La bourse pour les nuls

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de la bourse ou des marchés financiers, sans pour autant comprendre quoi que ce soit aux termes aussi compliqués que « CAC 40 », « fixing » ou encore « obligations ». Alors si vous aussi vous êtes un « nul » de la bourse, cet article est fait pour vous. Nous allons en effet vous résumer de la manière la plus simple possible le fonctionnement et l’utilité de la bourse et ainsi vous permettre de commencer à apprendre avant d’investir.  

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
La bourse pour les nuls

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

Pour réaliser une analyse boursière, vous devez dans un premier temps utiliser l’analyse technique en vous aidant des graphiques boursiers à votre disposition sur les plateformes de trading en ligne et en utilisant notamment des indicateurs de tendance ou de volatilité.

Analyse N°2

Il faudra également vous intéresser aux résultats financiers de l’entreprise qui émet le titre sur lequel vous investissez. Idéalement, on pensera à comparer ces résultats publiés chaque trimestre ou chaque année aux prévisions et aux analyses des spécialistes ou aux plans stratégiques mis en place par l’entreprise.

Analyse N°3

L’analyse de la concurrence du secteur d’activité sur lequel vous investissez est également indispensable avant toute prise de position dans ce domaine.

Analyse N°4

On tiendra compte bien entendu, dans le cadre d’une bonne analyse fondamentale, des avantages et inconvénients des entreprises cotées en Bourse et donc de leur capacité à augmenter ou non leur croissance et à intéresser davantage d’investisseurs.

Analyse N°5

Bien entendu, il faudra également suivre avec la plus grande attention l’actualité de ces entreprises cotées en Bourse avec tous les évènements susceptibles de provoquer une variation à la hausse ou à la baisse de la valeur sur laquelle vous investissez comme les acquisitions, partenariats ou cessions.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Définition de la bourse pour les nuls :

La bourse est en réalité une sorte de marché sur lequel des vendeurs peuvent vendre des parts de leur entreprise en échange d’argent servant à réaliser des investissements. Il s’agit donc pour les vendeurs de récupérer des capitaux de financement.

Les acheteurs, qui achètent ces parts de sociétés deviennent alors actionnaires de l’entreprise. En contrepartie de leur investissement, ils reçoivent ce que l’on appelle des « dividendes ». Ces dividendes sont en réalité une part des bénéfices réalisés par la société correspondant à la part de l’investissement réalisé à partir des parts achetées.

Il convient de préciser que les parts dont nous parlons sont appelées « actions » ou « titres boursiers » dans ce milieu.

On distingue donc les actions des indices boursiers. Mais alors à quoi correspondent les indices de bourse ? Les indices boursiers servent à rendre compte de la santé économique des sociétés qui composent une place boursière. Pour le CAC 40, il s’agit par exemple de relater la performance globale de la bourse de Paris. Pour le calcul de cet indice, on tiendra compte des performances des 40 plus grandes sociétés cotées sur cette bourse.

 

Les acteurs du marché boursier pour les nuls :

Sur le marché boursier, deux acteurs principaux sont à différencier : Les demandeurs et les offreurs.

 

Les demandeurs

Il s’agit le plus souvent d’entreprises, mais aussi d’Etat. Ce sont ces demandeurs qui émettent des titres afin d’obtenir des capitaux. Pour les entreprises, ces capitaux servent, comme nous l’avons vu plus haut, à financer leur activité et les titres émis sont des actions. Pour les états, les capitaux récoltés servent à financer les dépenses publiques et les titres émis sont des obligations.

 

Les offreurs

Les offreurs sont donc par déduction les acheteurs de ces titres. Il peut s’agir d’entreprises, de particuliers ou de ce qu’on appelle les « fonds d’investissement ».

 

La fluctuation des cours de la bourse pour les nuls :

Il nous reste donc à aborder la question la plus importante à propos de la bourse, à savoir les raisons de la fluctuation des cours des titres boursiers.

Nous savons déjà que ces titres sont achetés par des offreurs en échange de parts de l’entreprise émettrice afin de percevoir des dividendes. Mais ces offreurs peuvent à leur tour revendre leurs titres dans le but de faire un profit immédiat. Or, lorsqu’une entreprise fait beaucoup de bénéfices, ses titres peuvent rapporter beaucoup d’argent à leur détenteur. Les  offreurs peuvent donc revendre ces titres à un prix plus élevé. Dans ce cas, les cours de cette action montent.

Si, au contraire, l’entreprise qui émet ces titres est en phase de récession, les offreurs vont revendre les actions à un prix plus bas. On observe alors une baisse des cours.

Mais attention : L’évolution des cours de la bourse tient également compte d’autres facteurs comme la situation du marché, le niveau de cotation des devises et les effets psychologiques. Néanmoins, les explications ci-dessus vous permettent déjà de connaître le fonctionnement global de la Bourse.

 

Peut-on réellement trader en Bourse quand on est nul en finance :

Depuis quelques années, le monde de la Bourse s’est très largement démocratisé et est désormais accessible à tous, mais s’adresse cependant aux investisseurs avertis qui ne sont pas de grands débutants. En effet, les outils les plus simples comme les CFD (Contrats sur la Différence) sont spécifiquement conçus pour permettre aux traders d’investir sur les actifs boursiers et même de faire des profits à condition d’avoir les connaissances et l’expérience suffisante pour réaliser des analyses pertinentes.

 

Comment se former facilement à la Bourse ?

En plus des outils que nous venons de vous présenter et qui permettent de d’analyser le cours des actifs en Bourse, sachez que vous pouvez très facilement acquérir les connaissances nécessaires à votre indépendance. Voici les différentes solutions qui s’offrent à vous :

  • Internet et ses informations : Avec de la motivation et un peu de patience, vous pouvez apprendre sur Internet comment fonctionnent les marchés boursiers et acquérir de solides connaissances.
  • Les formations en ligne : Générales ou personnalisées, elles vous permettent d’acquérir les connaissances nécessaires à la pratique du trading en ligne. Elles sont basées sur différents supports comme des vidéos, webinaires, séminaires ou de cours en direct.
  • Les comptes de démonstration : Les comptes de démonstration sont des comptes gratuits ne nécessitant aucun dépôt d’argent et vous permettant de vous entrainer sans limite à mettre en place des stratégies efficaces avant de vous lancer de manière plus concrète. Il est cependant déconseillé de trader avec votre propre argent avant d’avoir l’expérience nécessaire. 

 

Comment bien choisir son broker et sa plateforme de trading en ligne ?

Bien entendu, avant même de commencer à spéculer en Bourse sur Internet, et si vous disposez des connaissances et de l’expérience nécessaires vous allez devoir choisir un courtier en ligne parmi une très large concurrence. Il faut donc tenir compte pour faire ce choix de différents critères importants. 

Le premier point à considérer concerne les frais de courtage. Alors que certains courtiers facturent des frais sous la forme d’un pourcentage du montant de l’ordre passé (de 0.10 à 0.70%), d’autres appliquent un forfait qui varie de 1 à 12€ par ordre. C’est donc en fonction du montant moyen que vous pensez investir sur chaque ordre que vous devrez faire votre choix.

Mais le prix de vos transactions ne doit pas être le seul élément à comparer pour faire votre choix. N’oubliez pas en effet de vérifier l’ensemble des services et outils que vous proposent les différentes plateformes avec la possibilité par exemple d’obtenir des signaux en direct ou de réaliser des ventes à découvert, sans oublier les outils d’analyse qui vous aideront à mettre en place des stratégies concrètes.

Un dernier élément à prendre en compte concerne la plateforme de trading en elle-même, soit l’interface qui vous permettra de passer vos ordres. Celle-ci doit être à la fois simple et ergonomique pour vous offrir un meilleur confort d’investissement et une réactivité maximale.

 

Les erreurs à éviter quand on s’investit dans le trading

Dans le monde cruel de la spéculation, les leçons à retenir de nos erreurs sont fréquentes. C’est aussi le cas en ce qui concerne le marché des devises. Les erreurs commises par certains traders même très expérimentés sont en effet intéressantes à analyser de manière à ne pas risquer de les reproduire. Passons donc en revue les faux pas les plus fréquents qui ont des conséquences fâcheuses sur les investissements.

 

Trader contre la tendance

L’erreur la plus fréquemment commise est en réalité la plus facile. Elle consiste à anticiper le cours d’un actif sans prêter attention à la tendance et aux différents indicateurs. En effet, l’une des règles à respecter lorsque l’on trade en Bourse est de toujours tendre à suivre la tendance générale. Beaucoup de traders vous le diront, suivre la tendance permet de limiter considérablement les risques et de multiplier vos chances de réaliser de bonnes opérations. Seuls les très bons traders expérimentés sont en effet capables d’anticiper la direction que va prendre telle ou telle tendance et ce en faisant un nombre de recherches et d’analyses du marché très important. Vous devez cependant garder à l’esprit que vous n’êtes pas à l’abri d’un évènement inattendu. Il convient donc de surveiller de près vos échanges et de faire preuve de réactivité en cas d’inversion brutale de la tendance.

 

Utiliser un effet de levier trop important

Une autre des principales erreurs commises par nombre de traders est liée aux effets de leviers. En effet, beaucoup d’investisseurs, déçus de précédentes opérations financières leur ayant fait perdre une grosse somme d’argent deviennent frileux et utilisent des leviers très importants de manière à limiter le montant de leur apport initial. Ceci est une mauvaise façon de procéder car, bien que l’effet de levier permette de faire de réels bénéfices en investissant peu, il peut aussi parfois entraîner des pertes importantes si le trade que vous effectuez s’avère perdant pour vous.

Que vous utilisiez ou non un effet de levier, vous devez vous assurer de disposer des fonds nécessaires pour faire face à une éventuelle perte d’argent. Plus vous disposerez de fonds importants, plus vous aurez de chances de rendre vos investissements rentables. Il est d’ailleurs conseillé d’investir en moyenne 1 000 euros pour obtenir une rentabilité suffisante.

 

Ne pas stopper ses pertes à temps

La non-couverture des risques représente enfin la dernière des erreurs les plus fréquentes constatées sur le trading. Les plateformes de trading proposent pourtant systématiquement un outil de stop loss qui vous permet de limiter considérablement vos pertes sans avoir à suivre le marché en permanence. Ce stop loss est en réalité une limite que vous déterminez et qui entraînera une action automatisée de manière à couper court aux pertes engendrées par une tendance qui fonctionne à l’inverse de ce que vous aviez anticipé.

Pour un trading réellement efficace, ces ordres stop doivent être placés dès votre prise de position et en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés. Pour cela, vous devez comprendre les risques et avoir connaissance des pertes que vous êtes prêt à assumer.

Questions fréquemment posées

Peut-on vivre du trading en bourse ?

Si certains traders parviennent à dégager suffisamment de revenus en spéculant en Bourse pour répondre à leurs besoins financiers, ce n’est bien entendu pas le cas de la majorité des investisseurs pour qui cet investissement est plus souvent un complément de revenu qu’un revenu de base. Aussi, vous ne devez pas aborder cette pratique comme un travail à part entière tant que vous n’aurez pas l’expérience suffisante pour en vivre.

Combien de temps faut-il pour se former à la Bourse ?

Tout dépend bien entendu du temps que vous consacrez à vos apprentissages. En plus d’acquérir les connaissances de base à propos des marchés boursiers et du trading en général, vous devez également penser à vous former en continu en vous tenant informé de toutes les actualités boursières majeures, des nouvelles méthodes d’analyse ou encore des stratégies mises en place par les grands investisseurs. C’est avant tout votre expérience qui fera de vous un trader efficace.

Quel capital faut-il investir en Bourse ?

Le montant du capital que vous pouvez consacrer à l’investissement en Bourse dépend en grande partie de l’argent dont vous avez besoin pour vivre au quotidien. Nous vous recommandons de conserver une épargne de précaution et d’investir uniquement de l’argent dont vous n’avez pas besoin pour subvenir à vos besoins. Ce montant peut être de quelques centaines d’euros comme de plusieurs dizaines de milliers d’euros selon les cas.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.