Se constituer un portefeuille boursier

A l’heure où l’épargne ne rapporte plus ce qu’elle rapportait auparavant, beaucoup de particuliers se tournent vers les marchés boursiers et décident de se constituer un portefeuille avec un compte-titre ou un PEA. Mais encore faut-il savoir quelles actions acheter et à quel moment. Cet article n’a bien entendu pas de solution miracle à vous apporter mais a pour vocation de vous éviter certaines erreurs et de vous aider à vous poser les bonnes questions afin de constituer votre portefeuille boursier dans les meilleures conditions.  

78% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent - eToro.com
Se constituer un portefeuille boursier

Quels sont les moyens actuels pour se constituer un portefeuille boursier ?

Tout d’abord, intéressons-nous de plus près aux moyens à votre disposition pour constituer votre portefeuille boursier. Il existe en effet plusieurs solutions pour placer une partie de votre épargne sur les marchés financiers.

La plus classique consiste à constituer soi-même son portefeuille par le biais d’achat d’actions de sociétés cotées en Bourse. Mais il est également possible d’acheter des indices par le biais de produits spécifiques comme les trackers ou ETFs.

Enfin, un autre moyen de de constituer un portefeuille boursier est de choisir des OPCVM ou Organismes de Placement Collectifs en Valeurs Mobilières, qui sont gérés par des professionnels de l’investissement.

Bien entendu et si vous optez pour la première solution, à savoir constituer vous-même votre portefeuille boursier, vous devez garder en tête qu’il vous faudra ici un cadre stable et durable vous permettant de détecter des opportunités d’investissement qui correspondront aux objectifs que vous vous êtes fixés, mais aussi à votre profil et à votre aversion au risque.

D’un autre côté, les produits comme les OPCVM, qui sont gérés par des tiers, ne garantissent pas pour autant votre succès en Bourse car la spéculation sur les marchés financiers reste une activité risquée.

Notons également ici que les produits de placement en bourse vous permettent le plus souvent d’acheter des titres cotés sur les places boursières françaises ou européennes mais que quelques fonds vous donnent aussi la possibilité de spéculer sur d’autres marchés à l’international comme les marchés américains ou encore les marchés asiatiques. Vous devez néanmoins bien connaitre ces marchés avant de choisir ce type d’actifs.

 

Connaitre son profil d’investisseur avant de constituer un portefeuille boursier :

La première chose à faire avant de constituer votre portefeuille boursier est de connaitre votre profil d’investisseur. Pour cela, vous devrez connaitre à la fois votre horizon d’investissement envisagé, le temps que vous pouvez consacrer à cette activité de spéculation, les risques que vous êtes prêt à prendre ainsi que le budget que vous pouvez allouer à ce portefeuille.

L’horizon de placement correspond ici à la durée moyenne que vous envisagez pour vos placements. Il est en effet possible, par le biais de stratégies comme le Day Trading, d’effectuer de simples allers-retours sur les marchés en quelques heures ou jours, mais il est également possible d’adopter une stratégie de placement patrimonial sur des durées de 10 voire 15 ans ou plus. Cependant, le choix de cet horizon de placement va également dépendre de votre aversion au risque et du temps que vous pourrez consacrer à cette activité. En effet, un investissement à court terme demandera davantage de temps qu’un investissement à long terme et présentera un risque beaucoup plus important.

C’est la raison pour laquelle beaucoup d’investisseurs préfèrent ne pas s’aventurer dans les stratégies à très court terme et privilégient des horizons à moyen terme soit entre 2 et 5 ans ou des horizons à long terme de plus de 5 ans.

Notons également que le fait de détenir des actions permet, dans la plupart des cas, de percevoir des dividendes. La stratégie visant à miser sur des actions en espérant une hausse de leur valeur en bourse afin de faire une plus-value à la revente n’est donc pas la seule que vous puissiez envisager.

 

Bien gérer les risques d’un portefeuille boursier :

Comme nous l’avons évoqué plus haut, avant de spéculer en bourse, que ce soit par le biais de la constitution d’un portefeuille boursier ou par tout autre moyen, il est indispensable de tenir compte des risques que cela représente. En effet, tous les investissements financiers quels qu’ils soient comportent des risques pour votre capital. En effet et si le cours d’une action ne peut pas être nul, il arrive que la volatilité de certains titres durant des périodes spécifiques entrainent la perte d’une grande partie du capital investi pour certains traders.

C’est la raison pour laquelle il est primordial de ne jamais investir dans un portefeuille boursier de l’argent dont vous pourriez avoir besoin plus tard. Vous devez vous tenir prêt à enregistrer des pertes en cas de krach ou simplement si vous avez misé sur la mauvaise entreprise. Il est d’ailleurs peu judicieux de n’investir que sur des titres d’une seule et même entreprise ou d’un seul et même secteur d’activité et beaucoup d’investisseurs préfèrent limiter les risques d’impacter la totalité de leur portefeuille en diversifiant les actions qui le composent.

D’autre part, l’investissement en Bourse demande quoi qu’il arrive une certaine connaissance du marché boursier. Avant de constituer votre portefeuille en bourse, vous devez donc vous assurer de savoir comment le marché se comporte, quels sont les éléments qui peuvent faire grimper ou chuter le cours d’une action et quelles sont les données financières et économiques de l’entreprise dans laquelle vous allez choisir d’investir.

D’une manière plus générale, il est toujours important, dans le cadre de la constitution d’un portefeuille boursier, de vérifier que le produit utilisé correspond à votre profil de risque personnel. Demandez-vous systématiquement si vous êtes prêt à accepter le niveau de risque d’un actif, d’un fonds ou d’une SICAV dans le but d’atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé en termes de performance. En effet, chaque produit d’investissement en Bourse présente ses propres risques spécifiques qui sont indiqués aux investisseurs potentiels dans les DICI comme des risques de change, des risques liés aux taux d’intérêt ou encore des risques de marché. Dans le cas des OPCVM, ces risques peuvent notamment réduire la diversification du portefeuille qui est opérée par le gérant de celui-ci.

Questions fréquemment posées

Comment composer son portefeuille boursier ?

Pour composer votre portefeuille boursier de manière optimale, vous devez respecter quelques règles simples à savoir: n'investir que de l’argent dont vous n’avez pas besoin, vous fixer un horizon de placement précis, définir votre profil d’investisseur et votre stratégie et diversifier vos actifs au maximum. En respectant ces règles simples, vous pourrez commencer à investir de manière intelligente en Bourse et commencer à arbitrer vos différentes opérations selon vos résultats.

Comment bien diversifier votre portefeuille boursier ?

Une bonne diversification de portefeuille boursier est indispensable pour maximiser vos stratégies et limiter les risques. Ainsi, la diversification d’un portefeuille boursier est une activité qui consiste à bien répartir ses investissements sur des actifs variés avec plusieurs titres ou lignes au sein de son compte-titres ou PEA. Cette répartition vous permettra bien entendu de diluer le risque lié à chaque actif et de vous positionner sur diverses opportunités en simultané.

Comment ajouter des actions ou des obligations à votre portefeuille boursier ?

Il est possible d’acheter des actions ou des obligations au moment de leur émission par les emprunteurs sur le marché primaire. Mais vous pouvez aussi les acheter en direct sur les marchés boursiers ou marché secondaire. Dans les deux cas et pour acquérir ces titres, vous devez passer un ordre de Bourse par le biais d’un intermédiaire agréé qui va ensuite inscrire ces valeurs dans votre portefeuille. Cet intermédiaire peut être un courtier en ligne.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 78% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Le copy trading est un service de gestion de portefeuille, fourni par eToro (Europe) Ltd., qui est autorisé et réglementé par la Cyprus Securities and Exchange Commission.

L'investissement et la conservation des cryptoactifs sont proposés par eToro (Europe) Ltd en tant que prestataire de services d'actifs numériques, enregistré auprès de l'AMF. Les investissements en cryptoactifs sont très volatils. Aucune protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut s'appliquer.

eToro USA LLC does not offer CFDs and makes no representation and assumes no liability as to the accuracy or completeness of the content of this publication, which has been prepared by our partner utilizing publicly available non-entity specific information about eToro.