Wirecard dépose le bilan après son scandale financier

  •   Le 26/06/2020 à 14h58
  •   HARMANT Adeline

La société Wirecard a déposé le bilan cette semaine et le gouvernement allemand a dénoncé, à la suite de cette annonce un scandale sans équivalent dans le monde de la finance. Il a d’ailleurs annoncé un durcissement des contrôles de ce secteur des paiements en ligne qui était encore peu surveillé.

Trader l’action Wirecard !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Wirecard dépose le bilan après son scandale financier
Droit image : Leo Molatore

Les annonces du gouvernement allemand suite au dépôt de bilan de Wirecard :

C’est le ministre des financiers Olaf Scholz qui a déclaré à la presse à Berlin qu’un tel scandale doit constituer un signal d’alarme montrant que nous avons besoin de davantage de contrôle. Ce dernier a également dénoncé l’énergie criminelle qui a sans aucun doute été à l’œuvre dans cette fraude de près de 2 milliards d’euros.

Le gouvernement annonce aussi qu’il a demandé à ses services de préparer une proposition allant dans ce sens et dans les jours à venir, dans le but d’étendre les prérogatives du gendarme allemand de la finance, soit la BaFin.

 

Rappel à propos des faits qui sont reprochés à Wirecard :

Rappelons que le groupe Wirecard est accusé d’avoir gonflé ses comptes par le biais de fonds fictifs aux Philippines. Celle-ci vient de déposer son bilan hier durant la journée.

De son côté, le cabinet d’audit en charge de cette société, Ernst & Young, a refusé de certifier les comptes 2019 et a fait état d’indices clairs d’une fraude de grande envergure qui implique plusieurs parties dans le monde et plusieurs institutions, avec une réelle volonté de tromper.

On peut comparer ce scandale avec celui d’Enron au début des années 2000. Ce groupe énergétique américain avait en effet également maquillé des comptes.

Bien entendu, le titre Wirecard a subi les conséquences de cette situation sur le marché boursier avec une perte de 71.28% dans la séance de jeudi à 3.53 euros. L’entreprise qui valait autrefois plus de 17 milliards d’euros n’en vaut plus maintenant que quelques centaines de millions.

 

Wirecard avance son insolvabilité pour son dépôt de bilan :

Wirecard justifie son dépôt de bilan par une menace d’insolvabilité et de surendettement de sa maison mère. Les banques qui lui permettaient de se maintenir ont en effet cessé de l’aider. Ces dernières ont fait valoir leur droit d’annuler les prêts de plus de 2 milliards d’euros car Wirecard n’est pas capable de présenter un bilan certifié pour l’exercice 2019.

Plusieurs filiales en Allemagne et au Royaume-Uni sont aussi susceptibles de se déclarer en faillite. Les clients de Wirecard quittent aussi le navire, ce qui aggrave bien entendu la situation financière déjà très mal en point du groupe.

La justice allemande a désormais la possibilité de choisir l’ouverture d’un règlement judiciaire afin de permettre à la société de se restructurer ou sa mise en liquidation en cas d’absence d’espoir de reprise.

Ce scandale s’ajoute par ailleurs à ceux du Dieselgate de Volkswagen et les malversations de Deutsche Bank et est considéré comme un désastre dans le domaine en plein essor des paiements électroniques.