Secteur du luxe : Les actions les plus populaires

Alors que de nombreux secteurs d’activité subissent depuis quelques années les aléas de la crise économique mondiale, le secteur du luxe semble s’en tirer à bon compte. Alors faut-il investir dans ce secteur et quelles sont les éléments économiques actuels à son propos? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici plus en détails avec quelques conseils et explications.  

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Un secteur qui s’en sort mieux que les autres :

Si on s’intéresse de près à l’évolution des grandes places financières au cours des dernières années, on constate rapidement qu’en ce qui concerne la Bourse de Paris, ce sont les valeurs du secteur du luxe qui ont apporté le plus de tendances positives. Parmi les entreprises qui tirent ainsi cette bourse vers le haut on retrouve bien entendu le groupe LVMH, l’Oréal, Kering ou encore Hermès.

Rappelons en effet que LVMH notamment est actuellement leader de ce secteur et est même devenu la plus grande capitalisation boursière de l’indice CAC 40.

Le secteur du luxe semble donc résister avec brio aux aléas des marchés boursiers comparativement aux autres secteurs. Il semblerait en effet que le secteur du luxe profite d’un moteur de performance structurel durable comme les secteurs très proches des spiritueux et des cosmétiques. Il s’agit bien entendu de l’augmentation importante des classes moyennes dans les grands pays émergents.

Notons en effet que 25 millions de chinois atteignent, chaque année, la catégorie capable de consommer de tels produits de luxe. On peut donc imaginer que le secteur du luxe est en réalité au début de sa phase d’essor grâce à l’émergence de ce pays qui lui offre un potentiel de croissance particulièrement important et durable. En effet, l’essor des classes moyennes dans les pays émergents a plusieurs conséquences positives sur ce secteur. D’une part, la solvabilisation de plus en plus de ménages sur ces produits de luxe qui leur étaient avant inaccessibles va générer un effet de masse important. D’autre part, cette amélioration de l’échelle sociale va provoquer une envie pour les consommateurs de se distinguer et de se singulariser par l’achat de produits rares et en dehors du marché de masse donc principalement dans le domaine du luxe.

 

Un secteur qui affiche une hausse de ses prix stratégiquement intéressante :

Comme nous venons de le voir, le secteur du luxe profite actuellement de l’essor de certains marchés émergents. Mais un autre point intéressant pour ces entreprises concerne la stratégie de prix qu’elles appliquent. Ces dernières peuvent en effet afficher une hausse de leur prix sans que cela n’affecte réellement leur chiffre d’affaires et même parfois, en augmentant ce dernier. On constate en effet que dans ce secteur, l’influence d’une hausse des prix sur la demande reste particulièrement faible et peut même provoquer un effet bénéfique. Ces données sont donc un autre facteur de croissance important pour les entreprises de ce secteur qui sont ainsi protégées des aléas de conjoncture intempestifs.

Bien que l’on attende une baisse de la croissance en Chine de l’ordre de 6%, cela pèse donc finalement peu sur la demande de ces produits de luxe puisque la taille de la classe moyenne chinoise devrait être multipliée par deux en 5 ans avec potentiellement 300 millions de personnes d’ici à 2020.

C’est la raison pour laquelle, et afin de profiter pleinement de cet environnement économique particulièrement favorable, les grands acteurs du luxe appliquent une politique de princing power consistant à imposer leurs tarifs de manière durable et en cultivant la désirabilité de leurs marques. Il n’est pas ici question de jouer sur les volumes qui les feraient tomber dans un segment de moyenne gamme ce qui entrainerait une déflation et un effet négatif sur la rentabilité de ces sociétés.

 

Les entreprises du luxe les plus populaires :

Comme nous venons de le voir, la plupart des entreprises du secteur du luxe profite actuellement de cet environnement favorable, mais certaines entreprises en profitent plus que d’autres. Il s’agit bien sûr des grandes entreprises de ce secteur comme LVMH, Kering ou Richemont qui sont davantage diversifiés que d’autres entreprises ou des entreprises monomarques et peuvent valoriser leurs actifs les plus stratégique grâce à leur large portefeuille de marques.

Un portefeuille de marque fortement diversifié comme celui du groupe français LVMH permet en effet un pricing power important qui va entrainer une marge opérationnelle avant amortissements plus importante comparativement au chiffre d’affaires total. Or, cet EBITDA est l’un des éléments à privilégier pour les investisseurs qui souhaitent investir sur cette valeur.

Ces groupes bénéficient en effet de plusieurs atouts indéniables face à leurs concurrents dont une force de frappe financière qui leur permet de créer sans arrêt de nouvelles valeurs avec l’intégration dans leur portefeuille de nouvelles marques dont le potentiel est important, notamment par le biais des acquisitions stratégiques. Ces entreprises bénéficient également d’une expérience importante et ancienne dans le domaine du marketing ce qui les rend plus efficace pour installer ces marques sur leur marché et accepter de fortes périodes de croissance ou encore rebooster les marques en perte de vitesse. On notera également que la profondeur des gammes de ces entreprises ainsi que leurs nombreuses références leur permettent de gérer de manière active et efficace leur portefeuilles de marques en les faisant tourner de manière dynamique selon la situation et l’évolution du marché et dans le but de répondre à plusieurs segments dont les cycles sont différents.

Ainsi, beaucoup de traders choisissent de privilégier les actions de ces groupes plus diversifiés grâce à leur capacité forte à se valoriser à gérer activement leur pouvoir de fixation des prix grâce à laquelle ils ont une force de frappe importante et qui ne peut pas être égalée par les entreprises du marché intermédiaire. Ces groupes ont en effet toutes les chances de continuer à résister aux aléas des marchés financiers et à se sortir des crises économiques actuelles en conservant une rentabilité intéressante et un potentiel de croissance fort mais, bien entendu, d'autres facteurs sont à analyser avant de prendre position.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.