Trader l'action Uber

Vous envisagez de spéculer prochainement en ligne sur le cours de l’action Uber grâce aux CFD de votre plateforme de trading ? Dans ce cas, nous vous proposons de découvrir dans cette page toutes les informations dont vous allez avoir besoin pour mettre en place votre stratégie d’investissement. Nous allons en effet vous présenter les données générales de la cotation de ce titre ainsi que d’autres informations utiles concernant cette entreprise comme ses activités, ses partenariats ou ses concurrents. Nous terminerons en vous donnant quelques conseils simples pour réaliser votre analyse fondamentale de cette valeur.

Trader l’action Uber !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Nos conseils pour trader l'action Uber

Conseil N°1

En ce qui concerne les opportunités de croissance du groupe, les solutions permettant de recruter plus facilement des chauffeurs pour son service et donc la hausse du nombre de conducteurs pourrait améliorer la qualité de services d’Uber avec un temps d’attente moins long pour les utilisateurs et une plus grande popularité et rentabilité à long terme.

Conseil N°2

L’expansion à l’international du groupe Uber, notamment sur certains marchés dans lesquels les courses en taxi sont onéreuses dont l’Inde est aussi une opportunité de croissance intéressante.

Conseil N°3

L’introduction en Bourse du groupe permet l’arrivée de nouveaux investisseurs et donc de fonds supplémentaires qui devraient permettre à Uber de développer de nouveaux services ou d’étendre sa présence.

Conseil N°4

Uber pourrait également rapidement mettre en place de nouveaux services spécifiques comme le transport scolaire, le transport de patients à l’hôpital ou encore le transport d’animaux domestiques chez le vétérinaire qui lui apporteraient des sources de revenu supplémentaires.

Conseil N°5

En ce qui concerne les menaces qui pèsent sur cette croissance d’Uber, la colère grandissante des compagnies de taxis traditionnels en raison de la concurrence jugée déloyale des prix pratiqués par Uber ou des temps d’attente plus faibles peut causer des problèmes à Uber dans certains pays.

Conseil N°6

Les chauffeurs Uber peuvent aussi exprimer leur mécontentement concernant les marges bénéficiaires réduites de leur activité ce qui entrainera une publicité négative au groupe et pourrait également décourager les futurs chauffeurs souhaitant rejoindre le système.

Conseil N°7

Les changements de réglementations concernant l’interdiction d’exercer ses activités à Uber dans certains pays peuvent aussi nuire à son développement.

Conseil N°8

Enfin et comme nous l’avons souligné plus haut dans les points faibles de ce groupe, la concurrence croissante à laquelle fait face Uber pourrait entrainer une baisse des prix qui contribuera à une perte supplémentaire de chauffeurs.

Trader l’action Uber !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Uber

 

  • Données boursières
  • Capitalisation boursière totale : 82 200 MD
  • Nombre de titres : 180 000 000
  • Place de cotation : NYSE    
  • Marché : Non communiqué
  • Indice : Non communiqué
  • Secteur d’activité : Transport et services

Présentation de l'action Uber

Commençons cet article à propos de l’action Uber en rappelant quelles sont les activités précises de cette entreprise dans le but de vous aider à mieux cerner et comprendre les enjeux de ce secteur d’activité et à réaliser de meilleures analyses.

Le groupe Uber, anciennement connu sous le nom d’UberCab est une entreprise technologique basée aux Etats-Unis qui a pour principale activité le développement et l’exploitation d’applications mobiles mettant en contact des usagers avec des conducteurs réalisant des transports.

Les applications détenues et exploitées par Uber sont commercialisées partout dans le monde et sont présentes dans de nombreux pays du monde.

L’une des spécificités de ce groupe est qu’il a mis au point un système proposant de la vente régulière de services de la même manière qu’un service occasionnel ce qui lui a valu de subir de nombreuses polémiques.

Uber propose différents types de services dont :

  • UberX, chauffeurs professionnels proposant des berlines standard ;
  • Uber Berline, chauffeurs professionnels proposant des berlines de luxe ;
  • UberVan, chauffeurs professionnels proposant des vans (capacité 6 personnes) ;
  • UberPOP, conducteurs particuliers occasionnels au volant de leur véhicule personnel (service suspendu en France depuis le 3 juillet 2015)
  • UberPool, permettant de partager son trajet avec un autre passager situé au même endroit et allant dans la même direction ;
  • UberEats, proposant la livraison de repas en provenance de restaurants. Nécessite l'application UberEats.
  • UberGreen, chauffeurs professionnels proposant des véhicules électriques ou hybrides.
  • UberAccess, chauffeurs professionnels proposant des véhicules adaptés aux personnes à mobilité réduite

Plus récemment, Uber a encore diversifié ses services en proposant un service de livraison de repas à domicile avec Uber Eats.

Trader l'action Uber
Trader l’action Uber !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Connaitre les principaux concurrents du groupe Uber vous aidera sans aucun doute à mieux analyser ses possibilités de croissance car si le groupe a été pionnier dans son domaine, de nombreuses autres entreprises se sont rapidement engouffrées sur ce nouveau marché et lui livre une guerre de compétitivité sans merci.

Autres concurrents

En ce qui concerne le marché européen et américain, les principaux concurrents d’Uber sont bien entendu Le Cab, Chauffeur Privé ou encore Taxify. On compte aussi le groupe Lyft qui est actuellement l’un des concurrents directs les plus sérieux d’Uber.

Yandex

Mais d’autres concurrents sont également à prendre en considération sur les autres continents et secteurs géographiques. En Russie et dans une partie de l’Asie notamment, il faudra compter avec la concurrence forte du géant de l’Internet Yandex qui reste leader de son secteur.

Didi Xuching

reste quant à lui le leader des VTC en Asie avec la majeure partie des parts de marché.

Grab

Enfin, Grab est également leader de ce secteur d’activité dans certains pays d’Arique.


Partenaires

Pour accroitre sa visibilité et sa présence dans le monde, le groupe Uber n’a pas hésité à mettre en place de nombreux partenariats avec d’autres entreprises de grande importance. Or, l’annonce de tels partenariats a souvent un impact direct sur le cours de cette valeur et il est donc intéressant de les surveiller de près. Voici trois exemples concrets de ces partenariats récents qui vous aideront à comprendre l’intérêt de ces derniers.

Cargo

En 2018 notamment, le groupe Uber a mis en place un partenariat de la plus haute importance avec le groupe Cargo. Ce partenariat a pour objectif de donner aux chauffeurs Uber la possibilité de générer un complément de revenu en proposant de la vente de produits pendant leur course. Le groupe Cargo bénéficie en effet de partenariats avec les entreprises Kellog’s, Mars ou encore Starbucks et va donc fournir aux chauffeurs une boite gratuite comprenant différents produits de ces marques qui seront proposés à la vente en tant que service Premium aux clients de ce service. Notons que plus d’un million de produits ont déjà été vendus par le biais de ce système. Les boites seront ainsi à retirer par les chauffeurs dans les centres de support Uber et contiendront notamment des chewing-gums, des barres chocolatées mais aussi des produits de beauté, des chargeurs de portable et d’autres éléments susceptibles d’intéresser les passagers.

BNP Paribas

Toujours en 2018, Uber s’est associé cette fois avec l’un des grands groupes bancaires européens, à savoir la BNP Paribas dans le cadre d’un partenariat pour accompagner les chauffeurs du groupe VTC qui utilisent cette application dans l’achat de véhicules d’occasion récents. Ainsi et grâce à cette alliance, les chauffeurs Uber pourront bénéficier de critères d’acceptation spécifiques pour obtenir ce financement et disposeront même d’un site entièrement dédié qui leur donnera un accès direct à un choix large de véhicules d’occasion préalablement choisis pour répondre à leurs besoins et qui respectent donc la réglementation VTC. Les chauffeurs pourront alors réserver leur véhicule directement en ligne via ce service. Pour permettre ce partenariat, la BNP Paribas via sa filiale Cetelem a mis au point un modèle de financement spécifique pour ce partenaire Uber. Cela va sans doute permettre à Uber de recruter davantage de chauffeurs qui sont souvent freinés dans leur lancement par l’achat d’un véhicule et notamment par l’obtention d’un crédit à cause de leur statut professionnel spécifique d’indépendant.

Toyota Motor Corporation

Plus récemment encore, c’est avec le groupe Toyota Motor Corporation que la filiale Uber Technologies de Uber a signé un accord visant à étendre leur partenariat existant en faisant progresser et en mettant sur le marché à grande échelle un service de mobilité à base de véhicules partagés et autonomes. Dans le cadre de ce partenariat, les deux groupes seront ainsi amenés à mettre en commun leurs savoir-faire et leurs technologies dans la création de véhicules Toyota produits spécialement en vue d’être déployés dans la flotte d’Uber. Toyota va ainsi investir plus de 500 millions de dollars dans la société américaine. Notons que le partenariat ainsi envisagé par les deux entreprises en ce qui concerne l’avenir de la conduite autonome est essentiel pour développer à plus grande échelle cette technologie. L’enjeu est ici de rendre utilisables ces véhicules autonomes par des opérateurs de flottes autonomes tiers par le biais de la signature d’accords spécifiques. Pour le moment, la flotte baptisée Autono-MaaS initiale sera basée sur la plateforme existante du monospace Toyota Sienna et intégrera l’Autonomous Driving System mis au point par Uber et l’assistant automatique de sécurité Guardian de Toyota. Toyota mettra également à la disposition de ce projet sa plateforme Mobility Services, son infrastructure d’information de base dédiée aux véhicules connectés. On attend maintenant le déploiement de la phase pilote du projet dans le réseau Autopartage d’Uber qui devrait débuter en 2021.

Trader l’action Uber !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

Tout d’abord, la solution mise en place par le groupe Uber présente un caractère évolutif très intéressant. Cette évolution facile des services proposés devrait en effet permettre à Uber de maximiser l’efficacité de son expansion à l’international. En effet, les services de taxi sont omniprésents dans tous les pays du monde et les besoins sont donc bien réels ce qui permet à Uber d’y répondre efficacement en adaptant facilement son offre aux conditions spécifiques et aux contraintes de chaque pays.

Les facilités d’Uber en termes de gestion de son personnel, à savoir ses chauffeurs, sont également un avantage pour le groupe qui peut choisir des chauffeurs qualifiés et n’a pas les mêmes contraintes que les autres entreprises. Rappelons en effet que le système d’Uber se base sur des chauffeurs indépendants et non salariés ce qui limite également les coûts du travail. De la même manière, les coûts opérationnels du groupe sont également très faibles avec l’absence de certains besoins étant donné que l’interaction entre les chauffeurs et les clients se fait uniquement par le biais de l’application mobile.

En ce qui concerne le modèle économique du groupe, on trouve également un autre avantage indéniable d’Uber à savoir la possibilité d’offrir un service facile et clair aux utilisateurs. Ces derniers connaissent notamment à l’avance le prix de la course et peuvent commander un véhicule à n’importe quelle heure.

La valorisation de cette entreprise est un autre atout dont vous devez tenir compte. En effet, des sommes importantes ont été versées par les investisseurs dans cette entreprise ce qui lui laisse la possibilité de se développer de manière plus importante et d’étendre son activité dans le monde par le biais d’investissements en recherche et innovation notamment.

La politique de courses à prix bas comparativement aux offres des taxis classiques est une autre des forces du modèle Uber et lui permet de gagner facilement de nouveaux clients.

Enfin, on tiendra compte également de la stratégie de diversification des activités du groupe qui est très bien pensée. Après la création d’Uber Eats dans le domaine de la livraison de repas à domicile, il est probable que le groupe mette en place prochainement d’autres services de ce genre en s’appuyant sur son savoir-faire et son modèle efficace.

Inconvénients

Tout d’abord, les problèmes d’éthique qui entourent les relations qu’entretient Uber avec ses chauffeurs restent au cœur des préoccupations des investisseurs. En effet, ce modèle économique basé sur l’emploi d’indépendants et non de salariés a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années et bien qu’Uber ait fait de réels efforts en ce sens, il n’est pas impossible que de nouveaux mouvements sociaux viennent perturber son activité dans les années à venir.

De la même manière, il n’existe pas vraiment de lien et de programme de fidélité entre Uber et ses clients passagers ce qui pourrait entrainer leur fuite vers un concurrent potentiel et notamment vers les concurrents affichant des prix moins élevés ou des services plus qualitatifs.

Les lois et la réglementation des marchés sur lesquels le groupe Uber exerce ses activités peuvent nuire à sa croissance de par les contraintes qu’elles imposent. Ces règles sont en effet différentes d’un pays à un autre et Uber est dans l’obligation de s’adapter au mieux à celles-ci.

On tiendra compte également de l’arrivée sur le marché de nouveaux concurrents d’Uber qui ne bénéficie plus aujourd’hui du monopole de ce secteur d’activité. Ce marché présentant de faibles barrières à l’entrée, il est en effet facile pour de nouveaux acteurs de s’y engouffrer, ce qui limite bien entendu les possibilités de croissance pour Uber.

Enfin et malgré les opérations visant à simplifier ce problème comme le partenariat avec la banque BNP Paribas que nous vous avons présenté plus haut, le fait que les chauffeurs Uber doivent financer eux-mêmes l’achat de leur véhicule peut s’avérer être un frein important au développement fort de cette activité.

Où et comment trader sur le cours de l’action Uber :

N’attendez plus et tradez dès maintenant sur le cours de l’action Uber en ligne en rejoignant une plateforme de trading de la meilleure qualité et en utilisant les contrats CFD et de nombreux outils d’analyse.

Trader l’action Uber !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

Note: 4.67 6 votes