Acheter l'action Eiffage

Les grandes sociétés de construction sont souvent plébiscitées pour la réalisation de grands chantiers privés ou publics qui leur permettent de générer des chiffres d’affaire importants. Il est donc normal que leurs titres attirent également les traders qui spéculent en ligne sur les actions en Bourse et privilégient les actions de ces entreprises les plus rentables et les plus solides. Découvrez ici comment réaliser une analyse complète de l’action Eiffage et quelques conseils pour trader efficacement.  

Acheter l'action Eiffage
69.45% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Note: 3.31 45 votes

 

A propos du groupe Eiffage :

Le groupe Eiffage est aujourd’hui l’un des leaders de la construction sur le plan européen. Ses activités touchent à divers domaines comme bien entendu la construction et l’entretien d’infrastructures de transport et de génie civil, mais aussi la construction et rénovation de bâtiments privés et publics, la conception, la réalisation et la maintenance d’installations de génie électrique, climatique et mécanique ou la fabrication de constructions métalliques.

Son marché principal se trouve en France avec 85% du chiffre d’affaire réalisé en hexagone, mais Eiffage travaille aussi en Europe et dans le reste du monde.

 

Les principaux concurrents d’Eiffage :

Le groupe Eiffage se classe actuellement à la sixième place du classement mondial des plus grandes entreprises du secteur de la construction et du BTP. Il est donc important de connaitre les 5 entreprises de ce secteur qui le devancent afin d’établir une comparaison de leurs offres, parts de marché et positionnements. Pour vous y aider, voici le détail des principaux concurrents du groupe Eiffage :

  • Le groupe CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) est actuellement le leader avec plus de 66 milliards d’euros de chiffre d’affaire.
  • Vinci est deuxième avec 39.43 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
  • ACS, une entreprise espagnole est troisième avec 38.8 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
  • Bouygues est quatrième du classement avec 34.48 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
  • Sinohydro en Chine est le cinquième du classement avec 14.95 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
  • Enfin, Eiffage se place sixième avec 14.10 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

En suivant de près l’évolution de ce classement et les résultats de chacun de ces grands groupes, vous serez à même d’évaluer au mieux le potentiel de l’action Eiffage.

 

Les principaux partenaires d’Eiffage :

En plus des partenariats public/privé que l’on connait bien et qui ont permis à Eiffage de prospérer, le groupe a également lié des partenariats avec des entreprises privées.

Eiffage s’est notamment associé à Orange dans le cadre de son projet de démonstrateur de l’Ecocitée Euroméditéranée de Smartseille.

A Bruxelles, Eiffage est également devenu le partenaire de la BNP Paribas puisque c’est lui qui a été choisi par le groupe bancaire pour la construction de son siège.

Eiffage et Total se sont également associés au Sénégal pour divers projets de station-service. Ces partenariats ont d’ailleurs été vivement critiqués par le gouvernement du pays et les autorités de la concurrence.

 

Analyse du cours de l’action Eiffage :

Le chiffre d’affaire de la société Eiffage est resté relativement stable durant les dernières années, mais le cours de son action a montré des pics haussiers à chaque fois que la société remportait un marché.

Pour analyser le cours de cette action titrée au CAC 40, il convient donc d’observer les marchés et les possibilités d’évolution de la société.

 

Données boursières importantes à propos de l’action Eiffage :

Comme nous venons de vous l’expliquer, il est très important de connaitre l’histoire de l’entreprise Eiffage, du moins pour les années récentes, afin de savoir comment se comporte le titre face à l’actualité. Il est également primordial de maîtriser l’analyse technique historique et la réaction des marchés en général. Mais il ne faut pas pour autant mettre de côté les informations plus basiques au sujet de la cotation en Bourse de l’action Eiffage. Aussi et pour vous permettre de mieux connaitre ce titre, voici quelques données à connaitre :

  • En 2017, la capitalisation boursière totale de l’entreprise Eiffage sur le marché boursier est de l’ordre de 6 968.74 MEUR.
  • Le nombre de titres émis par la société Eiffage et en circulation sur le marché attient au même moment 98 082 265.
  • Le cours de l’action Eiffage est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris.
  • L’entreprise Eiffage fait également partie de la composition de l’indice boursier national CAC 40.
  • L’actionnariat de l’entreprise est composé à 10.20% des parts de Sicavas Eiffage 2000, à 9.99% des parts de Pro BTP Finance, à 9.60% des parts de FCPE Eiffage Actionnariat, à 7.70% des parts de BlackRock, à 5.70% des parts de Bpifrance Participations, à 5.20% de parts en autodétention et  à 1.20% des parts des salariés.

 

Historique économique et financier de l’entreprise Eiffage :

Pour comprendre comment le titre Daimler réagit aux évènements les plus importants de l’analyse économique, il est nécessaire de se plonger dans l’historique financier de l’entreprise au cours des dernières années. Pour vous y aider, voici quelques informations que vous devez connaitre sur ce qui a marqué la société durant les dernières décennies.

  • En 1995, le groupe Eiffage rachète l’entreprise Beugnet et ses filiales et devient le numéro un des infrastructures et le numéro deux des routes en France.
  • En 2000, les entreprises SAE, Fougerolle et Quillery fusionnent et deviennent alors Eiffage Construction.
  • En 2005, l’Etat sélectionne Eiffage et Macquarie pour la reprise de ses parts dans la société APRR ou Autoroutes Paris-Rhin-Rhône.
  • En 2006, Eiffage Travaux Publics qui regroupe Eiffage TP et Appia devient la filière route et génie civil du groupe.
  • En 2007, Le groupe rachète la société allemande KSH et Eiffage Concessions revend ses parts de la société Cofiroute, réalisant une plus-value de 667 millions d’euros.
  • En 2008, la communauté de Lille Métropole sélectionne le projet d’Eiffage pour la réalisation du Grand Stade Lille Métropole. La cours d’appel de Paris rend également son jugement dans l’affaire Sacyr-Eiffage qui bloque le capital de l’entreprise depuis deux années. Celle-ci décharge l’entreprise Sacyr de l’obligation de dépôt d’une OPA sur le capital restant de l’entreprise. Toujours en 2008, Eiffage rachète l’entreprise Clemessy et Crystal à Dalkia du groupe Véolia.
  • En 2009, Eiffage récupère aussi le groupe allemand Heitkamp Rail appartenant auparavant à Heijmans.
  • Dès le début de l’année 2012 et suite à un changement structurel nommant Pierre Berger à la direction du groupe, Eiffage s’ouvre à l’international et développe notamment ses activités de conception et de construction de bâtiments, ce qui a pour résultat une augmentation nette de son chiffre d’affaires et une flambée du cours de l’action Eiffage jusqu’au seuil des 30€.
  • En 2013, Eiffage décide d’uniformiser ses entreprises qui sont alors réparties en différents pôles comme le pôle Travaux Publics ou le pôle Démolition.
  • En 2015, Eiffage restructure son activité de construction métallique et supprime plus de 200 postes en France tout en fermant deux usines. La fermeture de trois sites de construction métallique en France est ensuite confirmée par la direction en août de la même année, notamment à Maizières-lès-Metz en Moselle, à Etupes  dans le Doubs et à Martot dans l’Eure. C’est donc plus de 250 emplois qui disparaissent dans ces usines. Mais la marge opérationnelle du groupe augmente et les résultats également.
  • En 2016, suite au décès de Pierre Berger et à la nomination de Benoît de Ruffray, le groupe Eiffage continue son ouverture à l’international. Eiffage rachète ainsi la même année Yerly Installations SA, une société suisse spécialiste du chauffage et de la ventilation ainsi que MDM, une société allemande spécialisée dans les dispositifs antibruit. En août de la même année, Eiffage annonce le rachat du groupe belge Chris Vuylsteke, qui est spécialisé dans la construction et la promotion immobilière.

En recoupant ces évènements aux graphiques boursiers historiques, vous serez en mesure de savoir comment l’action Eiffage réagit aux effets d’annonce et à la publication de résultats et pourrez ainsi mettre en place une stratégie de trading plus efficace et plus rentable en anticipant les futurs mouvements grâce à l’analyse fondamentale.

 

Les avantages et points forts de l’action Eiffage en tant qu’actif de Bourse :

Si vous envisagez d’acheter l’action Eiffage et que vous misez sur une stratégie haussière sur le long terme, vous vous demandez sans doute quels sont les avantages de ce titre et ses capacités à progresser de manière positive durant les prochaines années. Pour vous y aider, nous vous proposons de découvrir ici quels sont les véritables points forts de l’entreprise française Eiffage et ses qualités pour l’avenir.

Le premier point important concernant la société Eiffage concerne bien entendu son positionnement sur le marché et notamment sur le marché européen. En effet, Eiffage se positionne actuellement comme le leader du secteur des BTP et des concessions en Union Européenne, ce qui fait de son action en Bourse un titre particulièrement rassurant aux yeux des investisseurs. D’autre part, Eiffage se positionne également très bien sur certains secteurs spécifiques. Il est notamment le numéro deux en France du secteur des concessions autoroutières et le troisième de ce secteur au niveau européen.

On trouve également un autre point fort de la société Eiffage dans son organisation même. L’entreprise est ainsi divisée en quatre grandes branches distinctes avec bien entendu le secteur de la construction qui regroupe les activités du bâtiment et de l’immobilier, le secteur des infrastructures qui regroupe les activités de la route, du génie civil et du métal, le secteur de l’énergie qui regroupe les activités du génie électrique, de la climatique, de la mécanique et de l’automatisation de process et enfin le secteur des concessions qui regroupe les activités d’ouvrages d’infrastructures autoroutières et ferroviaires, le bâtiment, les énergies et les réseaux. Grâce à cette organisation différenciée, l’entreprise limite les risques encourus et protège ses bénéfices.

Le groupe Eiffage a également fortement rassuré les marchés et les investisseurs depuis qu’il a procédé au rééquilibrage de son portefeuille. Ce rééquilibrage a eu lieu suite au rachat de l’entreprise des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône ou APPR. Il s’oriente ainsi désormais davantage vers des activités résilientes et récurrentes qui lui garantissent des revenus solides et stables sur le long terme.

L’action Eiffage rassure également grâce à l’excellente visibilité qu’offre ce groupe français sur son activité. Son carnet de commande atteint en effet quasiment le chiffre d’affaires annuel, ce qui est une forme de garantie intéressante.

Eiffage bénéficie aussi de la législation européenne et des contraintes budgétaires qui en découlent. En effet, dans les pays européens qui sont favorables aux projets de concessions et de partenariats public/privé, la rentabilité du groupe Eiffage est plus importante avec 16% des revenus. Le groupe génère également 72% du bénéfice opérationnel grâce à cette spécificité.

En France, le groupe Eiffage bénéficie également de relations particulièrement privilégiées avec l’Etat en ce qui concerne ses concessions d’autoroutes, notamment grâce au contrat mis en place dans le cadre du plan 2014-2018 qui prévoit notamment une augmentation des tarifs et un allongement de la durée des concessions et du plan de relance qui a été, quant à lui, signé en 2015.

Grâce à son esprit et à sa culture d’entreprise très forte, le groupe Eiffage peut également s’appuyer sur l’actionnariat que composent ses salariés et qui représente une part importante du capital de l’entreprise.

Enfin, le dernier atout de l’entreprise Eiffage concerne cette fois son niveau d’endettement qui a fortement reculé depuis quelques années. Ce recul se concentre désormais surtout dans les activités de concessions, ce qui a une influence positive sur les bénéfices générés et permet un reversement plus important de dividende.

 

Les points faibles et les inconvénients de l’action Eiffage en tant qu’actif de Bourse :

Bien que les avantages et les points forts de la société Eiffage et donc de son action en Bourse soient, comme nous venons de le voir, très nombreux et particulièrement rassurants, il ne faut pas pour autant oublier les quelques points faibles de cette valeur et de son entreprise émettrice. Nous vous proposons donc ici un tour d’horizon des quelques défauts et inconvénients de cette entreprise qui peuvent gêner une tendance haussière longue de son titre.

Premièrement et bien que l’entreprise Eiffage se positionne très bien sur le marché européen, elle réalise toujours plus de 80% de son chiffre d’affaires et 90% de ses bénéfices opérationnels en France. Cela le rend particulièrement exposé à ce marché en particulier. Le groupe a notamment subi récemment un recul notable de son chiffre d’affaires dans le secteur des énergies et des transports publics en France.

Une autre branche des activités du groupe Eiffage se trouve actuellement fragilisé et en potentiel danger. Il s’agit des activités d’infrastructures qui subissent depuis quelques temps les effets de la baisse des dépenses publiques. On peut aussi noter que la branche d’activité concernant les concessions présente une remontée des cash-flow limitée par le poids du minoritaire Macquarie avec 50% du capital – 1%.

Un autre point faible de cette entreprise concerne également les différences de marges importantes qui existent entre ses différents pôles d’activité. Ainsi, alors que le secteur de la construction génère 4% de la marge, le secteur des infrastructures en génèrent 2%, le secteur de l’énergie en génère 4% et le secteur des concessions en génère 45% à lui-seul. On peut donc relativiser l’avantage que représente la scission des différentes activités d’Eiffage par une forte exposition de cette dernière branche.

Enfin, on doit aussi considérer comme un frein potentiel la difficulté du groupe Eiffage à se positionner dans les pays étrangers en dehors de l’Union Européenne. Seul 20% du chiffre d’affaires est généré à l’international et principalement en Europe.

 

Comment réaliser une bonne analyse fondamentale du cours de l’action Eiffage ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté et avoir une stratégie de trading efficace sur le cours de l’action Eiffage, vous devez bien entendu maîtriser l’analyse technique et être capable d’utiliser les meilleurs indicateurs graphiques pour anticiper les futures variations de prix. Mais vous devez également être capable d’intégrer à cette analyse une dimension fondamentale en tenant compte de différents éléments extérieurs susceptibles d’avoir une influence forte sur le cours de ce titre. Voici donc quelques-uns de ces facteurs que vous devez surveiller de près.

On sait notamment qu’une partie des activités de la société Eiffage présente une forte sensibilité à la conjoncture économique en France et en Union Européenne. Cela concerne notamment le niveau des taux d’intérêt qui influence le coût du crédit, mais aussi le climat qui peut avoir une influence positive ou négative sur les lancements de nouveaux chantiers.

La concurrence est également à surveiller de très près en ce qui concerne les tendances de l’action Eiffage. On sait en effet par expérience que les déclarations de son principal concurrent, Vinci, ont une influence très forte sur le cours de cet actif en Bourse.

Les grands chantiers en cours de la société Eiffage et leurs retombées économiques sont également importants. On surveillera notamment les retombées des grands travaux publics du Grand Paris,  du projet HS2, de l’électrification en Afrique, des nouvelles autoroutes en Allemagne ainsi que la confirmation du redressement français.

Le groupe Eiffage a récemment annoncé sa volonté de réaliser des investissements sous la forme de rachats d’entreprises dans les niches technologiques pour plus d’un milliard d’euros. La concrétisation de ces opérations aura bien entendu une influence sur son titre boursier.

Bien entendu, les résultats du groupe feront l’objet de la plus grande attention, notamment en ce qui concerne le résultat net opérationnel de l’entreprise que l’on comparera aux prévisions des analystes sur le moyen et le long terme.

Enfin, vous tiendrez compte évidemment de la signature de nouveaux contrats dont l’importance pourrait permettre une hausse rapide du cours de l’action Eiffage.

Grâce à l’ensemble de ces données et à une bonne analyse technique, vous devriez être en mesure de bien anticiper les futures variations de cours de l’action Eiffage et ainsi de prendre des positions intéressantes avec les CFD.

 

Détail des activités du groupe Eiffage et implantations géographiques :

Le groupe Eiffage est spécialisé dans les métiers de la construction et de l’immobilier, di génie civil, du métal et de la route, de l’énergie et des concessions par l’intermédiaire de ses nombreuses entreprises qu’il a acquises au fil du temps comme Clemessy, Florézienne d’Entreprises et ses filières spécialisées comme Eiffage Thermie ou encore Eiffage Immobilier.

Grâce à cette forte diversité d’activités, Eiffage peut couvrir tous les métiers liés aux travaux publics comme l’énergie, les réseaux routiers, la démolition, le terrassement, la construction, l’immobilier ou le désamiantage.

Bien qu’Eiffage réalise des exportations importantes dans le monde, il est également implanté de manière fixe dans différents pays en dehors de la France et notamment en Europe avec le Benelux, l’Allemagne, la Pologne ou l’Espagne, mais aussi en Afrique avec le Sénégal, le Mali, l’Angola ou le Maroc et d’autres pays comme le Canada ou la Colombie.

 

Les grandes réalisations du groupe Eiffage :

Le groupe Eiffage doit son succès à sa forte notoriété par la réalisation de nombreux édifices et infrastructures dont voici le détail :

  • Viaduc de Millau (Aveyron) (2004)
  • Pont levant Gustave-Flaubert, à Rouen (Seine-Maritime) (2007)
  • Autoroute Norscut au Portugal (2007)
  • Route des Tamarins sur l'Île de la Réunion (2009)
  • Ligne à grande vitesse Perpignan-Figueras (2009) (TP Ferro)
  • Pont Faidherbe de Saint-Louis du Sénégal (2010)
  • Autoroute A65-Pau Langon (2010)
  • Plate-forme pétrolière de forage Anguille, au large du Gabon (2011)
  • Centre hospitalier sud francilien (CHSF) (2011)
  • Centre hospitalier Alpes Léman (CHAL) (2011)
  • Centre hospitalier universitaire de Rennes (CHUR) (2011)
  • Ville d'été d'Arcachon (Gironde) (2012)
  • Stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq (Nord) (2012)
  • Musée du Louvre-Lens (Pas-de-Calais) (2012)
  • Nouvel hôpital de Dijon (Côte-d'Or) (2013)
  • Tour Majunga (2014)
  • Plate-forme pétrolière Ofon au large du Nigéria (2014)
  • Rénovation du musée Picasso (Paris) (2014)
  • Pôle universitaire GreEn-ER de Grenoble (2015)
  • Grand Hôtel-Dieu à Lyon (Rhône) (en cours)
  • Ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire en cours de construction
  • Centrale solaire de Cestas (2015)
  • Campus Recherche, développement et industrialisation de Michelin à Ladoux (Puy-de-Dôme) en cours de construction
  • Écoquartier Smartseille à Marseille (Bouches-du-Rhône) en cours de construction

 

Quelques données financières à propos du groupe Eiffage :

  • Il est également très intéressant de se pencher sur les données financières du groupe Eiffage afin de mieux comprendre comment cette entreprise se positionne sur le secteur d’activité très concurrencé qui est le sien. Voici donc quelques informations qui pourraient vous être utiles :
  • En fin d’année 2015, le groupe Eiffage emploie plus de 64 093 collaborateurs sans compter les travailleurs intérimaires.
  • Le chiffre d’affaires du groupe Eiffage s’est également consolidé selon le rapport annuel de 2015 et s’est établi pour l’exercice de l’année en question à plus de 13.9 milliards d’euros.
  • Toujours selon le rapport annuel du groupe, en 2015, le résultat net opérationnel courant s’est élevé à 1.4 milliards d’euros.
  • Enfin, pour cette même année 2015, le bénéfice net part du groupe a atteint les 312 millions d’euros.

Bien entendu, ces informations sont susceptibles d’évoluer avec le temps.

Où et comment trader l’action Eiffage en ligne ?

Vous souhaitez investir sur l’action Eiffage pour profiter de tous ses avantages ? Découvrez comment trader grâce aux CFD en rejoignant un broker de qualité qui vous propose de nombreux outils innovants.

Trader l’action Eiffage en ligne !
69.45% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent