SPIE

Analyse du cours de l'action SPIE

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

L’action de la société Spie fait partie des actions en Bourse qui intéressent de plus en plus d’investisseurs en France mais aussi dans le monde entier. Dans cet article détaillé, nous vous proposons d’en découvrir davantage à propos de cette entreprise avec le détail de ses diverses activités, son environnement économique global avec ses principaux concurrents et ses récents partenariats, mais aussi les forces de cette valeur et ses principaux points faibles. Enfin, nous vous expliquerons en détails comment suivre efficacement cette valeur grâce à quelques conseils boursiers simples pour mettre au point vos analyses fondamentales de ce titre et ainsi d’anticiper de manière plus efficace les prochaines tendances de fond de cette action sur les graphiques boursiers. Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour étudier ce titre de plus en plus populaire sur le marché.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

Tout d’abord et étant donné la nature même des activités de SPIE, on gardera bien entendu un œil sur les réglementations en vigueur en Europe en ce qui concerne notamment les marchés publics mais aussi la gestion des déchets électriques ou encore la sous-traitance.

Analyse N°2

On suivra aussi l’évolution des commandes publiques qui représentent encore à elles-seules plus de 14% des revenus de cette entreprise.

Analyse N°3

Bien entendu, toutes les opérations visant pour SPIE à étendre ses parts de marché en Europe seront d’une importance capitale, tout comme les opérations visant à redresser le chiffre d’affaires dans certains pays comme la France, les Pays-Bas ou l’Allemagne.

Analyse N°4

Les indications données par l’entreprise quant aux objectifs annuels en terme d’augmentation de la production notamment ou encore de la croissance ou de la marge dégagée sont nombreuses et peuvent être comparés aux objectifs réellement atteints afin d’évaluer les futures variations possibles de son action en Bourse. Les investisseurs sont en effet très nombreux à utiliser ce type d’indication afin d’ajuster leurs positions.

Analyse N°5

Enfin et comme expliqué plus haut, il est également nécessaire de garder un œil attentif aux concurrents directs et indirects de SPIE et à l’évolution des parts de marché de ce secteur en Europe.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Présentation de l'action SPIE

L’entreprise française SPIE est une société dont la spécialité est les prestations de services multi-techniques. Elle intervient donc à la fois dans les domaines du génie électrique, de la mécanique ou de la climatique, des systèmes de communication ou encore des services spécialisés dans l’énergie. Le groupe SPIE prend ainsi en charge la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance d’installations économes en énergie et respectant l’environnement.

D’un point de vue géographique, le groupe SPIE exerce principalement ses activités en France. En effet, plus de 44% du chiffre d’affaires de cette entreprise est réalisé sur le seul marché français. L’Allemagne est le second marché de ce groupe avec 25.3% du chiffre d’affaires. Enfin, les 30.7% de chiffre d’affaires restants sont issus du reste du monde mais sont principalement réalisé en Europe.

Prenons maintenant quelques instants afin de rappeler les évènements économiques et financiers importants qui ont marqué l’histoire récente de cette entreprise et qui ont pu avoir une influence sur son cours de Bourse :

  • 2008 : Le groupe SPIE a acheté les entreprises françaises Lapierre, Paternoster, Gefca, Juret, Roussel et Socotech, l’enttreprise hollandaise Heijmans Industrial Services et l’entreprise belge Anca tech.
  • 2009 : Le groupe développe ses activités au Royaume-Uni en 2009 en rachetant la société WHS spécialiste des installations électriques dans le domaine de l’énergie.
  • 2011 : L’entreprise SPIE est vendue par PAI Partners à Clayton, Dubilier & Rice, AXA Private Equity et à la Caisse de dépôt et placement du Québec.
  • 2012 : Le groupe rachète à Hochtief ses activités de services en énergie du bâtiment.
  • 2013 : SPIE rachète l’entreprise australienne Plexal Group, les activités de services solutions d’ Hochtief qui devient SPIE GmbH, l’entreprise britannique Alart et Electricity Network Solutions, l’entreprise belge Devis, les activités Infrastructures Services & Projects de l’entreprise néerlandaise KPN et la société française SFM.
  • 2014 : SPIE rachète l’entreprise allemande Fleischhauer et les entreprises suisses Viscom et Connectis puis la société britannique Scotshield Fire and Security.
  • 2015 : Le groupe SPIE entre en Bourse sur le marché parisien et rachète la société britannique Leven Energy Services.
  • 2016 : Le groupe rachète l’entreprise polonaise Agis Fire & Security qui est sa 100ème acquisition en 10 années. La même année, il achète également l’entreprise allemande SAG.
  • 2017 : SPIE rachète la société allemande PMS Sicherheitstechnkik et l’entreprise néerlandaise Mer ICT.
  • Enfin, en 2018, le groupe a annoncé le rachat de l’entreprise SYSTEMAT en Belgique.
Analyse du cours de l'action SPIE
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Concurrents

Vous devez également vous intéresser de près à la concurrence de cette entreprise. En effet, Spie exerce ses activités sur un secteur particulièrement en proie à une forte concurrence ce qui l’expose à la fois à de petits et moyens concurrents mais aussi à des adversaires de grande taille et qui représentent une réelle menace pour ses parts de marché. Ce sont ces concurrents les plus importants que nous allons vous présenter maintenant plus en détails.

Dalkia

Tout d’abord, on va parler du groupe Dalkia qui est le concurrent direct de Spie et qui est également une entreprise française spécialisée dans les services énergétiques et la production d’énergie décentralisée. Elle développe entre autres des énergies renouvelables alternatives comme la biomasse, la géométrie, le biogaz et les énergies de récupération avec la valorisation de la chaleur dégagée par les sites industriels ou par les data centers ou encore la valorisation énergétique des déchets. Notons que cette entreprise est également une filiale du groupe énergétique français EDF depuis le 25 juillet 2014. Son chiffre d’affaires a atteint plus de 4 milliards d’euros en 2018 et le groupe Dalkia emploie actuellement près de 16 000 personnes.

Engie

Un autre concurrent sérieux de Spie est la filiale Engie Cofely du groupe Engie. Cette entreprise est en effet l’un des leaders actuels de la transition énergétique sur le marché français et son appartenance à l’un des premiers leaders énergéticiens au monde n’est pas un hasard. Il s’agit d’une société spécialisée dans les services en efficacité énergétique et environnementale qui propose par exemple aux entreprises et aux collectivités des solutions visant à mieux utiliser les énergies et à réduire leur impact environnemental.

Bouygues

Il va de soi que l’autre géant de la construction et des infrastructures français, Bouygues, fait partie des concurrents que vous devez prendre en compte lors de votre analyse du cours de l’action Spie. En effet, ce groupe industriel se structure actuellement en trois grands pôles d’activité dont la construction avec Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas, les télécoms avec Bouygues télécom et les médias par le biais du groupe TF1 qu’il détient. En 2018, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 35 555 millions d’euros. Il exerce ses activités à l’international avec une implantation dans près de 93 pays différents et il emploie actuellement plus de 129 000 personnes dont une grande partie à l’international. On notera que ce groupe fait partie des sociétés intégrant l’indice boursier français CAC 40 et qu’il est même la première société cotée par son actionnariat salarié avec 19% des titres du groupe appartenant aux employés.


Partenaires

Au cours des dernières années, le groupe PIE a également pu compter sur la mise en place de certains partenariats et alliances stratégiques avec d’autres entreprises de taille importante afin de développer ses activités et de gagner en rentabilité. Ces alliances sont très intéressantes à étudier car elles peuvent avoir une réelle influence sur le cours d’une action en Bourse. On retiendra de ces collaborations passées que chaque partenariat est souvent suivi de près d’effets sur le cours de Bourse de l’action SPIE. De ce fait, on comprend mieux à quel point ce type de collaboration doit être suivi avec attention lorsque vous souhaitez trader le cours de cette action. Pour cela, il suffit de suivre de près l’actualité de cette entreprise, par exemple en vous abonnant à un flux d’actualité personnalisé ou en consultant les communications officielles relayées par cette entreprise de manière directe sur son site internet. Notons enfin que ces partenariats sont souvent considérés comme des points d’entrée intéressants sur le marché. Nous vous proposons donc ici de découvrir les alliances les plus récentes que cette entreprise a mise en place et leur intérêt pour l’entreprise.

EDF

A titre d’exemple et en 2010, le groupe SPIE a mis en place un partenariat avec l’un des grands leaders du marché de l’énergie en Europe, à savoir le groupe français EDF. Le but de cette alliance était la promotion de l’efficacité énergétique. Le groupe EDF a ainsi pu répondre aux attentes de ses clients en ce qui concerne les performances énergétique et financières et une meilleure maîtrise de l’impact des activités sur l’environnement. Les deux entreprises ont donc décidé de collaborer au travers de cette convention de partenariat. Grâce à ce partenariat, EDF a également pu redorer son image de marque en démontrant son engagement à promouvoir l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables ainsi que les technologies les plus performantes d’un point de vue environnemental.

Capgemini

Plus récemment soit en 2018, c’est avec le groupe Capgemini que SPIE s’est associé. Dans le cadre d’un partenariat avec cette entreprise, c’est une alliance industrielle qui a été créée et qui vise le marché des supports utilisateurs en France. Plus précisément, cela concerne la maintenance et l’assistance sur site de postes de travail et d’équipements qui y sont associés. Le groupe SPIE et plus précisément sa filiale SPIE ICS devient alors le partenaire exclusif de Capgemini dans le cadre de ces services. Les deux entreprises vont ainsi profiter de cette alliance commerciale et opérationnelle pour bénéficier mutuellement des expertises de chacune de ces deux entités sur ce segment particulier qu’est celui de la gestion des infrastructures. Notons cependant que ces deux entreprises collaborent déjà depuis 2013 et qu’elles ont notamment créé ensemble différents projets comme la mise en œuvre du Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives ou CEA ainsi que la Direction Générale de l’Armement ou DGA.

IoT Valley

Toujours en 2018, la filiale française de SPIE ICS et SPIE Industrie et Tertiaire ont signé un accord de partenariat avec l’entreprise européenne IoT Valley constitué de start-ups spécialisées dans l’internet des objets. Les deux entités espèrent ainsi mettre en commun leurs connaissances et leur savoir-faire afin de répondre plus efficacement aux besoins des clients de SPIE dans les domaines de l’Internet des objets et de l’innovation technologique en général.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l'action SPIE :

Tout d’abord, le principal point fort du groupe SPIE est sans aucun doute son positionnement sur le marché européen des services multitechniques sur lequel il se positionne en seconde position. Ce segment très spécifique concerne notamment la conception et la maintenance des installations électriques, des installations mécaniques et des installations climatiques. Il représente près de 4% du marché total.

La répartition des activités de ce groupe en quatre grands pôles opérationnels dans le monde et donc d’un point de vue géographique est également intéressante. En effet, la France génère certes la plus grande part des revenus de cette entreprise mais SPIE exerce ses activités dans toute l’Europe et principalement en Allemagne et dans le nord de l’Europe avec une petite partie également en Europe de l’Est.

Le fait que la marché cible de SPIE soit particulièrement fragmenté est un autre atout pour cette entreprise. Ce marché est en effet très porté par un phénomène d’externalisation des services, ce qui lui confère une croissance supérieure à celle du PIB de l’Europe.

On apprécie également la concentration de la stratégie du groupe dans trois grands types d’activités avec premièrement les activités mécaniques et électriques qui représentent 44% des revenus de l’entreprise, les services technologiques de communication et d’information qui génèrent 22% des revenus et enfin la gestion technique des installations qui représente 34% des revenus.

Les actionnaires et investisseurs apprécient également la très bonne visibilité des futurs résultats de l’entreprise grâce à l’aspect récurrent des activités de maintenance qui représentent plus de 80% des revenus et grâce à un risque industriel très faibles étant donné la bonne diversification de la clientèle du groupe et la moindre proportion de contrats ponctuels.

D’un point de vue purement financier, on peut également apprécier la capacité du groupe SPIE à maintenir des marges correctes même en cas de baisse de son chiffre d’affaires. Pour cela, le groupe s’appuie notamment sur une croissance externe de plus en plus forte et dont les objectifs restent très encourageants. D’une manière générale, on peut constater que la situation financière de SPIE est plus que correcte avec un taux de distribution de l’ordre de 40%

Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l'action SPIE :

Le premier défaut de cette entreprise concerne sa dépendance partielle aux investissements publics sur le marché français. Or, ces investissements sont de plus en plus faibles depuis quelques années en France mais aussi dans d’autres pays européens.

SPIE déplore également actuellement des pertes de revenu à cause d’une baisse importante des commandes en provenance de l’industrie du pétrole et du gaz, notamment à cause de la récente baisse des cours du baril. Bien entendu, cela impacte directement la croissance du chiffre d’affaires du groupe.

Un autre risque important pour l’entreprise SPIE concerne la hausse actuelle des salaires en Allemagne et au Royaume-Uni qui lui fait perdre en marge opérationnelle.

Toujours en ce qui concerne le Royaume-Uni, la baisse importante de la valeur de la livre sterling face à l’euro est aussi source de difficultés pour l’entreprise qui perd également en rentabilité à cause de ce taux de change défavorable.

Enfin, les analystes boursiers et les investisseurs qui analysent les graphiques constatent une faible évolution du prix de cette action dans le temps. En effet, le titre de la société SPIE, qui a été coté pour la première fois en 2015 n’a gagné que quelques faibles points depuis cette introduction.

Les informations fournies ici ne le sont qu’à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées sans réaliser une analyse fondamentale plus complète de ce titre en tenant compte, notamment, des données extérieures, des publications à venir et de toute actualité fondamentale qui pourrait faire évoluer ces atouts et faiblesses ou les rendre plus ou moins pesants. Ces informations ne constituent en aucune façon des recommandations en vue de la réalisation de transactions.

Questions fréquemment posées

Où et depuis quand est cotée l’action SPIE ?

Le cours de l’action SPIE est actuellement coté sur le compartiment A du marché NYSE Euronext Paris. C’est le 10 juin 2015 que cette entreprise a été introduite en Bourse avec un début des négociations le jour même. Lors de sa première cotation, le cours de cette action SPIE était de 16.50 euros. Depuis, son cours a bien entendu beaucoup évolué, comme vous le montrent les graphiques boursiers de cette valeur. 

Comment consulter les actualités du groupe SPIE ?

Vous pouvez vous rendre sur le site internet du groupe SPIE afin d’y consulter l’agenda des actualités les plus importantes. Il est également possible de vous abonner à un flux RSS dans le but d’obtenir automatiquement toutes les nouvelles boursières concernant ce groupe. Enfin, sachez que vous pouvez aussi contacter l’équipe de relations investisseurs du groupe ou utiliser une application gratuite mise à disposition par SPIE.

Quels sont les indices boursiers sur lesquels est cotée l’action SPIE ?

L’indice boursier principal sur lequel l’action du groupe SPIE est coté est bien entendu le CAC et plus précisément le CAC All Shares. Mais ce n’est pas le seul indice sur lequel on retrouve cette société. En effet, le groupe SPIE est également coté sur l’indice CAC All Tradable, sur le CAC Mid 60, sur le CAC Mid Small, sur le Next 150, sir le PEA et sure le SBF 120 soit plus de 7 indices au total.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 67% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro