SCHNEIDER ELECTRIC

Analyse du cours de l'action Schneider Electric

--- Publicité ---
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Le marché de l’énergie ne connaît pas vraiment la crise, et de nombreux titres qu’il est possible de trader en ligne sont issus de ce secteur d’activité. C’est le cas de la société Schneider Electric, que nous allons vous présenter ici en détails. Vous allez donc découvrir des informations sur l’activité de ce groupe, mais aussi une analyse technique historique du cours de son action.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

On surveillera en priorité la stratégie de diversification des activités de l’entreprise Schneider qui peuvent booster le cours de son action en lui permettant d’élargir son marché. Toute innovation ou nouvelle filiale peut donc permettre à Schneider de booster ses ventes et sa rentabilité sur le long terme.

Analyse N°2

On surveillera également l’évolution de la réglementation dans les différents pays dans lesquels le groupe exerce ses activités car un assouplissement de certaines règles pourrait être bénéfique à son fonctionnement et à ses ventes. De la même manière, un durcissement de ces réglementations aura bien entendu un effet contraire.

Analyse N°3

D’une manière générale, la santé économique mondiale et le niveau de croissance des pays cibles de Schneider seront des indicateurs de choix car ils détermineront la force de la demande.

Analyse N°4

La concurrence très forte de ce secteur d’activité est bien entendu aussi à surveiller en suivant toutes les publications en provenance des autres acteurs cités plus haut.

Analyse N°5

Enfin, les règles commerciales fixées par les gouvernements ont également leur importance dans le cadre de l’analyse du cours de l’action Schneider car cette entreprise exporte une grande partie de ses produits et services dans de nombreux pays.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Schneider Electric

Le cours de l’action Schneider Electric est coté sur le marché Euronext Paris et intègre le calcul de l’indice boursier Euronext 100.

Au regard des graphiques historiques, on remarque une nette hausse du cours de cet actif, notamment durant les dernières années.

 

  • Données boursières
  • Historique économique

L’analyse technique historique, tout comme d’autres informations dont les activités de l’entreprise Schneider sont bien entendu indispensables à une bonne compréhension des réactions de ce titre sur le marché. Mais il est également primordial de connaitre les données plus générales à propos de ce titre, que nous vous proposons de découvrir ici plus en détails et qui vous aideront à avoir une vision plus globale de sa place sur le marché boursier :

  • En 2017, la capitalisation boursière totale de l’entreprise Schneider atteint 42 618.44 MEUR.
  • Le nombre de titres émis par la société Schneider et actuellement en circulation sur le marché est de l’ordre de 592 498 759.
  • Le cours de l’action Schneider est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris en France.
  • L’entreprise Schneider fait également partie de la composition de l’indice boursier français CAC 40.
  • L’actionnariat de l’entreprise Schneider est composé à 6.30% des parts en autodétention par le groupe, de 5.80% des parts de la société d’investissement Sun Life Financial, de 5.42% des parts du fond d’investissement BlackRock, de 4.50% des parts de salariés du groupe et de 2.50% des parts de la Caisse des Dépôts et Consignations.

En 2001, la Commission européenne s’oppose à la fusion de Schneider avec Legrand.

  • En 2003, Schneider met en place une stratégie de croissance interne et externe afin de se développer géographiquement.
  • En 2006, Schneider rachète American Power Conversion et devient le leader des solutions intégrées pour l’énergie sécurisée.
  • En 2009, Schneider négocie avec Alstom le rachat d’Areva T&D et les deux entreprises signent un rachat conjoint de la filiale d’équipements de transmission et de distribution d’Areva.
  • En 2010, la capitalisation boursière de Schneider passe la barre des 30 milliards d’euros.
  • En 2013, Schneider rachète Invensys pour un montant de 3.8 milliards d’euros.
  • En 2014, le groupe a déjà racheté pas moins de 130 entreprises pour 15 milliards d’euros.
  • En 2015, Schneider Electric fait fusionner ses activités de logiciels avec celles du groupe Areva. Il détient alors 53.5% de la nouvelle entité ainsi créée et paye 550 millions de livres à ses actionnaires.
  • Toujours en 2015, Schneider procède à la revente de ses activités dans le transport qu’il a obtenues lors du rachat de Telvent dont le chiffre d’affaires est de 134 millions d’euros.
  • En 2017, Schneider annonce la revente de Telvent DTN pour un montant de 900 millions de dollars à l’entreprise suisse TBG.

Présentation de l'action Schneider Electric

Le groupe Schneider Electric est une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes dans le résidentiel, les bâtiments, les centres de données, les infrastructures et l’industrie.

Ce groupe bénéficie d’une large présence à l’international puisqu’il exerce ses activités dans plus d’une centaine de pays différents. Il est également actuellement le leader mondial de la gestion électrique moyenne tension, basse tension et de l’énergie sécurisée mais aussi des systèmes d’automatismes. L’entreprise propose notamment des solutions d’efficacité intégrées qui utilisent conjointement la gestion de l’énergie, les automatismes et les logiciels.

Schneider Electric a mis en place un écosystème qui lui donne la possibilité de collaborer sur sa plateforme ouverte avec une très large communauté de partenaires, d’intégrateurs et de développeurs dans le but de proposer à ses clients un contrôle et une efficacité opérationnelle en temps réel.

Analyse du cours de l'action Schneider Electric
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

S’il est bien entendu primordial de bien connaitre les activités du groupe Schneider Electric, il est également important de connaitre ses principaux concurrents sur le marché. Nous allons donc maintenant vous présenter plus en détails ces adversaires.

Cyient

Le premier concurrent sérieux de Schneider Electric est le groupe indien Cyient qui est une entreprise spécialisée le génie électrique qui est anciennement connue sous le nom d’Infotech Enterprises.

Groupe ABB

Un autre concurrent important de Schneider Electric est le groupe ABB pour ASEA Brown Boveri qui est basée en Suisse. Il s’agit d’un des principaux acteurs de la technologie de l’énergie et de l’automatisation dans le monde avec une présence dans plus d’une centaine de pays et qui emploie plus de 136 000 personnes.  Il s’agit d’une des plus grandes entreprises d’ingénierie mais aussi d’un des plus importants conglomérats ay monde. Le groupe est coté sur la Bourse de Zurich et de Stockholm ainsi que sur la Bourse de New-York.

Orano

Vient ensuite la société Orano, anciennement Areva, qui est une multinationale française dans le secteur de l’énergie et qui exerce principalement dans le secteur du nucléaire. Ses activités principales concernent l’énergie nucléaire mais aussi plus généralement le génie électrique.

Eaton Industries GmbH

Le groupe Eaton Industries GmbH, anciennement connu sous le nom de Moeller GmbH est aussi un concurrent sérieux de Schneider Electric qui est spécialisé dans la production de composants électrotechniques pour la distribution d’énergie et l’automatisme. Le groupe emploie plus de 8700 salariés à travers une quinzaine de sites de production et détient des sociétés dans plus de 90 pays différents.

Legrand

Enfin, on comptera également le groupe industriel français Legrand parmi les principaux concurrents de Schneider Electric. Cette entreprise, basée à Limoges, est en effet l’un des leaders à l’international dans le secteur des systèmes pour installations électriques et réseaux d’information. Grâce à une stratégie d’acquisition importante, le groupe n’a cessé de croître au fil du temps pour devenir l’une des plus grandes entreprises de ce secteur avec plus de 215 000 références produits et une implantation de sa production dans 90 pays. Il commercialise ses produits sur les cinq continents avec plus de 180 pays cibles. Il s’agit également du leader mondial des prises et interrupteurs avec plus de 20% du marché ainsi que dans le domaine du cheminement de câbles avec 15% du marché mondial. Il réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires à l’international dont une bonne partie dans les marchés émergents.


Partenaires

Voici enfin quelques-uns des partenariats stratégiques actuels du groupe Schneider Electric.

Microsoft

Le premier partenariat que nous allons vous présenter est celui mis en place en 2017 avec le groupe Microsoft, leader des plateformes et services de productivité. Ces deux entreprises ont en réalité annoncé une extension de leur partenariat actuel et réaffirmé leur engagement réciproque dans le déploiement de technologies disruptives, à l’occasion d’un évènement qui s’est tenu au Centre des Innovations de Microsoft. Les deux entreprises ont ainsi saisi cette occasion pour présenter conjointement leurs dernières innovations et les principaux axes de développement de leur alliance technologique. Dans un premier temps, les deux groupes souhaitent optimiser les opérations et transformer les produits et services grâce à l’Internet des objets. Cela est notamment passé par le lancement par Schneider Electric d’EcoStruxure, une architecture IoT globale et adaptée à l’ensemble de ses marchés dont le bâtiment, les infrastructures et l’industrie. Cette architecture s’appuie par ailleurs sur la plateforme Azure IoT dans le but de stimuler le développement de nouveaux services.

Zayo

Par la suite soit en 2018, le groupe Schneider Electric a également mis en place un partenariat intéressant avec la société Zayo qui est un hébergeur américain devenu avec le temps l’un des principaux fournisseurs de services d’infrastructure de bande passante avec l’hébergement sécurisé et l’offre de cloud. Les deux entreprises ont ainsi signé un accord pour la mise à jour par Schneider Electric d’un datacenter à Vélizy qui a récemment été racheté par Zayo. Grâce à ce partenariat, Zayo a ainsi pu se positionner une nouvelle fois en tant qu’acteur incontournable sur le marché. Rappelons en effet que les datacenters sont actuellement au centre des activités économiques quotidiennes de nos entreprises avec la génération par la population mondiale d’une moyenne de 1 200 milliards de Go de données chaque année. Or, la gestion de ces infrastructures, qui consomment énormément d’énergie, demande des solutions à la fois innovantes et performantes dans le but d’en garantir une certaine efficience. Aussi et pour s’adapter au mieux aux nouvelles tendances du marché, de développer des centres de stockage de données avec des capacités toujours plus importantes ou encore pour mener à bien son adaptation, Zayo a choisi comme partenaire le groupe Schneider Electric et son expertise et solutions innovantes.

Carlyle

Encore plus récemment soit en 2019, le groupe Schneider Electric a également signé un partenariat avec le groupe Carlyle dans le but de renforcer une alliance existante et de développer conjointement de nouveaux projets d’infrastructures innovants. Plus spécifiquement, cette collaboration va ainsi offrir de nouvelles opportunités d’investissements et de gestion d’énergie en tant que service mais aussi d’appliquer les compétences de Schneider Electric en termes de connectivité avancée et de gestion d’information en temps réel aux investissements à venir de Carlyle dans le domaine des infrastructures et des micro-réseaux. Le groupe Carlyle a en effet annoncé plusieurs projets d’infrastructure majeurs aux Etats-Unis dont la rénovation du terminal 1 de l’aéroport JFK de New-York ou encore celle du terminal portuaire pétrolier de Lone Star. Ce sont donc spécifiquement ces deux grands projets qui devraient bénéficier du partenariat mis en place avec Schneider Electric et de la gamme de produits et services de ce dernier.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

Pour devenir un trader efficace et spéculer de manière cohérente sur le cours de l’action Schneider, vous devez bien entendu commencer par étudier la capacité de cette entreprise à progresser de manière positive dans les mois et années à venir.

Parmi les principaux avantages dont dispose le groupe Schneider, on peut notamment citer la réussite de la stratégie d’expansion à l’international qu’il mène depuis de nombreuses années. Grâce à cette stratégie, l’entreprise a réussi à être présente dans le monde entier.

Un autre atout indéniable du groupe Schneider concerne cette fois son positionnement de choix sur le segment des énergies vertes. En effet, l’entreprise a réussi sa diversification dans ce secteur en ayant anticipé la croissance possible de ce type d’activité et en récolte aujourd’hui les fruits puisqu’elle a été l’un des pionniers dans ce domaine.

La taille même de l’entreprise Schneider qui est, rappelons-le, très importante, est également l’un de ses atouts principaux en termes de possibilité de croissance. En effet, cette taille importante offre à l’entreprise des ressources plus importantes que la plupart de ses concurrents, ce qui lui permet d’explorer de nouveaux marchés par des acquisitions et d’autres opérations de ce type.

Toujours en ce qui concerne les avantages du groupe Schneider, on peut également parler ici de l’image de marque et du rappel de marque très fort dont il bénéficie. En effet, la marque Schneider est connue dans le monde entier et est souvent synonyme de qualité. Cette forte notoriété et cette image de marque très positive permet ainsi à l’entreprise de pratiquer des prix plus élevés que ceux de certains de ses concurrents et donc de bénéficier de marges plus élevées.

Enfin, le dernier avantage que l’on peut citer ici à propos de Schneider concerne ses fortes capacités d’innovation. En effet, chaque année, Schneider réalise d’importants investissements en recherche et développement. De plus, il bénéficie déjà d’une technologie de haute qualité pour sa production et ses développements, ce qui lui permet de répondre aux besoins de ses clients de manière efficace et de garder toujours une longueur d’avance sur ses principaux concurrents.

Inconvénients

  • Le premier inconvénient que l’on peut souligner en ce qui concerne le groupe Schneider concerne son passé et plus précisément les erreurs stratégiques qu’il a pu commettre sur certaines opérations. Ce fut notamment le cas avec de mauvaises acquisitions qui ont largement pesé sur sa rentabilité et sur la confiance des actionnaires et investisseurs en  Bourse. Ces acquisitions peu judicieuses ont en effet eu pour effet d’augmenter sensiblement les coûts de l’entreprise et de réduire la valeur des activités ainsi combinées. Mais certaines de ces acquisitions ont également subi une forme d’incompatibilité de culture avec la culture de l’entreprise, ce qui a provoqué une baisse importante de la productivité et a affecté le cœur de métier du groupe.
  • Les résultats financiers du groupe Schneider ne sont pas non plus très favorables, notamment en ce qui concerne les marges plutôt décevantes et qui peinent à s’améliorer dans le temps malgré de nombreux efforts et la mise en place de plans stratégiques par le groupe. Ces marges faibles sont le résultat de plusieurs facteurs importants comme le manque de liquidités de l’entreprise.
  • Enfin, le dernier inconvénient que l’on peut ici citer en ce qui concerne le groupe Schneider concerne cette fois un autre aspect financier de taille. Il s’agit bien entendu de la dette de l’entreprise qui pèse encore beaucoup sur le niveau de confiance des investisseurs. Schneider rencontre en effet certaines difficultés financières avec ses clients, ce qui a pour effet d’augmenter sensiblement les provisions du débiteur et affecte le bénéfice du groupe. Ces créances irrécouvrables sont donc un véritable problème pour l’entreprise car elles limitent fortement la rentabilité du groupe.

Comme vous pouvez le constater, les inconvénients du groupe Schneider et de son action en Bourse sont peu nombreux comparativement à ses atouts. Cependant, vous ne devez pas pour autant les négliger au regard du poids relativement fort qu’ils peuvent avoir sur les prises de décision des traders.

Questions fréquemment posées

Quels sont les segments sur lesquels Schneider Electric exerce ?

Schneider Electric exerce diverses activités dont les principales sont la distribution électrique, les automatismes et contrôles industriels, l’énergie sécurisée et les automatismes du bâtiment. Du fait de cette diversité, il propose ses produits et services à différents secteurs d’activité dont les marchés de l’énergie et de infrastructures, le marché du bâtiment, le marché résidentiel, le marché industriel et les centres de données et réseaux.

Est-il possible de trader l’action Schneider Electric avec les CFD ?

Le groupe Schneider Electric étant coté sur le marché Euronext Paris et faisant également partie de la composition de l’indice boursier français CAC 40, de nombreuses plateformes de trading en ligne proposant du trading par contrats CFD donnent accès à cette valeur. Vous pouvez donc utiliser ces contrats sur la différence pour vos prises de position haussières ou baissières sur ce titre en vous inscrivant auprès d’un de ces brokers en ligne.

Comment réaliser l’analyse technique de l’action Schneider Electric ?

De par sa forte liquidité, l’action Schneider Electric permet des stratégies de trading à court terme par le biais de l’analyse technique. Ici, on prendra soin de bien choisir la période sur laquelle réaliser cette analyse selon la stratégie adoptée et on suivra de préférence plusieurs indicateurs simultanément. Nous vous recommandons notamment les principaux indicateurs de volatilité et les indicateurs de tendance. On n’oubliera pas toutefois de vérifier l’actualité du groupe pour assurer les signaux ainsi obtenus.  

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.