KERING

Analyse du cours de l'action Kering

--- Publicité ---
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Vous envisagez d’investir sur l’action Kering en ligne et êtes à la recherche de conseils pertinents et d’aide pour réaliser des analyses efficaces ? Dans ce cas, prenez quelques instants pour découvrir, au travers de cette fiche complète, quelques informations importantes à propos de ce titre comme ses données de cotation, son analyse technique historique, les activités de cette entreprise, ses concurrents et alliés ainsi que les avantages et inconvénients de cette valeur. Vous pourrez ensuite réaliser vos propres analyses à partir des éléments que nous vous aurons apportés et qui vous serviront de base pour en anticiper les futures tendances. Vous pourrez ainsi baser ces analyses sur des données pertinentes et une bonne connaissance de ce groupe et de son environnement économique actuel et passé.

Dernières actualités

Invest Securities décide de repasser à l’achat de Kering

Le 24/10/2020 à 15h32

Invest Securities a décidé de relever l’objectif de Kering de 525 euros à 630 euros et repasse à l’achat sur le titre. Il estime que le groupe dispose de la stratégie « ad-hoc » et du portefeuille indispensable pour accroître son développement.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

Premièrement, on sait que la stratégie du groupe Kering pour son développement futur repose essentiellement sur des achats stratégiques. Il est donc plus qu’important de suivre de près de telles annonces qui pourraient permettre à Kering de gagner de nombreuses parts de marché et ainsi de voir le cours de son titre grimper.

Analyse N°2

Le positionnement de ce groupe sur les marchés émergents est également un enjeux de taille dont la réussite aura ainsi une influence indéniable à la fois sur les résultats du groupe Kering et sur l’évolution de son action en Bourse.

Analyse N°3

Bien entendu, le groupe Kering fait également face à certaines menaces qui pourraient nuire à son développement et à sa croissance. C’est notamment le cas des problèmes de contrefaçon de ses produits, de plus en plus fréquentes et qui envahissent le marché. Ces produits contrefaits pourraient avoir une influence très négative sur l’image de marque du groupe.

Analyse N°4

Enfin, il faut aussi tenir compte de la hausse des coûts de production et notamment du coût de la main d’œuvre qui pourrait forcer Kering à augmenter ses prix de vente sur le long terme dans un marché de moins en moins enclin à dépenser dans le luxe. La situation financière du groupe est ainsi menacée.

--- Publicité ---
Trader l’action Kering !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Kering

Pour vous aider à interpréter au mieux les graphiques boursiers de l’action Kering que vous trouverez sur les plateformes de trading de CFD en ligne et en déduire les futurs mouvements de ce titre, vous devez bien entendu comprendre comment ce titre se comporte face aux différentes configurations techniques. Pour cela, nous vous proposons maintenant de revenir sur les grandes tendances qui ont marqué cette action au cours des dix dernières années.

  • Analyse du cours
  • Evènements

Le premier regard aux graphiques boursiers historiques de l’action Kering nous confirme que ce titre bénéficie d’une tendance de fond haussière longue qui lui a permis de passer du niveau des 85€ en 2008 à plus de 400€ en 2018 ce qui représente une prise de points très importante. Mais bien entendu, cette hausse ne s’est pas faite en une seule fois et plusieurs mouvements haussiers et baissiers à moyen et long terme ont ponctué cette tendance de fond.

La période débute par une légère baisse de cours entre mars et décembre 2008, le cours passant du prix de 92.86€ à seulement 40€. Mais le début de l’année 2009 marque le début d’une tendance haussière longue et bien stable malgré son manque de volatilité. Cette hausse emmènera le titre à casser la résistance des 100€ en avril 2010 et poursuivra sa hausse jusqu’à l’atteinte d’un premier plus haut situé à 129.80€ en mars 2012. A ce moment-là, on assiste à un retournement baissier provisoire qui durera jusqu’en juillet 2012 et ramènera le titre au niveau des 111€.

Dès le début de l’automne 2012, le titre de Kering entame une nouvelle hausse intéressante jusqu’au niveau des 178€ en mars 2013 puis des 183.10€en août de cette même année. Comme précédemment et à l’approche de la résistance majeure des 200€, la tendance s’inverse alors et le titre chute au niveau des 137.35€ en mars 2014, sans doute à cause de prises de bénéfices. Mais très rapidement, la hausse reprend de plus belle et permet au titre de rejoindre le niveau des 193.30€ en mars 2015.

Malheureusement, ce mouvement sera de courte durée et on assiste alors à une nouvelle baisse du cours de cette action avec un retour au niveau des 142€ vers le mois de juin 2016. L’été 2016 sera alors le point de départ d’une nouvelle tendance à la hausse plus forte et plus volatile que les précédentes qu’on distingue au premier coup d’œil sur les graphiques boursiers. Cette hausse a permis au titre de franchir successivement plusieurs résistances techniques majeures avec d’abord le seuil des 200€ qui sera cassé en octobre 2016, puis celui des 300€ qui sera franchi en juin 2017. Enfin, l’action Kering parviendra  à casser également le seuil des 400€ entre octobre 2017 et janvier 2018.

Mais cette résistance semble plus difficile à casser que les précédentes et rien n’indique pour le moment que cette tendance haussière forte va se produire. Il faudra en effet attendre quelques mois avant de savoir dans quel sens le cours de l’action Kering va évoluer.

Pour aller plus loin dans cette analyse technique historique, il faut, en plus de la seule interprétation graphique, être capable de recouper les mouvements observés avec l’actualité du groupe et les évènements qui ont pu marquer les investisseurs et influencer leurs prises de position sur ce titre. Voici donc un résumé de l’historique économique récent de cette entreprise.

C’est tout d’abord en 2013 que le groupe PPR devient officiellement le groupe Kering suite à un changement de nom qui finalise le recentrage du groupe atour des activités de luxe et de sport entamé en 2005. Le nom de Kering n’est pas choisi au hasard puisque le terme « ker » signifie ici « foyer » en breton (région d’origine de la famille Pinault). Le « ing » qui termine le mot est un anglicisme qui donne au groupe une dimension internationale purement marketing. Mais la phonétique même de ce terme est intéressante puisqu’elle signifie en anglais « prendre soin de » de l’expression « caring ». En même temps que ce changement de nom, le groupe Kering adopte une nouvelle identité visuelle avec un logo représentant une chouette (animal préféré de François Pinault). Cette chouette dont une des spécificités est sa capacité à tourner la tête à 270° représente ainsi symboliquement le caractère visionnaire de l’entreprise. Ce changement majeur sera définitif au mois de juin 2013.

Toujours en 2013, le groupe Kering procède au rachat du label de Tomas Maier, un designer allemand au mois de novembre. Un autre rachat, celui d’Ulysse Nardin, un horloger suisse sera ensuite effectué en 2014.

En plus de ces opérations de rachat, Kering entame des cessions dans plusieurs de ses activités et se sépare alors de quelques marques parmi les moins intéressantes comme YSL Beauté qui est la division de parfums et de produits cosmétiques de la maison Yves Saint-Laurent qui sera vendu en 2008 au groupe l’Oréal puis de la marque de chaussures italiennes Sergio Rossi qui sera vendu en 2015 à Investindustrial. Enfin, en 2016, le groupe revendra la marque de sport Electric à son propre PDG.

En 2016, la marque Gucci qui appartient au groupe Kering réalise un résultat net de plus de 4 milliards d’euros soit une hausse de 12.7% et la marque Yves Saint-Laurent réalise un résultat de 1.2 milliards d’euros soit une hausse de plus de 25% et présente ainsi des résultats en hausse pour la sixième année consécutive. On assiste alors au début de la forte tendance haussière du cours de son action en Bourse dont nous vous avons parlé plus haut. La valeur prendra en effet plus de 65% entre juin 2016 et janvier 2017.

Plus récemment soit en janvier 2017, le groupe Kering décide de se séparer de la marque Puma en revendant plus de 70% du capital de celle-ci à ses propres actionnaires et en ne conservant que 16% de cette société. La fin de l’année 2017 sera de nouveau marquée par des résultats financiers intéressants avec un chiffre d’affaires de plus de 15.5 milliards d’euros et une augmentation de plus de 27% notamment due à la hausse générée par Gucci qui gagne 46% et de Yves Saint-Laurent qui gagne 25%.

Grâce à ces informations, vous pouvez donc déduire à la manière dont le titre boursier de Kering s’est comporté au moment de ces annonces, la manière dont il a de fortes chances de se comporter à l’avenir face à des annonces similaires. En étudiant l’actualité du groupe, vous serez alors plus en mesure d’anticiper les futures variations de ce titre.

Présentation de l'action Kering

Le groupe français Kering est actuellement l’un des grands noms du secteur d’activité de la conception, production et vente de produits de luxe et d’articles de sport. Mais on peut toutefois répartir les activités de ce groupe en trois grandes catégories en fonction de la part de chiffre d’affaires qu’elles génèrent.

Les produits de luxe représentent plus de 68.4% du chiffre d’affaire global de l’entreprise Kering avec notamment des articles de maroquinerie, de prêt à porter, des montres, des chaussures, des bijoux, des lunettes, des parfums ou encore des produits cosmétiques. On retrouve ces produits commercialisés sous différentes marques comme Gucci, Bottega Veneta, Yves-Saint-Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Boucheron, Dodo, Girard-Perregaux, JeanRichard, Pomellato, Qeelin ou encore Ulysse Nardin. Actuellement, le groupe Kering possède plus de 1 305 boutiques à travers le monde dont la plupart se trouve en Europe de l’Ouest et notamment en France avec 338 boutiques en Europe, puis 248 boutiques au Japon ou encore 213 boutiques en Amérique du Nord. Les 506 autres boutiques sont implantées dans d’autres pays du monde.

Les articles de sport génèrent quant à eux 31.4% du chiffre d’affaires global de l’entreprise Kering avec principalement des chaussures de sport, des vêtements de sport, des équipements et accessoires de sport. Ces produits sont commercialisés sous les marques Puma, Volcom et Electric. Enfin, quelques activités annexes génèrent les 0.2% de chiffre d’affaires restant.

Sur le plan géographique, le groupe Kering réalise près de 37.9% de son chiffre d’affaires en Europe Moyen-Orient et Afrique. 9.9% de ce chiffre d’affaires est réalisé au Japon. 25.9% du chiffre d’affaires est réalisé en Asie-Pacifique puis 22.1% en Amérique du Nord et 4.2% en Amérique du Sud.

Analyse du cours de l'action Kering
--- Publicité ---
Trader l’action Kering !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Si vous vous intéressez au domaine du luxe et souhaitez investir sur le cours de l’action Kering, vous savez sans doute déjà que ce secteur d’activité est très fermé et que les concurrents y sont peu nombreux. Toutefois, si le groupe Kering bénéficie d’une forte présence à travers le monde et compte parmi les grands noms du luxe à l’échelle internationale, il ne faut pas pour autant considérer qu’il est le seul à convoiter ces parts de marché. Pour réaliser une analyse complète et pertinente de l’action Kering, vous devez bien entendu réaliser une analyse fondamentale qui tiendra compte de la concurrence de ce secteur d’activité. Ainsi, l’évolution des parts de marché de chacune de ces entreprises tout comme les évènements importants qui le concerne comme des opérations d’achat ou de cession ainsi que les résultats financiers et toutes les actualités de ces groupes auront une influence indéniable sur le cours de son action en Bourse.

Aujourd’hui, le groupe Kering fait face à trois grands concurrents principaux avec :

Le groupe Hermès

 une société française spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de produits de luxe comme de la maroquinerie, du prêt à porter, des parfums ou encore de l’horlogerie et des produits d’arts de la table et d’art de vivre.

Le groupe LVMH

qui est également une enseigne française de renom et le leader du luxe dans le monde avec plusieurs domaines d’activité comme les vins et spiritueux haut de gamme, la mode ou encore les médias et la distribution.

Richemont

qui est enfin le troisième plus grand groupe mondial de l’industrie du luxe après LVMH et Kering.


Partenaires

Bien entendu, le groupe Kering ne s’est pas hissé sur le podium des plus grandes entreprises du luxe sans une stratégie intelligente faisant notamment appel à certaines association avec d’autres entreprises de secteur similaire ou complémentaire. Nous vous proposons ici de découvrir les alliances les plus récentes mises en place par ce groupe et les partenariats qui ont eu le plus d’influence sur le cours de son action en Bourse.

Cartier

En 2017 notamment, la filiale Kering Eyewear de Kering s’est associée avec le groupe Cartier appartenant au groupe Richemont dans le cadre d’un partenariat stratégique global visant au développement, à la production et à la vente de lunettes de luxe. Kering détenait auparavant quelques marques de ce groupe et va donc, par le biais de cette alliance, gérer la collection de Cartier avec une prise de participation de 30% de Richemont dans Kering Eyewear qui va intégrer la manufacture de lunettes Cartier de Sucy-en-Brie.

Balenciaga

Plus tard soit en avril 2018, c’est toujours par le biais de sa filiale Kering Eyewear que Kering va mettre en place un partenariat stratégique en s’alliant cette fois avec Balenciaga. Ce dernier était auparavant engagé avec la société Marcolin avec laquelle il a travaillé pendant 6 ans et qui a désormais été remplacé par Kering Eyewear. Les deux groupes vont ainsi collaborer dans le cadre de la mise en œuvre d’une collection de solaires réalisées par Kering pour le printemps-été 2019 et qui sera commercialisé dans les boutiques dès le début de l’année 2019.

Savory

Enfin et en toute fin d’année 2018, le groupe Kering a mis en place une alliance un peu plus surprenante avec le groupe Savory cette fois avec lequel il a noué un partenariat dont le but est de promouvoir l’impact positif de l’agriculture régénérative dans le secteur de la mode. Ce partenariat fait du groupe Kering le tout premier acteur de ce secteur d’activité à rallier le mouvement des Frontier Founders du programme Land to Market de Savory Institute. Le but de ce programme est avant tout de booster la mise en œuvre de solutions d’approvisionnement régénératives et certifiées avec pour but une plus grande démocratisation du modèle d’agriculture régénérative dans les chaines d’approvisionnement mondiale du secteur de la mode.

--- Publicité ---
Trader l’action Kering !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l’action Kering :
  • Tout d’abord, on notera ici le positionnement de Kering sur son secteur d’activité qui est sans doute l’un de ses plus grands atouts. Kering est en effet l’un des leaders du secteur du luxe et de la mode dans le monde grâce à ses deux divisions principales à savoir le luxe qui génère plus de 70% des ventes et qui s’appuie sur les marques Bottega Veneta, Boucheron, Burberry, Gucci ou encore Yves Saint-Laurent et la division sport et lifestyle avec notamment les marques Puma et Volcom.
  • Le secteur d’activité du luxe est en lui-même un véritable atout pour le groupe Kering et ses possibilités de développement. En effet, ce marché du luxe est en pleine croissance en raison de l’augmentation importante du nombre de millionnaires et de milliardaires dans le monde et le groupe a ainsi un vaste marché devant lui.
  • Toujours en ce qui concerne les atouts de Kering, on peut bien entendu citer sa stratégie très efficace d’expansion à l’international puisque le groupe commercialise aujourd’hui ses produits partout dans le monde avec notamment le marché asiatique qui génère la plus grande part des ventes, l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord.
  • D’une manière générale, le succès de Kering s’appuie également sur son très large portefeuille de marques mondiales très populaires et aux images très qualitatives suite aux acquisitions d’entreprises comme Stella Mc Cartney, Alexander McQueen, Brioni, Pomellato ou encore Ulysse Nardin.
  • Enfin, les analystes spécialistes de cette valeur soulignent également souvent la grande qualité de la stratégie du groupe qui se base essentiellement sur quatre grandes valeurs. La première concerne le modèle multi-marques qui lui permet d’accroitre sa clientèle. Le deuxième est la croissance organique du groupe, notamment sur certains marchés émergents comme la Chine. Le troisième est la création de valeur et enfin la responsabilité sociétale.
Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l’action Kering :
  • Premièrement et contrairement à ses concurrents les plus sérieux, Kering dispose de liquidités réduites qui limitent quelques peu sa capacité d’investissement.
  • On regrette également la très forte exposition du groupe aux marchés Européens étant donné que c’est dans cette zone géographique que le groupe réalise la plus grande part de son chiffre d’affaires. Le tourisme dans cette région du monde a ainsi également une influence indéniable sur le niveau des ventes et les bénéfices.
  • Le groupe Kering est également sensible aux taux de change entre l’euro et les autres grandes devises du marché des changes. Ces taux de change et leurs variations peuvent avoir ainsi de fortes conséquences sur sa rentabilité et donc sur son action en Bourse.
--- Publicité ---
Trader l’action Kering !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 71% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.