Worldline propose des concessions à Bruxelles

  •   Le 11/09/2020 à 01h22
  •   DEHOUI Lionel

Worldline est une société française de services de paiement et de transactions. Depuis peu, elle a lancé une offre à 7,8 milliards d’euros pour l’achat des titres Ingenico. Cette acquisition permettra à la société de créer un leader européen des paiements électroniques et aussi d’évoluer dans les secteurs de voyage, de la santé et de la distribution. Pour cette opération, Worldline a proposé des concessions à la Commission européenne.

--- Publicité ---
Trader l'action Wordline !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Worldline propose des concessions à Bruxelles

Que vise Worldline ?

Le spécialiste français des services de paiement et de transactions Worldline est toujours dans le processus d’achat des titres d’ingenico. Après la fusion des titres Ingenico et Worldline, le nouvel ensemble deviendra le quatrième acteur mondial des paiements avec un chiffre d’affaires d’environ 5,3 milliards d’euros.

En matière de concurrence, ce projet d’acquisition en cours suscite des inquiétudes de la part de la Commission européenne. Alors, en réponse à ces affolements, Worldline propose des concessions comme l’avait indiqué Reuters le lundi. C’est l’information véhiculée par un document de l’exécutif européen rendu public ce jeudi.

Cette proposition faite par Worldline à l’autorité européenne facilitera les discussions entre les parties prenantes, ce qui conduira à l’aboutissement du projet. Toutefois, des détails plus explicites n’ont pas été donnés sur la nature des concessions proposées.

 

La Commission européenne rendra sa décision le 30 septembre

Suite à la proposition de concessions faite par Worldline, le calendrier initialement établi a été modifié par la Commission. En effet, la date butoir de l’examen de Bruxelles était le 16 septembre. Mais compte tenu de cette soumission d’engagements, le délai est repoussé de 15 jours. Donc, la décision finale de l’exécutif européen sur le projet d’acquisition des titres Ingenico sera attendue pour le 30 septembre prochain.

Par ailleurs, l’entreprise Worldline profite de cette annonce de report pour confirmer la date de clôture de son offre publique. Sous « 'réserve d’autorisation de l’opération par la Commission européenne", l’offre publique visant les titres Ingenico sera clôturée au plus tard le 15 octobre 2020.

 

Les avantages de la fusion des deux groupes

Comme annoncé depuis février 2020, le rapprochement des titres Ingenico et Worldline vise plusieurs objectifs. Évoluant presque dans le même secteur d’activité, les deux groupes ont beaucoup de potentialités en commun pour constituer une géante société spécialiste des paiements sur le plan mondial.

Dans un communiqué, Worldline a précisé que « les remèdes envisagés pour un nombre réduit de pays, du fait de la très grande complémentarité des deux groupes, sont limités et cohérents avec les estimations initiales en termes de chiffre d’affaires ».

Pour le groupe Worldline, la combinaison qui résultera de ce projet d’achat saura tirer profit des transformations des marchés sur le plan structurel. Secoués par la crise sanitaire, ces derniers sont déjà en forte accélération. Aussi, les conditions géographiques, technologiques et le leadership des personnels respectifs des groupes sont la garantie d’une bonne réussite.

Pour Ingenico, cette collaboration avec Worldline est idéale pour saisir les opportunités de croissance portées par des fondamentaux de longs termes pour une accélération vers la croissance des paiements digitaux.

À la Bourse de Paris ce jeudi, l’action Worldline a reculé de 0,6 % alors que le titre Ingenico demeure stable pour le moment.