Le prix de l’or commence une tendance haussière

  •   Le 07/12/2020 à 13h07
  •   DEHOUI Lionel

Au cours du mois dernier, l’or a enregistré une très mauvaise performance sur les marchés. Les différentes avancées annoncées sur les vaccins contre le Covid-19 ont attiré les investisseurs vers des actifs plus risqués. L’or a ainsi été délaissé. Le vent d’espoir qui a soufflé sur l’ensemble des marchés en novembre lui a fait perdre 5,32 %.

--- Publicité ---
Trader l’or maintenant !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le prix de l’or commence une tendance haussière

Un cycle haussier à long terme en vue

Pour le mois de novembre, l’or a chuté de 5,32 % et est tombé jusqu’à 1 778$. L’optimisme des investisseurs sur les vaccins et d’autres grandes nouvelles économiques ont plombé l’ensemble des métaux. Mais l’or ne semble pas en souffrir, car il continue de suivre les taux d’intérêt réels à l’inverse, comme il sait si bien le faire depuis des décennies.

En revanche, les rendements réels pourraient créer un creux plus ou moins important. Ceci donnerait alors lieu à une petite correction, mais le cycle haussier continuera à long terme.

Par ailleurs, l’appui permanent des banques centrales devrait permettre de soutenir la tendance. En effet, on assiste à une expansion du programme d’achat d’actifs, ce qui représente un bon signe pour les semaines à venir. De plus, les politiques monétaires continueront à soutenir l’économie en 2021. Ils vont certainement continuer de faire tourner la planche à billets, jusqu’à ce que l’économie soit de nouveau stable.

 

Les cours de l’or tirent profit de la baisse du dollar

Depuis la baisse du dollar, les prix de l’or continuent de progresser. Le billet vert a dégringolé ces dernières semaines et s’est retrouvé à son plus bas niveau depuis avril 2018. Pire encore, le clou risque d’être encore plus enfoncé avec l’élection de Joe Biden, en tant que président des États-Unis d’Amérique. En fait, le démocrate envisage la mise en œuvre de plusieurs plans de relances dans le but de soutenir l’économie américaine.

L’autre nouvelle défavorable au dollar est le bilan de la Fed. Celui-ci a atteint 7 200 milliards de dollars et pourrait continuer de grimper. Le dollar doit ainsi s’apprêter à être de nouveau fragilisé les tout prochains mois.