Acheter l'action ArcelorMittal

Les grandes industries génèrent souvent des revenus très importants et leurs actions permettent donc de gagner en dividendes ou en misant directement sur les évolutions de leur cours en direct. Mais pour cela, il faut au préalable être capable de comprendre leur activité afin de détecter les évolutions de cours de leurs titres. Nous vous proposons ici d’en découvrir davantage à propos de l’action ArcelorMittal.  

66% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

Nos conseils pour trader l'action ArcelorMittal

Acheter l'action ArcelorMittal
  • Le titre ArcelorMittal est tout d’abord considéré comme une valeur présentant un risque important de retournement, notamment depuis les importantes pertes subies en 2015 et après l’augmentation de capital mise en place en 2016. L’analyse technique doit donc être au cœur de vos stratégies quelle que soit la situation du marché.
  • Comme nous l’avons vu plus haut, la rentabilité de l’entreprise est aussi fortement exposée aux prix des minerais de fer et à la croissance économique et industrielle des pays de marchés émergents. On gardera notamment un œil attentif aux processus de protection de l’acier européen face à la concurrence agressive de la Chine.
  • Le groupe ArcelorMittal a mis en place il y a quelques années le plan Action 2020 consistant à atteindre une réduction des coûts de 3 milliards de dollars d’ici 2020. L’atteinte de cet objectif est bien entendu à surveiller de près.
  • Les bénéfices de l’entreprise sont également étroitement surveillés des investisseurs avec des promesses de hausse pour les années à venir.
  • Bien que la concurrence actuelle d’ArcelorMittal soit faible voire inexistante dans certaines zones géographiques, il est vivement conseillé de garder un œil sur certains outsiders en provenance d’Asie et qui pourraient changer la face du marché international.
Service de CFD - 66% des traders perdent de l'argent

 

A propos du groupe ArcelorMittal :

Le groupe français ArcelorMittal est actuellement le leader mondial de la sidérurgie. Le chiffre d’affaire qu’il génère chaque année touche donc à différentes activités en rapport avec ce domaine industriel. Si la plus grande partie de ses revenus vient de la vente d’aciers plats au carbone, il vend également de l’acier long au carbone, des produits tubulaires et propose aussi des services de transformation et de distribution.

Les clients du groupe sont les sociétés du secteur automobile, électroménager, de l’emballage ou de la construction.

 

Les principaux concurrents d’Arcelormittal :

Le groupe Arcelormittal est actuellement le leader international de l’industrie du fer et des métaux ferreux. Mais bien entendu, il n’est pas le seul sur ce segment et doit donc faire face à une concurrence de plus en plus rude de la part de quelques entreprises internationales du même secteur. Pour réaliser une analyse cohérente et complète du cours de son action en Bourse, vous devez bien entendu connaitre ces concurrents afin d’étudier leurs résultats et l’évolution de leurs parts de marché. Pour vous y aider, voici les principaux adversaires d’Arcelormittal dans le monde :

 

Les principaux partenaires d’Arcelormittal :

La stratégie d’Arcelormittal face à la concurrence repose sur une stratégie qui fait appel à certains partenariats stratégiques comme ceux que nous vous présentons ici.

  • En 2014, ArcelorMittal a été choisi par le groupe Technip comme partenaire unique pour la fourniture de fils d’acier à haute résistance destinés au développement de champs pétroliers et gaziers en mer
  • Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a annoncé levendredi 10 février 2017 la constitution d'une coentreprise avec le groupe italien Cellino, appelée Steelcame. Elle reprendra des actifs de Solustil, la filiale française d'ArcelorMittal spécialisée dans la transformation de produits sidérurgiques.
  • Air Liquide et ArcelorMittal, premier producteur mondial d’acier, ont signé également en 2017 deux contrats de renouvellement long terme pour l’approvisionnement en oxygène, azote et argon des sites de production d’ArcelorMittal situés dans les zones industrielles portuaires de Fos-sur-Mer et de Dunkerque en France. Air Liquide renforce aussi sa position en Belgique à Gand, en signant un nouveau contrat d’approvisionnement à long terme avec ArcelorMittal, afin de soutenir la croissance de ses besoins en gaz industriels. Dans le cadre de ce nouveau contrat, Air Liquide va étendre son réseau de canalisations au Benelux.

 

Analyse du cours de l’action ArcelorMittal :

Cotée sur le marché NYSE Paris, l’action ArcelorMittal fait partie de l’indice boursier Euronext 100. Les graphiques boursiers historiques et l’analyse technique nous montrent une baisse régulière du cours mais dispose d'un fort potentiel de redressement.

 

Données boursières importantes à propos de l’action ArcelorMittal :

Toutes les informations dont vous avez pris connaissance au travers de cet article vous serviront à mieux comprendre ce qui est susceptible de faire grimper ou chuter le cours de l’action ArcelorMittal. Mais il est également très important de connaitre quelques données fondamentales essentielles à propos de ce titre et de sa place sur le marché boursier. Voici donc quelques informations que vous devez impérativement connaitre.

  • En 2017, l’entreprise ArcelorMittal comptabilise une capitalisation boursière totale de l’ordre de 22 345.97 MEUR.
  • Le nombre de titres boursiers émis par ArcelorMittal et en circulation sur le marché atteint au même moment les 3 065 710 869.
  • Le cours de l’action ArcelorMittal est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris en France.
  • Le groupe ArcelorMittal intègre également la composition de l’indice boursier AEX.
  • L’actionnariat de la société ArcelorMittal est composé d’actifs flottants pour 56.86% du capital, de 37.38% de parts du groupe HSBC Trust et de 5.49% des parts du groupe Capital Group Companies.

Bien entendu, ces données sont susceptibles d’évoluer avec le temps et doivent donc être systématiquement vérifiées.

 

Historique économique et financier de l’entreprise Arcelormittal :

Pour mieux comprendre comment le cours de l’action Arcelormittal a évolué pendant les dernières décennies, il est primordial de l’intéresser à l’histoire de cette entreprise et des évènements financiers et économiques qui ont marqué son parcours. Voici donc un petit rappel des dates  à retenir.

  • C’est en 2001 que le groupe Arcelormittal voit le jour suite à la fusion du groupe espagnol Arcélia, du groupe belge Arbed et du groupe français Usinor.
  • En 2003, ce secteur d’activité connait une forte baisse de croissance et seul Arcelor reste rentable face à ses concurrents avec 42.8 millions de tonnes d’acier vendues et un résultat d’exploitation de 1.9 milliards d’euros pour l’année 2002. Cependant, l’action Arcelor connait une véritable chute sur le marché avec le CAC 40 qui atteint son plus bas niveau en dix ans. Suite à la crise qui touche de plein fouet le marché de l’acier, le plan Apollo Chaud prévoit la fermeture de petits et hauts fourneaux à un horizon de 7 à 8 ans. Finalement, la même année, le groupe, qui attendait de forte perte, affiche un résultat de 14.5 milliards d’euros de bénéfices d’exploitation sur les trois années suivantes avec une progression positive de son chiffre d’affaires de plus de 60%, notamment grâce à une reprise des prix de l’acier sur le marché des matières premières.
  • En 2005, le groupe Arcelor lance une OPA sur une société canadienne Dofasco à hauteur de 4.3 milliards de dollars. Cette offre sera revue à la hausse en décembre de la même année pour contrer la proposition de ThyssenKrupp AG. Le contrat de vente sera finalement signé avec Arcelor pour un montant important mais l’opération reste fortement rentable au regard des performances de cette entreprise dans ce secteur.
  • En 2006, le chiffre d’affaires d’Arcelor continue de grimper et affiche un résultat de 40 milliards d’euros dont 15 milliards d’euros d’excédent brut d’exploitation. C’est toujours en 2006 que le groupe Mittal lance sa première OPA hostile sur le groupe Arcelor. Ce sera la première de ce genre en Union Européenne. Grâce à a sa situation fortement positive avec peu de dettes et des capitaux propres importants, Arcelor décline premièrement cette proposition. Par ailleurs, le russe Severstal accepte la même année d’investir plus de 12 milliards d’euros en échange de 30% des parts de capital de l’entreprise Arcelor. Il faudra alors attendre le mois de juin, soit 5 mois plus tard, pour que le groupe Mittale révise finalement sa proposition à la hausse avec 44% supplémentaires. Finalement, la direction du groupe Arcelor change d’avis et accepte l’OPA hostile de Mittal pour un montant de 26.9 milliards d’euros soit 40.37 euros par action Arcelor.
  • En 2013, ArcelorMittal rachète l’entreprise japonaise Nippon Steel pour un montant d’1.5 milliards de dollars ainsi que les activités basées dans l’Alabama de l’entreprise ThyssenKrupp.
  • En 2014, le groupe revend son usine sidérurgique Gallatin située au Kentucky au groupe Nucor pour un montant avoisinant les 770 millions de dollars.
  • En 2015, ArcelorMittal évoque la suppression de 2 800 postes au Mexique. Cette annonce fait écho à d’autres annonces similaires de producteurs d’acier concurrents au Mexique.
  • En 2016, ArcelorMittal annonce la revente de ses activités Solustil, spécialisé dans la fabrication d’acier pour les constructeurs automobiles et WireSolutions, spécialisé dans la fabrication de fil métallique et de clous. Ces deux entreprises comptaient alors pas moins de 2 000 salariés en France.

En comparant simplement ces quelques dates aux réactions de l’action ArcelorMittal sur les graphiques boursiers, vous serez en mesure d’anticiper au mieux les futurs mouvements de ce titre grâce à l’analyse fondamentale et ainsi de mettre en place une stratégie efficace.

 

Données financières et de capitalisation de l’entreprise ArcelorMittal :

L’action du groupe ArcelorMittal est cotée sur plusieurs places financières dont New-York, Amsterdam, Bruxelles, le Luxembourg, Madrid et Paris. En 2008, le cours de cette action a atteint les 65€ avec une capitalisation boursière de plus de 100 milliards d’euros soit l’une des plus importantes de l’indice boursier français CAC 40. La capitalisation boursière du groupe a ainsi été boostée par le rachat de plus de 2.6 milliards d’euros en actions en 2007 et 1.08 milliards d’euros pour 2008. Toutefois, le coût de l’endettement de l’entreprise a été multiplié par 6 durant les trois années qui ont suivi l’OPA de 2006.

ArcelorMittal est le numéro un sur plusieurs marchés comme l’automobile, la construction, l’électroménager et l’emballage à cette époque.  Il a ainsi livré 116 millions de tonnes d’acier brut en 2007, ce qui représente 10% de la production mondiale. Toutefois, la dette reste considérée comme excessive par les agences de notation spécialisées. De ce fait, l’agence Standard & Poors la classera en catégorie spéculative cette même année. Ce sera ensuite au tour de l’agence Moody’s de faire de même fin 2007.

Dans le but de réduire sa dette, le groupe ArcelorMittal se désinvestit dès le début de l’année 2009, se basant sur les règles financières communes qui concernent l’endettement des industries les plus cycliques comme celle de l’acier. Ce type d’endettement doit en effet rester faible voire inexistant afin de limiter l’effet de levier qui entraine indéniablement un risque financier important.

En 2011, le groupe ArcelorMittal parvient à dégager un excédent brut d’exploitation de plus de 10 milliards de dollars, soit un bénéfice net part du groupe de l’ordre de 1.75 milliards de dollars pour cette année après déduction des charges d’intérêt, des impôts, des amortissements et des provisions.

En 2012, le groupe accélère sa stratégie de désinvestissement avec un chiffre d’affaires en nette baisse de 12.3% sur un an et donc une perte nette de plus de 700 millions de dollars. Durant les 9 mois qui suivent, ce bénéfice net perd encore de la valeur et passe à 0.3 milliards de dollars. De ce fait, le dividende qui excédait encore le milliard de dollars en 2012 sera divisé par 4 pour l’année 2013. Dans le même temps, le groupe maintient sa prévision au sujet d’un excédent brut d’exploitation de plus de 7 milliards de dollars pour l’année 2012 soit légèrement au-dessus du plafond fixé par les contrats de crédit.

 

Organisation interne et direction du groupe ArcelorMittal :

Le groupe ArcelorMittal, issu de la fusion inversée de Mittal Steel Company dans Arcelor a son siège à Rotterdam pour l’opérationnel malgré une incorporation au Luxembourg et une résidence effective à Londres. Son premier actionnaire londonnien est Lakshmi Mittal.

La direction générale du groupe est composé du PDG Lakshmi Mittal, du directeur financier Aditya Mittal, de Michel Wurth pour les Aciers longs, de Gonzalo Urquijo pour l’Asie, l’Afrique et la distribution, de Sudhir Maheshwari et Lou Schorsch pour les Aciers plats en Amérique, de Peter Kukielski pour les Mines et de Davinder Chugh pour les services partagés.

Le conseil d’administration est composé de 11 directeurs comme le veut le Memorandum of Understanding signé en 2006.

 

Quels sont les avantages et les points forts de l’action ArcelorMittal en tant qu’actif de Bourse ?

Comme tous les investisseurs à la recherche d’une action en Bourse sur laquelle investir une partie de leur capital, vous souhaitez sans doute en savoir davantage à propos des points forts et des points faibles de l’action ArcelorMittal. Pour cela, nous vous proposons de commencer par un résumé des principaux atouts de cette valeur et des avantages de cette entreprise française.

La toute première chose que l’on peut citer comme un avantage indéniable de l’entreprise ArcelorMittal concerne bien entendu son positionnement dans son secteur d’activité. En effet, le groupe est actuellement le leader dans le secteur de la sidérurgie dans le monde et représente à lui seul plus de 7% de la production d’acier à l’international. Il reste également le leader mondial de l’exploitation minière, loin devant ses concurrents.

Les marchés sur lesquels le groupe ArcelorMittal est le plus présent sont aussi des atouts pour l’entreprise d’un point de vue stratégique. En effet, le groupe intervient notamment beaucoup sur le marché européen qui présente l’avantage d’être protégé par des mesures antidumping contre l’acier en provenance de Chine. ArcelorMittal réalise aussi la prouesse de détenir plus de 60% des parts de marché de la vente d’acier en Amérique du Nord qui est également un secteur privilégié par les entreprises de ce secteur.

Avec le temps, le groupe ArcelorMittal a su tirer profit de ses expérience et offre aujourd’hui une intégration verticale de ses activités en réalisant lui-même les différentes tâches, de la simple extraction à la distribution en passant par la transformation des métaux, ce qui lui assure bien entendu des revenus supplémentaires conséquents et une présence encore plus forte sur le marché.

La stratégie de développement à l’international du groupe et notamment dans les pays émergents dont les industries sont de plus en plus en demande comme le Brésil ou encore l’Afrique du Sud est un autre élément en faveur de l’action ArcelorMittal.

On saluera également les efforts produits par l’entreprise afin de réduire son niveau d’endettement. ArcelorMittal a ainsi misé sur une stratégie d’augmentation de son capital couplée à une rentabilité plus stable pour atteindre cet objectif.

Notons pour finir que l’action ArcelorMittal compte parmi les plus fortes hausses boursières de ces dernières années et bénéficie d’un statut intéressant de pure player aux yeux des investisseurs.

 

Quels sont les défauts et les points faibles de l’action ArcelorMittal en tant qu’actif de Bourse ?

Pour que vos stratégies soient réellement concrètes et bien pensées, vous devez bien entendu également connaitre les points faibles de l’action ArcelorMittal afin d’y intégrer les différents facteurs de risque. Voici donc, pour vous y aider, le détail des principaux défauts de cette valeur et les points faibles de cette entreprise.

Premièrement et si on peut citer comme un avantage la stratégie industrielle mise en place par ArcelorMittal et qui consiste en une gestion verticale complète de l’extraction à la production, on peut regretter le manque d’audace du groupe en ce qui concerne la création de valeur avec des activités finalement peu diversifiées.

L’entreprise subit également depuis quelques années le contrecoup d’une baisse très importante du cours de certaines matières premières comme le minerai de fer ou le charbon. De ce fait, ses mines présentent une baisse sensible de rentabilité. Le groupe ArcelorMittal, de par ses activités spécifiques, est également fortement exposé aux aléas du marché de l’acier et à l’évolution de son prix. Celui-ci montrant effectivement un repli important depuis peu à cause, notamment d’une baisse très importante de la demande en provenance de Chine, l’entreprise réalise la plus grande partie de ses ventes au prix de marché, réduisant ainsi considérablement ses marges. Les prix de l’acier sont également en très forte baisse aux Etats-Unis, ce qui a pour effet de faire craindre aux investisseurs un recul important des résultats pour les années à venir.

On peut aussi craindre dans un avenir proche la délocalisation hors d’Europe d’autres unités de production d’ArcelorMittal, notamment à cause des règles de plus en plus strictes en ce qui concerne les émissions de Co2.

 

Quelle stratégie adopter pour spéculer sur l’action ArcelorMittal ?

Maintenant que vous êtes en mesure de bien analyser le cours de l’action ArcelorMittal à partir des éléments graphiques et de l’actualité, vous vous demandez sans doute quelle stratégie il est préférable de mettre en place.

Comme nous l’avons vu brièvement plus haut, notamment au travers de l’analyse technique historique, l’action ArcelorMittal est une valeur de retournement. Cela signifie que ses tendances, même clairement établies et volatiles peuvent à tout moment s’inverser pour suivre un sens inverse. Aussi, il reste relativement compliqué de prendre des positions longues sur ce titre boursier.

Au contraire, nous vous conseillons d’adopter une stratégie à plus court terme notamment la stratégie de day trading qui vous permettra de profiter de ces retournements grâce à une attention constante. Bien que l’utilisation des ordres stop et limite soit recommandée pour couper vos éventuelles pertes ou prendre vos bénéfices, il reste conseillé de suivre de près l’évolution du cours de cette action en direct.

Les effets d’annonce sont également de bons points d’entrée sur le marché grâce à leur très forte influence sur les graphiques. Ainsi, si vous profitez des publications économiques et des actualités de cette entreprise et de ce marché pour investir à la hausse ou à la baisse, vous avez bien plus de chances de prendre des positions stratégiquement avantageuses.

Nous vous conseillons toutefois de privilégier une bonne analyse technique en multipliant les différents indicateurs graphiques et en les comparant afin de mieux choisir vos stratégies à moyen terme comme à plus court terme.

 

Note: 3.85 33 votes

Investir en ligne en tradant l’action ArcelorMittal :

Les instruments des brokers en ligne vous permettent de spéculer directement sur les marchés boursiers et donc sur l’action ArcelorMittal afin de tester vos stratégies. Profitez de cette opportunité pour commencer à investir en Bourse.

Trader l'action ArcelorMittal !
66% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent