action Vallourec. Pour mieux comprendre ce que vous devez analyser, voici quelques exemples concrets des derniers partenariats en date de ce groupe ou des plus importants.

NSSMC

Tout d’abord, on peut citer ici un partenariat qui dure depuis plus d’une quarantaine d’années maintenant entre Vallourec et un groupe de sidérurgie japonais, Nippon Steel et Sumimoto Metal ou NSSMC. Ce partenariat a récemment été étendu avec une augmentation de capital de plus d’un milliard d’euros. Le partenariat entre ces deux géants de l’industrie va donc se renforcer pour les années à venir avec une augmentation significative de leur coopération. Le but est ici d’améliorer la création de synergie pour NSSMC comme pour Vallourec et dans des conditions de marché plutôt défavorables à cause de la baisse récente du prix du baril de pétrole. Parmi les nouveaux objectifs de ce partenariat, la réduction des coûts est bien entendu au centre des préoccupations afin de booster efficacement les performances opérationnelles de chacune de ces deux entreprise et de gagner en rentabilité.

TechnipFMC

En 2016, c’est une des filiale de Vallourec à savoir Serimax, qui a noué un partenariat de taille avec le groupe TechnipFMC qui est, rappelons-le, un des leaders de la gestion de projet, ingénierie et construction dans le domaine de l’énergie. Le projet de partenariat porte ici sur le soudage de conduites sous-marines et prévoit une prise de participation minoritaire de TechnipFMC dans la filiale Serimax. De cette manière, les deux entreprises pourront mettre en commun leur expertise et déployer la technologie de soudage Serimax sur les spoolbases et les navires de pose en S de TechnipFMC. L’objectif pour cette co-entreprise est ainsi de fournir des installations compétitives de pointe apportant des réponses aux besoins des opérateurs en termes d’investissement sur des projets futurs, d’investir dans des projets de recherche et développement en commun afin de mettre au point des solutions innovantes de soudage avec pose en déroulé permettant de relever le niveau de performance et d’augmenter les performances opérationnelles grâce à une productivité mieux gérées et une meilleure planification.

Interpipe

Enfin, l’un des derniers partenariats en date de Vallourec est celui mis en place avec son concurrent ukrainien Interpipe en 2018. Ce partenariat consiste en réalité en une coopération entre les deux entreprises dans le but de produire des tubes sans soudure en carbone à destination du marché européen. Ainsi, les tubes en question seront laminés par Interpipe et ensuite conditionnés dans une usine commune de finition qui sera gérée par Vallourec et implantée à Nikopol en Ukraine et qui appartient déjà à Interpipe. Les tubes qui seront produits par le biais de ce partenariat seront destinés à une cible bien précise. En effet, ils ne concernent pas ici les industries pétrolières ou gazières mais les industries de machines-outils ou de machines agricoles ou encore au transport des hydrocarbures. L’avantage de cette alliance pour le groupe Vallourec concerne bien entendu le coût de production de ces tubes, inférieur à son coût habituel et qui lui permettra de proposer des tubes d’entrée de gamme avec des prix extrêmement compétitifs.

Open Innovation Platform

Notons également qu'en mai 2019, Vallourec a lancé son Open Innovation Platform qui, comme son nom l'indique, est un site internet visant à permettre de nouveaux partenariats dans le domaine de ses tubes augmentés. Ainsi, les start-ups, laboratoires ou entreprises qui souhaitent soumettre leur candidature peuvent le faire directement depuis ce site. Dans un premier temps, Vallourec souhaite apporter deux nouvelles fonctionnalités à ses tubes à savoir une maximisation de l'écoulement des fluides à l'intérieur de ces derniers et un transport de données ou d'énergie via ces tubes.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

Tout d’abord, il est important de rappeler ici le positionnement très intéressant de Vallourec dans son secteur d’activité et à l’échelle mondiale. En effet,  le groupe français arrive en position de leader à quasi-égalité avec son principal concurrent, Tenaris, et détient près de 12% des parts de marchés des tubes en acier sans soudure. Mais dans certains segments spécifiques comme les solutions tubulaires premium, il reste le leader incontesté du marché international. Cela lui permet bien entendu de bénéficier d’une forte reconnaissance.

La répartition géographique du chiffre d’affaires du groupe est également un point fort à retenir. En effet, Vallourec ne se contente plus de réaliser ses bénéfices en Europe mais touche depuis longtemps bien d’autres marchés importants comme le marché américain, le marché asiatique ou encore le marché du Moyen-Orient. Cette répartition lui permet bien entendu de se protéger du risque de baisse de ses activités liée à une crise économique localisée.

Toujours en ce qui concerne la protection  contre le risque du groupe Vallourec, on peut également apprécier le fait que celui-ci dispose d’un positionnement très fort dans le domaine de l’énergie.

Les récents investissements et développements de Vallourec au Brésil, aux Etats-Unis et en Chine ont également permis une montée en puissance de trois grands sites industriels de ce groupe dans ces pays.

La stratégie de Vallourec consistant à se positionner de plus en plus dans le domaine de la production d’équipements électriques pour le secteur de l’aéronautique avec sa filiale Labinal Power Systems et des partenariats récents comme avec TechnipFMC est également un point fort pour Vallourec.

Un autre atout majeur de ce groupe concerne bien entendu son expérience et son savoir-faire qui lui confèrent une forte image de marque, notamment dans le secteur de l’offshore profond et dans le secteur des puits corrosifs.

Enfin, l’augmentation de capital de 2016 a permis une hausse nette des fonds propres de cette entreprise, ce qui contribue à renforcer la confiance des actionnaires et des investisseurs.

Inconvénients

Tout d’abord et comme nous avons pu le voir au travers de l’historique de cette entreprise, on assiste depuis quelques années à un repli important des prix du pétrole et du gaz avec des difficultés pour l’OPEP à freiner la production mondiale toujours en excédent. Or, cette situation entraine une baisse des besoins de ces industries et donc une baisse des commandes pour Vallourec.

D’autre part, on assiste à une hausse du prix de certaines matières premières dont Vallourec a besoin dans le cadre de sa production. Cela concerne notamment  la ferraille et a bien entendu des répercussions sur les coûts de production et la rentabilité du groupe.

On peut également déplorer, malgré la hausse de capital récente, une faiblesse encore bien présente du free cash-flow de l’entreprise qui peut inquiéter les investisseurs.

Enfin, les récents résultats financiers du groupe, notamment en 2017, ont déçu les investisseurs avec des résultats en-dessous des objectifs fixés malgré quelques rebonds ponctuels. Cela pourrait ainsi peser sur les décisions d’achat ou de vente des traders sur cette valeur et accentuer une perte de point de cette action Vallourec.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.