Walt Disney perd le principal représentant de Disney+

  •   Le 20/05/2020 à 10h04
  •   DEHOUI Lionel

Walt Disney a lancé il y a seulement quelques mois sa plateforme de diffusion en continu Disney+ aux quatre coins du globe. Cette dernière vient en bon concurrent tenir tête à Netflix, Apple TV, Amazon Prime vidéo... En effet, son lancement a connu un démarrage fulgurant et en seulement quelques mois, le service a su attirer plus de 50 millions d’abonnés dans le monde. Une réussite totale ! Le responsable de ce service de streaming n’était personne d’autre que le surnommé « Disney Boy », Kevin Mayer. Faisant partie de l’entreprise depuis 2005, M. Mayer était un membre important de l’équipe. Il avait d’ailleurs été nommé président de la division Direct-to-Consumer & International de The Disney Company en 2018. L’homme était donc aux commandes de Disney+, un service d’une haute importante depuis son lancement en novembre 2019.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Walt Disney perd le principal représentant de Disney+
Droit image : Coolcaesar / CC BY-SA

Le parcours de Kevin Mayer

Kevin Mayer avait commencé comme partenaire de L.E.K Consulting  aux U.S.A dans le monde du divertissement. Spécialiste de l’Entertainment et des médias, il était manager de la section internet de Clear Channel Communications, une multinationale américaine exerçant dans l’audiovisuel, la publicité et l’organisation d’évènements (concerts et festivals). Cette expérience a duré de 2000 à 2002. Kevin Mayer a aussi été associé et aide globale de « Practice media et Entertainment » de L.E.K Consulting entre 2002 et 2005.

Après quoi, il a rejoint Walt Disney en 2005. Et l’histoire est celle qu’elle est. Cet homme a donné le meilleur de lui en assurant avec brio ses fonctions. En février, il était même vu de fait comme le successeur de Bob Iger, PDG de la compagnie centenaire. Pourtant, c’est un autre, Bob Chapek qui a pris les commandes. Il avait été désigné par le conseil d’administration pour prendre le trône à la place de Mayer.

 

Le retournement de veste de Kevin Mayer

Kevin Mayer espérait certainement diriger Disney comme le prévoyaient les spéculations. Il avait de fortes chances d’occuper ce poste et d’assumer ses responsabilités vu qu’il avait déjà brillamment fait ses preuves. Toutefois, il en a été décidé autrement. C’est là un coup dur que l’homme a encaissé. Il n’a donc pas hésité à aller voir ailleurs.

 

Le revers

L’homme de 58 ans s’est tourné vers d’autres horizons toujours dans le divertissement en acceptant la somptueuse offre des promoteurs de l’application vidéo Tik Tok.

Kevin Mayer a d’ailleurs affirmé ceci dans le New York Times : « J’étais heureux chez Disney, mais l’ampleur de l’opportunité qu’on me donnait était telle qu’il était impossible de refuser ». Tout est dit !

 

La situation critique de Disney

Actuellement, Disney est au pire de sa forme en ces périodes difficiles. La crise sanitaire n’a pas manqué de le mettre à genoux aussi. Le confinement observé un peu partout dans le monde l’avait obligé à fermer ses portes. L’annonce de la démission de Bob Iger avait aussi plongé dans le rouge leurs finances. En fait sur les marchés, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe.

À la suite de cette annonce, l’action de Disney a perdu 1,6 % au cours des négociations électroniques après la clôture de la Bourse. Ce nouveau départ d’une des figures emblématiques du groupe n’arrange donc en rien les choses. Disney essuie déjà un revers sans précédent dans son histoire. Cette nouvelle du départ du « Disney Boy » divulguée par nombre de médias américains le 18 mai 2020 ne fera certainement pas bon effet.

 

La nouvelle ère : Tik Tok

Kevin Mayer est désormais CEO de cette nouvelle application vidéo en vogue depuis peu. C’est l’effet mode du moment. Tout le monde s’y met, de la personne lambda à la star mondiale. Avec plus de 2 milliards de téléchargements fin avril, Tik Tok est adopté par tous. Vidéos humoristiques, chorégraphie, performance vocale…, tout y passe pour le plus grand plaisir de ses créateurs.

Populaire chez les plus jeunes, Tik Tok est un réseau social simple à installer. Il suffit d’avoir déjà un compte sur Facebook, Instagram, Twitter ou un compte mail pour pouvoir utiliser Tik Tok. Le principe est tout simple : publier de courtes vidéos. Cette application vient de la Chine où elle est nommée Douyin. Elle a été lancée par le géant ByteDance.

Kevin Mayer devient alors le dirigeant d’une des entreprises avec la plus grosse croissance de ces dernières années. À lui d’écrire une fois encore une belle page de son histoire et de celle de sa nouvelle équipe.