EA (ELECTRONIC ARTS)

Analyse du cours de l'action EA (Electronic Arts)

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

Le groupe Electronic Arts devrait continuer d’étendre son offre de jeux grâce à des rachats d’entreprises ciblés. Il faudra donc surveiller toutes ces opérations et leur rentabilité envisagée.

Analyse N°2

Electronic Arts vise également les marchés publics et souhaite en effet continuer à proposer au gouvernement américain des logiciels de simulation adaptés à la défense, à la médecine...

Analyse N°3

Le groupe se diversifie également en proposant de plus en plus de logiciels de formation et de coaching afin de devenir moins dépendant au seul secteur du jeu. De la même manière, il travaille fortement son image marketing en proposant de plus en plus de produits dérivés de ses  grandes licences, ce qui lui permet d’augmenter son chiffre d’affaires.

Analyse N°4

Enfin, EA devrait pouvoir compter sur la multiplicité de ses studios de création pour sortir quelques blockbusters dans les années à venir comme il a su le faire par le passé.

Analyse N°5

Mais, le marché des consoles de jeux dont Electronic Arts est fortement dépendant subit actuellement quelques pertes et un léger recul à cause du développement des autres types de jeux, en ligne ou sur Smartphone.

Analyse N°6

Tout comme ses concurrents, Electronic Arts subit aussi les conséquences du piratage de plus en plus important de ses logiciels de jeux, notamment dans certains pays spécifiques dans lesquels la législation est plus souple en la matière.

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Présentation de l'action EA (Electronic Arts)

Le groupe américain Electronic Arts, également connu sous le sigle EA est un spécialiste de l’édition de jeux vidéo. Plus précisément, il s’agit d’un des premiers développeurs et éditeurs de jeux en Amérique du Nord.  Il développe et commercialise ainsi des jeux vidéo à destination des plusieurs types de supports dont :

  • Des jeux vidéo pour consoles de jeux qui lui permettent de générer plus de 70% de son chiffre d’affaires avec notamment les consoles Playstation, Xbox 360 et Xbox One.
  • Des jeux vidéo pour des ordinateurs qui génèrent 16% du chiffre d’affaires.
  • Des jeux vidéo pour téléphones mobiles qui génèrent 12.9% du chiffre d’affaires.
  • Enfin, des jeux autres comme les jeux pour tablettes qui génèrent 1.1% du chiffre d’affaires.

On peut également répartir en deux grands groupes les jeux développés par le groupe Electronic Arts selon la forme de ces jeux et de cette manière :

  • Les logiciels de jeux numériques qui peuvent être télécharger en ligne ou des logiciels tiers génèrent 59.3% du chiffre d’affaires actuel du groupe.
  • Les logiciels de jeux avec support physique représentent quant à eux 40.70% du chiffre d’affaires.

On peut également noter que la vente de produits génère 54.5% du chiffre d’affaires de l’entreprise et que les services associés génèrent quant à eux plus de 45.5% du CA.

Enfin et d’un point de vue purement géographique, le groupe Electronic Arts réalise plus de 56.3% de ses bénéfices à l’international et le reste aux Etats-Unis.

Analyse du cours de l'action EA (Electronic Arts)
68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro

Concurrents

Partons maintenant à la découverte de l’environnement concurrentiel du groupe Electronic Arts avec une présentation de ses principaux adversaires dans le secteur des jeux vidéo et de leurs activités :

Tencent Holdings Limited

Tout d’abord, cette entreprise qui a été créée en 1998 est spécialisée dans les services Internet et mobiles et dans la publicité en ligne. Basée à Shenzhen en Chine, le groupe propose des services de réseaux sociaux, de portails web, de commerce en ligne et de jeux en ligne multijoueur. Le groupe gère notamment le service de messagerie instantanée Tencent QQ et opère l’un des plus importants portails web en Chine et le service de messagerie instantanée WeChat.

Sony Corporation 

Cette société est une multinationale japonaise également très présente dans l’univers du jeu vidéo et qui est basée dans l’arrondissement de Minato à Tokyo au Japon. La société exerce dans différents domaines comme l’électronique, la téléphonie, l’informatique, le jeu vidéo, la musique, le cinéma et l’audiovisuel. Par le biais d’une centaine de sociétés filiales, le groupe exerce dans 183 pays.

Microsoft Corporation 

Cette multinationale informatique et micro-informatique est avant tout connue pour ses logiciels mais est aussi à l’origine de la création et du développement de consoles et de jeux vidéo. Actuellement, la société Microsoft emploie plus de 148 000 personnes et est présente dans 120 pays du monde.

Apple 

La société Apple est aussi une multinationale américaine qui est en charge de la création et de la vente de produits électroniques grand public, d’ordinateurs et de logiciels. Depuis quelques années, cette entreprise s’est également développée dans l’univers des jeux vidéo et propose désormais des jeux en ligne accessibles depuis sa plateforme Apple Store et sur différents types de supports. Il s’agit donc d’un acteur majeur de ce secteur face à Electronic Arts.

Activision Blizzard Inc 

Bien sûr, le groupe Activision Blizzard fait partie des grands concurrents du domaine du jeu vidéo dans le monde. Il s’agit d’un développeur et éditeur américain de jeux vidéo. Il a été créé en 2017 par le biais de la fusion entre les sociétés Activision et Vivendi Games. C’est aujourd’hui l’un des éditeurs de jeux les plus populaires à travers le monde. Il est notamment à l’origine de la création du jeu Call of Duty qui est mondialement connu. Cependant et depuis 2021, le groupe subi des dénonciations de dérive sexistes.

Ubisoft 

Enfin, il faudra également tenir compte de la concurrence du groupe Ubisoft qui est une entreprise française de développement, d’édition et de distribution de jeux vidéo qui a été créée en 1986 par 5 frères. Ubisoft est détenteur de nombreuses franchises à succès comme Rayman, les Lapins Crétins ou encore Assassin’s Creed et Prince of Persia. Le groupe s’est également diversifié récemment dans la transposition de ses franchises de jeux vidéo dans les domaines de la bande dessinée avec les Deux Royaumes et dans le cinéma et la télévision depuis 2011 grâce à Ubisoft Film & Television.


Partenaires

Bien entendu et pour faire face à cette concurrence très agressive, le groupe Electronic Arts peut aussi s’appuyer sur une stratégie efficace qui inclut des partenariats stratégiques et des alliances bien pensées avec certains autres acteurs de ce domaine ou de domaines complémentaires. Comme vous pouvez le constater, les grands partenariats mis en place par Electronic Arts ne sont pas pensé sans raison et ont tous pour objectif d’améliorer les résultats et les ventes du groupe. Aussi, il est particulièrement intéressant de surveiller toutes les actualités concernant de futures alliances d’EA avec d’autres entreprises qui pourront bien entendu avoir une incidence directe sur le cours de son action en Bourse. Nous vous proposons ici, pour mieux comprendre l’intérêt de ces rapprochements, de découvrir les récents partenariats que le groupe EA a mis en place.

Facebook

Tout d’abord, en 2010, c’est avec le géant des réseaux sociaux Facebook que le groupe Electronic Arts a mis en place un partenariat d’une durée de 5 années. Pour cela, Electronic Arts va proposer une expérience plus simple et plus accessibles pour les personnes qui achètent des biens virtuels et services via la plateforme Facebook puisque les fameux crédits Facebook deviendront une méthode de paiement exclusive pour les jeux d’Electronic Arts accessibles depuis ce réseau social. Une manière donc de recruter de nouveaux joueurs en utilisant la popularité grandissante des réseaux sociaux.

Microsoft

En 2013, c’est avec un constructeur de consoles de jeux bien connu mais qui est aussi un éditeur de jeux concurrents, à savoir le géant Microsoft, que le groupe Electronic Arts va mettre en place un partenariat.  Cette alliance concerne ici les licences sportives d’Electronic Arts comme UFC, NBA Live, Madden ou Fifa 14 qui seront rendues disponibles sur la console Xbox One de Microsoft et qui bénéficieront ainsi d’un nouveau moteur appelé « EA Sport Ignite ».

Walt Disney

Enfin, plus récemment soit en 2018, le groupe Electronic Arts tire une fois encore son épingle du jeu grâce à une alliance avec le groupe américain Walt Disney avec lequel il a signé un partenariat juteux. En effet, ce partenariat de plusieurs années permet à l’éditeur de jeux de développer et de distribuer les jeux inspirés de la saga Star Wars dans le monde. Les jeux développés sur cette thématique devraient couvrir le segment le plus important du marché des jeux vidéo et toutes les plateformes interactives et types de jeux les plus populaires.

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l'action EA (Electronic Arts) :
  • Tout d’abord, l’un des grands points forts de cette entreprise concerne son aspect international mais aussi sa capacité à développer des jeux pour tous les types de supports, qu’il s’agisse de jeux vidéo sous forme de logiciels physiques ou téléchargeables, de jeux en ligne ou encore de jeux pour téléphones mobiles et tablettes. Les jeux édités par EA sont en effet adaptables à de nombreuses consoles de jeux dont les plus populaires avec les consoles PlayStation de Sony, Xbox de Microsoft ou encore Wii de Nintendo. D’autres jeux sont développés pour fonctionner avec les principaux appareils mobiles et tablettes. Au total, Electronic Arts vend ses jeux dans plus de 35 pays à travers le monde.
  • La diversité des segments de jeux dont on peut avoir un aperçu avec le détail des divisions du groupe citées plus haut est également l’un des points forts de cette entreprise. Certains de ces segments comme EA Games ou EA Sport rencontrent depuis de nombreuses années un franc succès auprès du grand public et ont contribué à faire la notoriété de cette marque.
  • Le fait que le groupe Electronic Arts puisse exploiter certaines licences très populaires comme celle des jeux Hasbro ou encore certaines licences Disney est un autre atout dont il faut tenir compte car les jeux développés dans cette thématique s’avèrent toujours très rentables.
  • Enfin, notons que le groupe Electronic Arts a, à plusieurs reprises, développé des jeux qui ont établi des records de vente et ce, dès leur sortie, ce qui rend bien compte de la forte notoriété de la marque et de la fidélité des joueurs qui y sont attachés.
Les arguments en faveur d’une baisse du cours de l'action EA (Electronic Arts) :
  • Tout d’abord, rappelons que le groupe Electronic Arts a connu des temps sombres il y a quelques années avec la fermeture de plusieurs studios et des réductions d’effectif qui ont mis à mal le moral des investisseurs.  Le groupe commence seulement à se remettre de cette mésaventure.
  • On peut également souligner comme étant un point faible du groupe sa relative dépendance aux constructeurs de consoles de jeux qui exploitent les jeux développés. Cette dépendance est à la fois économique mais aussi technique car l’éditeur doit sans cesse s’adapter aux innovations de ces machines d’un point de vue graphique ou des performances.
  • On sait également que les activités et les ventes du groupe Electronic Arts sont particulièrement cycliques puisque la plupart des grands jeux du groupe sortent à des périodes précises et stratégiques de l’année comme les fêtes de Noël. Aussi, la gestion de la production et de la distribution sont parfois complexes et une simple erreur ou retard peut nuire gravement à sa rentabilité et aux ventes en général.
  • Enfin, on peut une fois encore souligner la très forte concurrence qui règne dans le monde du jeu vidéo et la difficulté d’Electronic Arts à se positionner parmi quelques géants de cette industrie qui rivalisent de projets ingénieux et modernes pour attirer de nouveaux joueurs.
Les informations fournies ici ne le sont qu’à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées sans réaliser une analyse fondamentale plus complète de ce titre en tenant compte, notamment, des données extérieures, des publications à venir et de toute actualité fondamentale qui pourrait faire évoluer ces atouts et faiblesses ou les rendre plus ou moins pesants. Ces informations ne constituent en aucune façon des recommandations en vue de la réalisation de transactions.

Questions fréquemment posées

Quelles entreprises et filiales font partie du groupe EA ?

Le groupe Electronic Arts réunit en réalité plusieurs entités par le biais des filiales que le groupe détient et exploite. Ces filiales concernent notamment les sociétés suivantes : La filiale EA Sport, La société Respawn Entertainment, la société Bioware, la société Digital Illusions Creative Entertainment, la société PopCap Games, la société EA Gothenburg, la société Criterion Games, la société Motive Studios, la société Maxis, la société Seed et la société EA Vancouver.

Quels sont les chiffres à connaitre à propos de la société EA ?

700, c’est le nombre de récompenses que le groupe EA a reçu depuis sa création à la fois aux USA et en Europe. 9370, c’est le nombre d’employés qui travaillent pour cette société à travers le monde et 8200 est le nombre de personnes employées dans les équipes de développement. 31 708 millions, c’est la capitalisation boursière du groupe EA en 2020 en dollars américains.

Comment réussir une analyse graphique de l’action EA ?

L’analyse graphique d’une action demande avant tout un graphique en temps réel de qualité et personnalisable sur lequel il est possible de suivre le cours en direct de l’action EA mais aussi de personnaliser l’affichage avec diverses périodicités ou types de courbes ou encore l’affichage simultané de plusieurs indicateurs techniques de volatilité et de tendance. Ces éléments sont en effet indispensables pour réussir à anticiper au mieux les futures variations de ce titre.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 68% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Le copy trading est un service de gestion de portefeuille, fourni par eToro (Europe) Ltd., qui est autorisé et réglementé par la Cyprus Securities and Exchange Commission.

Les crypto-monnaies ne sont pas règlementées dans certains pays de l’UE et UK. Pas de protection pour les investisseurs. Votre capital est assujetti à un risque.

eToro USA LLC does not offer CFDs and makes no representation and assumes no liability as to the accuracy or completeness of the content of this publication, which has been prepared by our partner utilizing publicly available non-entity specific information about eToro.