Investir et trading sur le cours des matières premières

Parmi les actifs sur lesquels il est aujourd’hui possible d’investir, on trouve, en plus des actions et autres devises, les matières premières comme les métaux précieux, les matières premières énergétiques ou encore les matières premières agricoles. Dans cette catégorie de notre site, vous allez ainsi prendre connaissance des informations essentielles pour ce type d’investissement avec une présentation de ce marché et de ses actifs et les éléments à prendre en compte pour en analyser le cours.

71% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.
Investir et trading sur le cours des matières premières

Le cours des principales matières premières

Ajouter ce widget à votre site

Fonctionnement du marché des matières premières :

Le marché des matières premières regroupe deux types d’acteurs majeurs à savoir :

  • Les producteurs
  • Les institutions financières, sociétés d’investissement et particuliers

Depuis quelques décennies, la plupart des échanges de matières premières réalisés sur ce marché, le sont par le biais de produits dérivés comme les forwards, futures, options, warrants ou swaps. Les transactions sont effectuées soit sur des marchés organisés ou sur le marché OTC, également appelé « marché de gré à gré ».

Les marchés organisés sont les marchés boursiers et les marchés à terme. Les transactions y sont donc standardisées sur différents critères comme la quantité, la qualité ou l’échéance pour les produits dérivés. Une chambre de compensation chargée de vérifier la solvabilité des acheteurs et vendeurs avec des appels de marge, empêche le risque de défaut de contrepartie sur ces marchés.

Le marché de gré à gré, quant à lui, est un marché sur lequel les transactions sont conclues directement entre les acheteurs et les vendeurs, sans intervention extérieure. On n’y retrouve donc pas de standardisation des opérations, mais ce marché offre plus de flexibilité aux différents acteurs. 

 

Quelles matières premières peut-on acheter en ligne ?

La quasi-totalité des matières premières échangées sur les marchés financiers peuvent faire l’objet d’investissements ou de placements. Mais pour en savoir davantage, voici le détail des actifs de ce marché que l’on y trouve le plus souvent :

  • Les matières premières énergétiques : Avec le pétrole, le gaz naturel, l’éthanol, l’uranium ou encore le charbon.
  • Les métaux et métaux précieux : Avec l’or, l’argent, le nickel, l’aluminium, le palladium, le platine, le cuivre, l’acier, le fer, le plomb ou encore le zinc.
  • Les matières premières agricoles : Avec le café, le sucre, le blé, le maïs, le cacao, le riz, le soja, l’avoine ou encore le coton. 

 

Cotation des matières premières sur le marché :

Les transactions à la criée n’existent quasiment plus sur le marché des matières premières qui est aujourd’hui quasiment entièrement dématérialisé et électronique.

La plus grande partie des échanges se font donc désormais par l’intermédiaire du groupe CME qui intègre le CBOT ou Chicago Board Of Trade, le NYMEX ou New-York Mercantile Exchange et le COMEX ou New-York Commodity Exchange.

Il s’agit de la plus grande Bourse d’échange de contrats à terme offrant le plus large choix de contrats sur les matières premières.

Mais il existe également deux autres marchés sur lesquels sont cotées les matières premières bien qu’étant de moindre importance. Il s’agit du LME ou London Metal Exchange et de l’ICE ou Intercontinental Exchange, ancien NYSE.

 

A qui s’adresse le trading des matières premières :

Le trading des matières premières, autrefois réservé aux investisseurs institutionnels, intéresse aujourd’hui beaucoup d’investisseurs individuels. Mais avant de se lancer dans ce type de spéculation, il est bien entendu indispensable de disposer de connaissances suffisantes et d’une certaine expérience de l’investissement boursier en général.

Les investisseurs qui choisissent de trader les matières premières peuvent le faire pour différentes raisons selon la stratégie mise en place. Ainsi, certains privilégieront des prises de position sur le long terme sur certains actifs considérés comme des valeurs refuge, comme l’or par exemple, et dans le but de couvrir éventuellement d’autres positions sur d’autres types d’actifs.

D’autres encore, plus aguerris, utiliseront la volatilité importante de certains de ces actifs pour spéculer avec une stratégie à plus court terme.

 

Les horaires d’ouverture des marchés des matières premières :

Intéressons-nous d’abord aux horaires d’ouverture des marchés financiers sur lesquels sont cotées les principales matières premières. En effet, c’est durant ces horaires que les cours seront les plus volatiles, puisque de nombreux investisseurs seront connectés et prendront position. Voici donc les horaires de cotation des marchés :

  • Le marché des matières premières énergétiques comme le gaz ou le pétrole ouvre de 00h05 à 22h55.
  • Le marché des métaux précieux dont l’or, l’argent, le cuivre ou encore le palladium, ouvre également de 00h05 à 22h55.
  • Le marché des autres métaux de Bourse comme le zinc, l’aluminium ou le nickel ouvre quant à lui de 02h05 à 18h55.

Notons que ces marchés sont ouverts du lundi au vendredi durant ces horaires, mais sont fermés le dimanche.

 

A quels horaires peut-on spéculer sur les matières premières ?

Les heures d’ouverture des marchés que nous venons de citer ne le sont qu’à titre informatif car vous pouvez trader en continu, c’est-à-dire 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 sur ces matières premières. En effet, même si les marchés sont fermés le dimanche ou durant les quelques heures concernées, les plateformes de trading vous permettent de prendre position sur ces actifs.

Il faut cependant noter que le trading durant les heures de fermeture des marchés des matières premières demande davantage de connaissances et d’expérience car il peut être également plus risqué.

 

Anticiper le cours des matières premières avec l’analyse technique :

Comme nous l’avons rapidement expliqué plus haut, les matières premières sont des actifs qui présentent une forte volatilité. Ces dernières se montrent en effet particulièrement réactives aux différents effets d’annonce, à la publication de certains indicateurs et évènements ou encore aux impacts psychologiques sur les marchés.

Si l’analyse fondamentale va permettre d’analyser les effets probables d’une publication sur le cours d’un actif, l’analyse technique va permettre d’étudier la force d’une tendance, la volatilité d’un marché et d’en déduire les scénarios les plus probables au regard de ce qui a eu lieu dans le passé. Il est donc réellement important de maîtriser ce type d’analyse et d’être en mesure d’étudier les graphiques boursiers historique des matières premières.

Grâce aux graphiques boursiers innovants que vous pourrez trouver en ligne, sur une plateforme de trading ou sur un site spécialisé, vous aurez en effet la possibilité de personnaliser les affichages et de réaliser des analyses techniques complexes. Il est notamment judicieux d’utiliser et d’afficher simultanément sur ces graphiques plusieurs indicateurs. On pourra notamment utiliser les indicateurs de tendance et de volatilité les plus courants comme les bandes de Bollinger, le MACD ou les moyennes mobiles ainsi que les niveaux de support et résistance et les points pivots. Ces derniers seuils techniques peuvent en effet être le point de départ d’une tendance à la hausse ou à la baisse, le signal d’un retournement de tendance ou d’accélération d’un mouvement.

Il va de soi qu’il est également important de bien choisir la périodicité des graphiques utilisés pour l’analyse technique des matières premières. Cette périodicité doit être choisie en fonction de l’horizon de trading de chacun et de la stratégie, à court, moyen ou long terme envisagée. Il existe en effet des affichages en minutes, en heures, en jours voire en mois ou en années.

S’il n’est plus nécessaire aujourd’hui de savoir réaliser soi-même les calculs nécessaires pour comprendre les indicateurs techniques majeurs étant donné que ces derniers sont calculés automatiquement par des logiciels proposés par les courtiers, il est vivement conseillé de comprendre à partir de quels éléments et comment ils sont calculés afin de mieux en saisir l’interprétation.

Enfin, sachez qu’une bonne analyse technique ne sera pas fiable si vous ne tenez pas compte, en parallèle, de l’analyse fondamentale. Vous devez en effet réaliser simultanément ces deux types d’analyse afin de tenir compte à la fois des mouvements graphiques et des indicateurs de l’actualité.

 

Analyser le cours des matières premières avec l’analyse fondamentale :

Comme nous venons de vous l’indiquer, l’analyse fondamentale est le deuxième type d’analyse indispensable pour comprendre comment le cours d’une matière première peut évoluer. Cette analyse spécifique utilise en effet les différentes données économiques et certaines actualités dans le but d’anticiper les futurs mouvements de prix d’un actif.

Pour réaliser une analyse fondamentale des matières premières, on étudiera les relations entre le cours d’un actif et les fondamentaux économiques comme les chiffres du chômage, de l’inflation, la croissance ou les taux d’intérêt. Ces fondamentaux économiques, qui sont en perpétuel changement sont également influencés par des évènements géopolitiques ou des décisions gouvernementales. Ils ont un impact généralement important sur la plupart des matières premières. Savoir interpréter ces données dans le cadre d’une analyse fondamentale est donc un prérequis indispensable pour l’analyse des cours d’une matière première.

Bien entendu, les données fondamentales à utiliser ici et qui peuvent avoir une influence sur le cours des matières premières sont un peu plus diverses. Parmi les éléments que vous devez absolument analyser, on retrouve les publications, données et informations suivantes :

  • L’inflation : De tous temps, l’inflation et les matières premières ont été positivement corrélées. En effet, lorsque l’inflation augmente, le prix des matières premières a tendance à augmenter également et inversement, puisque certains traders utilisent d’ailleurs l’achat de matières premières pour se protéger de l’inflation.
  • La croissance économique : De la même manière que l’inflation, la croissance économique est corrélée avec le prix des matières premières. En effet, lorsqu’un pays est en phase de croissance économique, il consomme davantage de matières premières, ce qui augmente la demande et peut faire monter les prix et inversement lorsque la croissance est faible, le prix des matières premières a tendance à baisser.
  • Le taux d’intérêt : Une augmentation du prix des matières premières a tendance à augmenter les taux d’intérêt et à faire baisser le prix des obligations.
  • La consommation de certains secteurs d’activité : En fonction de la matière première que vous tradez, il vous sera important de surveiller l’activité économique des secteurs qui l’utilisent le plus et qui aura une influence très grande sur l’évolution des prix.
  • La valeur du dollar américain : On sait en effet que la plupart des matières premières sont cotées en dollars américain. Ainsi, il existe une forme de corrélation inversée entre cette devise et ces actifs. En effet, lorsque le dollar est faible, il devient plus intéressant pour les acheteurs disposant d’une autre devise, d’acheter des matières premières et inversement.
  • Les relations géopolitiques : En ce qui concerne certaines matières premières comme le pétrole, les conflits qui peuvent opposer certains pays exportateurs ou importateurs peuvent avoir une forte influence sur les prix.
  • Les conditions climatiques : Si vous tradez sur les matières premières agricoles, il sera évidemment indispensable de surveiller aussi l’effet de certaines catastrophes climatiques sur la production et donc sur le cours de ces actifs.

Bien entendu, les données fondamentales à analyser varient d’une matière première à une autre et nous vous indiquerons dans chaque article dédié, les éléments à privilégier.