ORANGE

Analyse du cours de l'action Orange

--- Publicité ---
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Le secteur de la téléphonie mobile et de l’internet est devenu depuis quelques années l’un des plus rentables, notamment grâce aux avancées technologiques réalisées en la matière et l’engouement des particuliers pour ces nouveaux moyens de communication. Le boom de ce secteur rend les titres des grandes sociétés cotées en Bourse de celui-ci très populaires auprès des traders particuliers, qu’il s’agisse de les posséder dans un portefeuille ou de spéculer sur leurs prix en direct sur les marchés. C’est le cas de la société française Orange, cotée au CAC 40 et dont l’action est suivie par de nombreux investisseurs.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

On prêtera tout d’abord attention aux efforts réalisés par le groupe Orange dans le but de diversifier ses activités avec notamment son développement dans certains nouveaux métiers comme la e-santé ou la banque. Ces activités peuvent en effet diversifier les sources de revenus de l’entreprise.

Analyse N°2

Le développement de la présence d’Orange dans les pays en voie de développement et pour lesquels la demande en nouvelles technologies explose sera également un indicateur à suivre de près.

Analyse N°3

On pourra également suivre de près l’évolution de la mise en place du réseau fibre optique en France et en Europe ainsi que le développement du réseau mobile 5G qui sont tous deux des sources de revenus supplémentaires pour Orange.

Analyse N°4

Il faudra également tenir compte de la concurrence très forte de certaines entreprises exerçant dans des secteurs et segments similaires et qui peuvent prendre des parts de marché à ce groupe.

Analyse N°5

Bien entendu, on suivra de près les stratégies mises en œuvre par ce groupe dans le cadre de sa croissance et de son développement.

Analyse N°6

On pourra ensuite comparer les objectifs fixés par le groupe aux résultats réels de celui-ci avec les publications de résultats annuels et trimestriels.

--- Publicité ---
Trader l’action Orange !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Orange

Intéressons-nous maintenant à l’évolution historique du prix de l’action Orange et plus précisément, à celle des dix dernières années. Rappelons que le cours de cette action est coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris, et qu’il intègre l’indice boursier Euronext 100.

Les graphiques boursiers des dix dernières années nous montrent clairement différentes phases d’évolution du cours de l’action Orange. On observe dans un premier temps une période baissière, d’août 2005 à août 2006 où le prix de l’action est de 15.73€. S’ensuit une correction haussière jusqu’en novembre 2007, avec l’atteinte du seuil des 25.95€.

Avec la crise économique, nous assistons à une longue tendance baissière qui entrainera le cours jusqu’à un plus bas historique à 7.09€ en juillet 2013. Depuis, une nouvelle hausse est observée, malgré un début de correction entamé en février 2015 à partir des 16€.

En 2016, le cours de l’action est parvenu à dépasser à plusieurs reprises le niveau des 15€ avec à chaque fois une correction baissière le faisant retracer de quelques points. Depuis l’été 2018, le cours évolue juste sous la résistance des 14€ et ne parvient pas vraiment à la casser.

 

  • Données boursières
  • Historique
  • Filiales

Vous venez de prendre connaissance de nombreuses informations concernant l’action Orange et son évolution historique, mais aussi à propos de la société Orange et de ses évènements marquants. Toutefois, il est tout aussi important de connaitre les informations boursières de base à propos de ce titre afin de mieux l’appréhender sur les marchés. Voici donc quelques données essentielles et globales à propos de ce titre :

  • La capitalisation boursière totale du groupe Orange s’élève à 37 227.49 MEUR en début d’année 2019.
  • Le nombre total de titres d’Orange en circulation sur le marché à la même époque est de 2 660 056 599.
  • Le cours de l’action Orange est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris en France.
  • La société Orange fait bien entendu partie du calcul de l’indice boursier national CAC 40.
  • L’actionnariat d’Orange est encore composé à 13.39% des parts de l’Etat, à 9.56% des parts de Bpifrance Participations, à 5.39% des parts de salariés et à 4.88% des parts d’Amundi.

L’ensemble de ces données est susceptible d’évoluer avec le temps et doivent donc être vérifiées.

Pour vous aider à mieux comprendre comment l’action Orange a évolué au cours des dernières années, il est indispensable de s’intéresser à l’historique économique et financier de l’entreprise. Pour vous y aider, nous avons listé ici les dates les plus marquantes de cette évolution sur les dernières années ainsi que les évènements les plus impactants.

  • En 2004, L’Etat français détient moins de 50% des parts de la société et n’est donc plus majoritaire France Telecom devient une entreprise privée.
  • En 2005, le groupe rachète 80% de l’opérateur de téléphonie mobile Amena en Espagne. La même année, il annonce la mise en place du plan NExT visant à fournir l’ensemble des services de télécommunications à ses clients. La même année, France Télecom devient le deuxième opérateur ADSL au monde et le 1er en Europe.
  • En 2006, France Télecom lance la marque Orange regroupant les produits et service France Télecom, Wanadoo et Ma Ligne TV.
  • En 2007, la participation publique passe à 27% seulement et le groupe revend Orange Pays-Bas et rachète le fournisseur espagnol Ya et australien One.
  • En 2009, Orange et T-Mobile se rapprochent au Royaume-Uni et fusionnent leurs activités en créant le groupe Everything Everywhere.
  • En 2010 le groupe rendre au capital de Meditelecom qui est le deuxième opérateur du Maroc.
  • En 2011, Il rachète CCT au Congo.
  • En 2012, Orange revend Orange Suisse et TP Emitel, un opérateur polonais de TNT. La même année, le groupe ferme son service Minitel.  La ligne fixe France Télecom devient la ligne fixe Orange et tous les services sont alors regroupés sous le même nom avec notamment une redirection des sites internet vers les sites Orange. Mais ce n’est qu’en 2013 que le nom de la société sera officiellement et définitivement changé par vote.
  • En 2015, le groupe Orange annonce la construction de plus de 22 000 m2 de bureaux à Lyon et installe 2 000 salariés dans de nouveaux locaux.
  • En 2017, le groupe développe une nouvelle activité en rachetant l’entreprise Groupama Bank qui sera ensuite rebaptisée Orange Bank.

Le groupe Orange est à la tête de nombreuses filiales et entreprises qui lui permettent de proposer des biens et services très diversifiés. Voici la liste des entreprises appartenant en totalité ou en partie à Orange :

  • L’opérateur téléphonique Orange est bien entendu la première entreprise du groupe. Il a été racheté en 2000 à Vodafone et est actuellement la holding des activités de téléphonie mobile du groupe.
  • Orange Business Services ou OBS : Il s’agit de la nouvelle identité commerciale réunissant les solutions et services de télécommunication et les services informatiques pour les entreprises et le secteur public. Ces services et solutions étaient autrefois commercialisés sous les marques Orange, Equant, Transpac, France Télécom, Etrali, Almerys, EGT, Orange Consulting, France Télécom Intelmatique, SETIB, Silicomp, Cofratel ou Solicia.
  • Orange Wholesale France, autrefois connue sous le nom de DIVOP ou OPFR et qui regroupe toutes les activités françaises de vente et d’achat en gros de téléphonie fixe ou mobile auprès de clients opérateurs alternatifs qui souhaitent vendre des services aux entreprises ou au grand public et qui ont ainsi besoin d’achats en grande quantité.
  • TP Group : Il s’agit de l’opérateur de téléphonie numéro un en Pologne et qui est détenue en majorité par le groupe Orange. Il commercialise des offres de téléphonie mobile, fixe et d’accès à Internet.
  • Mobistar est le deuxième opérateur de téléphonie mobile en Belgique et est détenu à hauteur de 52.1% par le groupe Orange.
  • W-HA : Cette filiale appartenant en totalité au groupe Orange est en charge du développement des services d’achats sur Internet et mobile avec débit sur la facture mobile du client abonné à un FAI.
  • Nordnet : Cette entreprise a été acquise par France Télécom en 1998 et vend principalement des produits et services de téléphonie et d’accès à Internet par ADSL dans le Nord de la France ainsi que des services d’accès à Internet et de téléphonie fixe par satellite dans la France entière. Cette entreprise propose également des prestations d’hébergement et de noms de domaine avec l’enseigne Relais Internet et vend aussi des produits de sécurité sous la marque Securitoo.
  • Etrali : Cette entreprise est spécialisée dans l’intégration de systèmes de vente et les services réseaux à destination des entreprises financières dont les salles de marché.
  • Orange Consulting : Cette filiale appartient entièrement au groupe Orange et est spécialisée dans le conseil aux grandes entreprises et aux administrations. Elle propose des missions de conseil concernant l’impact des technologies et des innovations dans la hausse de la performance des entreprises. Elle intervient principalement dans la gestion de la relation client, les processus internes de l’entreprise, la transformation IP, la performance applicative, la sécurité et la gouvernance des systèmes d’information.
  • IT&L@bs: Anciennement connue sous le nom de Silicomp-AQL, cette entreprise est spécialisée dans les services innovants et technologiques. Elle détient plusieurs filiales de réseau d’ingénierie logicielle et labs et est cotée en Bourse. La société Orange Business Services est actionnaire majoritaire de cette entreprise depuis 2007.
  • Globecast : Cette entreprise est également détenue entièrement par le groupe Orange et est l’un des plus grands fournisseurs de services de numérisation, d’agrégation, de transmission et de reformatage de contenus audiovisuels à destination des plateformes de télévision par satellite, de la TNT, des réseaux câblés de la télévision sur IP, sur ordinateurs, sur mobiles ou sur les réseaux d’affichage audiovisuels dynamiques dans le monde. Elle exerce ses activités en Amérique, en Europe, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient ou en Australie avec pas moins de 19 centres comme des téléports ou des centres techniques.
  • Viaccess : Egalement détenue en intégralité par le groupe Orange, cette entreprise est en charge du développement du système de cryptage des offres télévisuelles numériques.
  • Studio 37 : Il s’agit d’une entreprise réalisant la production et l’achat des droits cinématographiques dans le but de les exploiter sur différents supports comme les téléphones mobiles, Internet ou la télévision.
  • Orange e-commerce : Il s’agit de la filiale du groupe en charge de la vente en ligne de produits et services du groupe ainsi que de certains produits technologiques et culturels. Mais cette filiale a été revendue à l’entreprise Rueducommerce.com en 2009.
  • Innovacom : Cette entreprise est une société de capital-risque créée par France Télécom qui finance des entreprises innovantes dans le secteur informatique, dans l’Internet ou le domaine des télécommunications.
  • Sofrecom : Détenue en totalité par Orange, ce cabinet de conseil en communication accompagne les opérateurs de télécoms, les gouvernements, les investisseurs et les bailleurs de fonds du monde entier en proposant des services de business development, management et processus, marketing et distribution, systèmes d’information, réseaux et services.
  • Orange Marine : Cette entreprise est en charge de la réalisation et de l’exploitation des réseaux maritimes comme la pose de câbles et de liaisons fibres optiques sous-marines.
  • FranceTel : Cette société anonyme propose des solutions de crédit aux salariés ou pour les offres de financement de matériel Orange comme la location de PC avec accès à Internet.
  • StarAfrica.com : Cette filiale est spécialisée dans l’animation du site StarAfrica.com, en français et en anglais.
  • Orange Advertising Network : Il  s’agit de la régie du groupe en charge de la commercialisation et de la communication sur les espaces publicitaires des sites web du groupe comme Orange, Cityvox ou Voila ou les sites et applications mobiles et la télévision d’Orange avec Orange Sports et Orange Sports Info.
  • Bull : Orange détient une participation de 8% dans cette filiale.
  • GOA Games Services : Détenue en totalité par le groupe Orange, cette filiale a été créée en 2007 afin de gérer l’exploitation de jeux en ligne. Cette filiale a finalement fermé en 2010.
  • Dailymotion : La fameuse plateforme de diffusion de vidéo sur Internet et concurrentes de YouTube est également détenue par le groupe Orange.
  • Deezer : Cette entreprise propose de l’écoute de musique à la demande et en streaming avec un catalogue de plusieurs millions de titres.
  • Orange Bank, une banque sur mobile lancée en 2017 par l’opérateur avec un système de paiement intégré.

Présentation de l'action Orange

Le groupe Orange fait partie des grandes sociétés françaises cotées en Bourse. Il s’agit en effet du leader du secteur des télécommunications en France. Plus précisément, l’entreprise Orange propose différentes prestations et services. Principalement, on retrouve bien-sûr les prestations de services de télécommunication aux particuliers avec la téléphonie mobile et fixe mais aussi l’internet, touchant principalement le marché français, mais aussi quelques pays européens et qui représentent près de 79.7% du chiffre d’affaires du groupe.

On trouve ensuite les prestations de services de télécommunications aux entreprises à hauteur de 16.8% du chiffre d’affaire global, avec également la téléphonie fixe, l’intégration et l’infogérance d’applications de communication, et des services réseaux.

Enfin, Orange propose des prestations de services aux opérateurs télécoms internationaux à hauteur de 3.5% de son chiffre d’affaires.

Analyse du cours de l'action Orange
--- Publicité ---
Trader l’action Orange !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Orange est actuellement l’un des leaders de la téléphonie mobile en France et en Europe et tente de se positionner sur le marché international. Il fait donc face à une forte concurrence de la part d’autres opérateurs. Egalement fournisseur d’accès à Internet, il doit aussi faire avec la concurrence dans ce secteur. Pour investir sur cette action en Bourse, il est donc indispensable de connaitre les principaux concurrents de cette entreprise dans chacun de ces secteurs, en France comme dans le monde.

Dans le domaine de la téléphonie mobile, les principaux concurrents français d’Orange sont :

SFR

Free Mobile

SFR / Numéricable

Coriolis

Free

Wibox

Ozone

K-Net

A l'international

 Enfin, à l’international, Orange se classe 11ème opérateur de téléphonie mobile après China Mobil, Vodafone, Telefonica ou encore China Unicom.


Partenaires

Vivendi

D’un point de vue stratégique et marketing, Orange s’est lié avec certaines entreprises ciblées, notamment dans le secteur de la diffusion de contenu. C’est le cas par exemple en ce qui concerne le partenariat industriel et commercial avec Canal + , filiale de Vivendi mais aussi en ce qui concerne un partenariat récent avec Deezer, que le groupe a renouvelé en 2016 jusqu’en 2018.

Microsoft

En 2006, Orange (alors France Télécom), avait déjà signé un accord avec Microsoft afin de développer des produits et services en commun dans le domaine du multimédia.

NTT

Plus récemment soit en 2019, Orange a signé un partenariat avec l’opérateur de télécommunication NTT dans le but d’allier leurs efforts en recherche et développement dans le cadre de la transformation numérique et réseau dans les domaines de la 5G, de la connectivité des objets, de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité des clients.

Gatewatcher

Toujours en 2019, Orange a signé un partenariat avec Gatewatcher dans le domaine de la sécurité des opérateurs d’importance vitale et opérateurs de services essentiels. Les deux entreprises vont ainsi mettre à profit leurs expériences et leur savoir-faire afin d’apporter un meilleur niveau de protection contre les cyberattaques.

--- Publicité ---
Trader l’action Orange !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l’action Orange :

Pour analyser de manière optimale les possibilités de hausse ou de baisse du cours de l’action Orange en Bourse, vous devez connaitre et comparer les arguments en faveur d’un intérêt maintenu ou croissant de la part des investisseurs pour cette valeur aux arguments en faveur d’un manque d’intérêt. Il faut donc s’intéresser de plus près aux éléments susceptibles de soutenir les activités de ce groupe et les éléments qui pourraient les freiner. Commençons par les arguments en faveur d’une hausse de ce titre sur le marché avec les atouts du groupe Orange.

Tout d’abord, il convient ici de souligner qu’en tant qu’héritier de l’opérateur téléphonique historique France Télécom, le groupe Orange part avec une longueur d’avance sur le marché français et face à ses concurrents actuels. Il y bénéficie en effet d’une image de marque de qualité et d’une très forte popularité ce qui lui permet de fidéliser ses clients et de conquérir aisément une nouvelle clientèle. Grâce à cette notoriété à la fois acquise et innée, le groupe Orange a réussi à se positionner en tant que leader des opérateurs de télécommunications fixes et mobiles en France. Mais ce n’est pas tout. Orange est également une entreprise qui a su se développer en dehors des frontières françaises avec des positions intéressantes dans certains pays comme la Pologne où il est également le leader de ce marché. Plus généralement, le groupe Orange est particulièrement bien implanté dans toute l’Europe mais également en Afrique où il gagne de plus en plus de parts de marché.

Le secteur des particuliers n’est pas le seul dans lequel le groupe Orange a su se faire une place de choix. En effet, sur le plan international, Orange est actuellement l’un des plus grands opérateurs de télécommunications pour les entreprises grâce à ses clients multinationales et à sa filiale Orange Business Services qui génère à elle-seule plus de 15% des revenus du groupe. En France, le groupe Orange détient plus de 70% des parts de ce marché professionnel.

La stratégie mise en place par le groupe Orange afin d’accroitre sa présence sur le marché français a en effet été bien pensée et est également un des arguments en faveur d’une hausse de ce titre à plus ou moins long terme. Pour parvenir à cette position de leader, le groupe a notamment mené une politique de réduction de ses coûts et a choisi de se positionner de préférence sur le haut de gamme pour les segments mobile et internet. Cela lui permet de toucher actuellement plus de 40% du marché français. Cette stratégie vient renforcer un autre élément qui a aidé Orange à gagner des points sur le marché français et qui concerne cette fois la récente fusion entre deux de ses concurrents à savoir SFR et Numéricable. Cette union a en effet signé la fin de la guerre des prix qui régissait le marché depuis la privatisation de ce secteur.

Bien entendu et pour s’assurer des revenus toujours plus confortables, Orange a également mis en place une stratégie de diversification de ses activités. Il a ainsi lancé une offre bancaire avec Orange Banque en 2017 et propose désormais également des services bancaires en Pologne et en Afrique. Il s’agit ici d’un relais de croissance intéressant et d’une excellente protection contre les risques géographiques.

Le plan stratégique actuellement mené par Orange est un autre atout à citer ici. Il prévoit en effet d’ici 2020 une concentration des activités autour de l’expérience client avec un accent mis sur les technologies de connectivité, de la fibre et le développement du réseau 4G. Les objets connectés ou encore le mobile banking font bien entendu également partie de cette stratégie de développement et devraient rapporter près d’un milliards d’euros de revenus supplémentaires en quelques années. Le groupe envisage également d’augmenter le nombre de ses clients à la fois en France, en Pologne mais aussi en Espagne et de se positionner en tant que leader du nouveau réseau 5G grâce à des investissements conséquents.

Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l’action Orange :

S’il existe beaucoup d’arguments en faveur d’une hausse future du cours de l’action Orange, il existe aussi quelques arguments en faveur d’une baisse possible de ce titre ou d’une évolution moins forte du mouvement de fond haussier. Nous vous proposons de découvrir plus en détails ces quelques faiblesses de ce groupe français.

Tout d’abord, notons ici que le groupe Orange a tenté de se rapprocher de son concurrent Bouygues Telecom afin de créer une alliance stratégique mais que cette tentative s’est finalement soldée par un échec. Cette nouvelle a en effet pu déstabiliser les investisseurs et peut peser à plus long terme sur le cours de cette valeur.

D’autre part et si Orange parvient à exporter ses activités dans quelques pays étrangers, on peut regretter que la plus grande partie de ses revenus provient encore du marché français. Le groupe s’expose donc à un risque en cas de baisse du pouvoir d’achat de ce pays avec une incapacité à couvrir efficacement les pertes engendrées.

Le groupe Orange, toujours en ce qui concerne ses activités françaises, est également fortement dépendant de la réglementation en vigueur et qui se veut parfois pénalisante pour ses ventes. Les instances régulatrices de ce marché exercent en effet une pression extrêmement forte sur ce marché, sans compter que l’Etat qui est encore actionnaire de cette entreprise peut intervenir dans les stratégies mises en place.

La concurrence d’Orange reste forte que ce soit en France ou à l’international. On sait donc que ce titre est particulièrement sensible aux données en provenance d’autres grands acteurs des télécoms ce qui le rend plus complexe à analyser.

Enfin, si les résultats financiers récents de l’entreprise Orange ont rassuré les investisseurs, on ne peut pas en dire autant des comptes de trésorerie qui montrent des dépenses importantes durant les dernières années, notamment dans le but de financer les licences 4G.

Questions fréquemment posées

Comment s’informer sur la société Orange et son action ?

Pour suivre en temps réel les évènements majeurs qui touchent le groupe Orange, il vous est possible de consulter, par le biais du site internet de cette entreprise, diverses publications et données importantes. Vous y trouverez notamment les derniers résultats consolidés de l’entreprise, sa gouvernance, ses rapports RSE ou encore le rapport annuel intégré. Bien entendu, d’autres données comme les actualités marquantes de l’entreprise peuvent être consultées sur d’autres sites boursiers.

A quels indices boursiers principaux l’action Orange appartient-elle ?

Actuellement, les indices boursiers principaux sur lesquels l’action Orange est cotée sont bien entendu le CAC 40, qui est l’indice de référence pour le marché français regroupant la cotation des 40 entreprises à la plus forte capitalisation boursière, mais aussi l’indice boursier SBF 120, l’indice boursier CAC All Tradable ou encore l’indice boursier Stoxx Telecom, spécialisé pour ce secteur d’activité en particulier.

Quelle est la dernière valeur nominale connue de l’action Orange ?

Actuellement, la dernière valeur nominale connue pour l’action Orange est celle du 31 décembre 2019. A cette date, on retiendra que le capital social du groupe Orange SA était de 10 640 226 396 euros au total. Ce capital est divisé en 2 660 056 599 actions toutes libérées d’une valeur nominale de 4 euros par titre. On retiendra également le fait qu’au cours des deux derniers exercices, le montant du capital de cette entreprise n’a pas été augmenté.

--- Publicité ---
Trader l’action Orange !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 71% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.