Worldline va-t-il racheter Ingenico ?

  •   Le 09/09/2020 à 07h25
  •   HARMANT Adeline

Si vous suivez de près l’actualité du groupe Worldline, vous savez sans doute que cette entreprise a annoncé, il y a quelques temps, son souhait de procéder à l’acquisition de la société Ingenico qui est son concurrent direct. Mais cette possible reprise est aujourd’hui mise en question et n’est plus aussi sûre qu’elle le paraissait auparavant. Nous vous proposons de découvrir ici plus en détails les dernières données dont nous disposons à propos de cette opération.

--- Publicité ---
Trader l'action Wordline !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Worldline va-t-il racheter Ingenico ?
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Des concessions attendues de la part de Worldline :

En ce début de semaine, nous avons donc eu quelques nouvelles de l’opération de rachat envisagée par Worline sur Ingenico. En effet, le groupe pourrait devoir se plier à certaines concessions afin de donner une réponse satisfaisante aux autorités européennes de la concurrence qui se montrent inquiètes quant à l’offre d’achat déposée. C’est en tout cas ce que soulignent des sources proches de ce dossier.

Rappelons que le groupe Worldline avait annoncé précédemment qu’il avait lancé une offre d’un montant de 7.8 milliards d’euros et que cette opération avait pour objectif de créer un leader européen sur le segment des paiements électroniques. Ce secteur est en effet actuellement et depuis quelques années en plein essor et attire de plus en plus les géants de l’industrie du numérique. De plus, un mouvement de consolidation est également observé aux Etats-Unis.

La deadline fixée à Worldline pour apporter une réponse aux inquiétudes de la Commission Européenne a été fixée à ce mercredi. Le groupe devra ainsi réussir à convaincre ces autorités de régulation de la concurrence de son bon-vouloir ou lui démontrer que les concessions demandées ne sont pas réellement nécessaires.

Du côté de l’exécutif européen, il a jusqu’au 16 septembre pour prendre sa décision et la rendre publique après avoir effectué un examen préliminaire de ce dossier. Celui-ci a, par ailleurs, refusé de s’exprimer davantage sur ce sujet pour le moment.

 

Le détail des commentaires des entreprises concernées :

A la suite de la publication de ces questions à propos de ce projet, le groupe Worldline s’est exprimé et a ainsi déclaré qu’il était dans la poursuite du processus normal de discussion et d’échange avec la commission européenne. Le groupe indique donc que le processus est en cours et que les délais prévus initialement sont maintenus.

De son côté, la société Ingenico ne s’est pas exprimé et n’a pas souhaité faire de commentaire pour le moment.

Il faudra donc suivre avec attention les prochaines actualités concernant cette opération car si le groupe Worldline ne parvient pas à apaiser les inquiétudes de la commission et ne propose pas de solutions et concessions claires, celle-ci pourra ouvrir une enquête plus approfondie en ce qui concerne le projet d’acquisition de la société Ingenico à la suite de son examen préliminaire.

Rappelons que l’enjeu est de taille pour Worldline qui espère, avec Ingenico, se développer dans les secteurs du voyage, de la santé et de la distribution et renforcer son implantation géographique.