Se constituer un portefeuille boursier

La constitution de votre portefeuille boursier est la partie la plus sensible de la mise en place de votre stratégie d’investissement, puisque c’est sur elle que repose la réussite de vos placements. Avant de constituer votre portefeuille de titres, veillez à ne prendre aucun risque et à ne pas investir d’argent dont vous pourriez avoir besoin. Pour le reste et pour savoir comment répartir les différentes valeurs de votre portefeuille, voici quelques conseils pratiques.  

Se constituer un portefeuille boursier
76% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.
Note: 4.35 23 votes

 

Tenir compte des rendements et des risques possibles :

La première règle à appliquer lorsque vous constituez votre portefeuille boursier est de connaître la durée pendant laquelle vous souhaitez investir. C’est ce qu’on appelle « l’horizon d’investissement » dans le jargon boursier. On différencie généralement les investissements suivants :

  • Les investissements à court terme qui durent moins de deux ans.
  • Les investissements à moyen terme qui durent de deux à cinq ans.
  • Les investissements à long terme qui durent plus de cinq ans.

Il est bien connu que les investissements les plus longs sont les plus sécurisés et que les investissements de courte durée sont plus risqués de par leur exposition aux effets psychologique des marchés.

Toutefois, si vous souhaitez tout de même investir sur une courte période, préférez les fonds monétaires qui sont moins volatiles. Vous devrez aussi posséder un capital d’investissement suffisamment important pour générer des bénéfices. Pour les investissements sur le long terme, les actions en bourse peuvent s’avérer de bonnes valeurs.

Les investisseurs qui ne disposent que de très peu de temps pour gérer leur portefeuille devront préférer des produits de placement collectif de type SICAV ou FCP, qui seront gérés par un professionnel.

Enfin, il convient de déterminer le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Les investisseurs les plus frileux opteront pour un maximum d’obligations d’Etat et les investisseurs les plus téméraires pourront tenter de plus forts rendements en investissant sur des produits dérivés ou des actions.

 

Les valeurs les plus rentables et les valeurs les plus risquées :

Lorsque vous allez constituer votre portefeuille boursier, le mieux est de varier les actifs en choisissant à la fois des actions et des OPCVM. Ainsi, on peut prétendre à des rendements intéressants bien que risqués et à des rendements plus faibles mais plus sûrs. D’une manière globale, les actifs les plus risqués sont :

 

Les actifs les moins risqués sont :

Pour minimiser les risques tout en gardant des chances de bénéfices intéressants, il faut donc diversifier au maximum vos investissements en choisissant à la fois des actifs risqués et des actifs plus sûrs.

De la même manière, si vous décidez d’investir dans des actions boursières, il est préférable de choisir des titres d’entreprises  de différents secteurs d’activité afin de limiter les risques liés à l’effondrement d’un secteur en particulier et compenser les pertes avec la hausse probable d’autres secteurs.

 

Le capital nécessaire à un bon portefeuille boursier :

Pour diversifier votre portefeuille boursier, il est cependant nécessaire de disposer d’un capital d’investissement suffisant. En dessous de 2 000€, il est en effet difficile de varier les actifs.

Avant de vous lancer, vous devez donc vous interroger sur le capital que vous pouvez investir en fonction de vos ambitions et de votre horizon d’investissement. Mais attention à ne pas choisir ce montant au hasard car vous devez également tenir compte du risque.

En définitive, constituer un portefeuille boursier est une démarche qui doit être réfléchie et basée sur une logique d’investissement à plus ou moins long terme. N’hésitez pas à demander conseil à votre intermédiaire en cas de doute.

 

Une composition idéale pour votre portefeuille boursier :

Si vous envisagez de vous constituer prochainement un portefeuille boursier, nous vous proposons maintenant une méthode simple à suivre et qui vous permettra d’en optimiser la composition.

La première étape à suivre est d’observer avec la plus grande attention et sans vous impliquer de quelques manières que ce soit l’évolution du cours des principaux indices boursiers et actions en Bourse qui vous intéressent le plus. Vous devez ici vous concentrer sur quelques valeurs seulement afin de ne pas vous disperser et de bien comprendre les tendances que vous observerez.

Idéalement et après cette phase d’observation, vous choisirez trois ou quatre titres au maximum parmi les valeurs que vous aurez eu le temps d’analyser et que vous trouvez les plus prometteuses en vous focalisant cette fois sur leur comportement et encore une fois sans réaliser la moindre opération boursière. Cela vous permettra de savoir si ces valeurs sont plus ou moins volatiles ou plus ou moins spéculatives et donc quel est leur niveau de risque selon leurs forces et faiblesses fondamentales. On analysera ici bien entendu les résultats des entreprises et leur structure financière mais également la manière dont elles sont perçues par le marché boursier. D’une manière générale, les traders les moins expérimentés devraient s’orienter de préférence vers les valeurs les moins risquées et présentant des performances régulières dans le temps et mettre de côté les actions les plus spéculatives qui restent réservées aux investisseurs plus aguerris.

Enfin, la dernière étape consiste à choisir progressivement les valeurs qui vont constituer votre portefeuille.  D’une manière générale et dans le but de réduire au maximum les risques encourus, nous recommandons d’investir environ un quart de votre capital sur deux dossiers de fond de portefeuille avec une visibilité forte en ce qui concerne les résultats et les perspectives. Une troisième valeur sur laquelle vous investirez environ 5% de votre capital sera ensuite choisie en fonction de son caractère fortement spéculatif. Cette valeur sera ainsi susceptible de rapporter davantage sans générer un risque trop important puisque vous aurez limité la part de capital que vous lui accorderez. Attendez ensuite quelques mois et faites le bilan de cette première stratégie. Si celle-ci est positive ou négative, vous pourrez utiliser le reste de votre capital pour ajuster vos positions initiales en les moyennant ou en prenant des profits.

 

Quelques conseils supplémentaires pour optimiser la gestion de votre portefeuille boursier :

Pour terminer cet article et vous permettre d’aller encore un peu plus loin avec votre portefeuille bousier, nous vous proposons maintenant de découvrir quelques conseils pour mieux le gérer dans le temps.

Premièrement, prenez garde à la diversification de votre portefeuille et à vos objectifs de cours. En effet, tout bon investisseur est capable d’optimiser la diversification de son portefeuille de manière à se laisser une marge de manœuvre suffisante et pouvoir intervenir sur le marché par à-coups et en tenant compte de la progression des tendances au quotidien. Le fait que votre portefeuille soit suffisamment diversifié vous permettra également de répartir de manière plus intelligente, plus prudente et plus équilibrée votre capital d’investissement. De cette manière, si une des valeurs que vous détenez connait une chute de cours importante, cela n’aura pas de conséquence désastreuse sur l’ensemble de votre portefeuille. En ce qui concerne les objectifs de cours, vous devez fixer à l’avance des niveaux de hausse et un plancher de baisse maximal que l’on appellera ici plancher de sécurité. Ces niveaux dépendront bien entendu de votre profil et de votre horizon d’investissement.

Un autre conseil important à suivre concerne cette fois de disposer de suffisamment de temps à consacrer au suivi de vos investissements et de vos positions sur le marché en surveillant notamment l’actualité économique et financière. De cette manière, vous ne risquerez pas de subir les conséquences d’un effet d’annonce important. Vous pouvez pour cela utiliser les flux d’actualités personnalisés et programmer des alertes au sujet des publications les plus importantes comme les annonces financières au sujet des valeurs que vous détenez. En consacrant chaque jour un peu de votre temps à ce type d’analyse, vous aurez une meilleure connaissance du marché et serez à même de réagit à temps en cas d’amorce d’un retournement imminent de tendance.

Enfin, le dernier atout de tout bon gestionnaire de portefeuille boursier reste bien entendu sa capacité à gérer le stress. Le fait de construire votre portefeuille de manière équilibrée, progressive et prudente vous évitera de subir un stress trop important à cause d’un investissement au mauvais moment. Prenez donc le temps de la réflexion avant de constituer votre portefeuille boursier et choisissez de préférence des actifs présentant peu de risque. N’hésitez pas également à vous inspirer des portefeuilles boursiers de traders actifs dont vous connaissez les performances moyennes pour vous éviter le stress de cette étape.

Où se constituer un portefeuille boursier dès maintenant ?

Si vous souhaitez commencer à vous constituer un portefeuille boursier dès aujourd’hui, il vous suffit de rejoindre une banque en ligne et de souscrire à un produit d’investissement classique comme le compte-titre en profitant de frais attractifs.

Créer votre portefeuille en ligne !
76% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent