Wall Street en hausse après l’ISM des services

  •   Le 09/07/2020 à 01h31
  •   DEHOUI Lionel

Le New York Stock Exchange (NYSE), encore appelé Wall Street est la grande bourse de valeurs aux États-Unis et dans le monde entier. Siégeant à New York, Wall Street est un vaste marché d’actions pas totalement électronique. Il dispose aussi de cotation à la criée et d’un taux énorme de capitalisation boursière des compagnies cotées.

Tradez sur la Bourse de New-York !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Wall Street en hausse après l’ISM des services
Droit image : krispdk - Flickr

La Bourse de New York tient bon malgré le nouveau coronavirus

En début de semaine, la Bourse de New York a enregistré avec succès une hausse considérable grâce aux grandes valeurs technologiques. Depuis peu, Wall Street semblait faiblir sous les coups de la crise sanitaire liée au coronavirus. Sa séance du lundi s’est soldée par un accroissement net des bourses de valeurs. La hausse a principalement été soutenue par un indice de l’Institute for Supply Management (ISM) des services.

Ayant fermé depuis le jeudi soir, le gestionnaire d’actifs américain revenait d’un week-end prolongé de trois jours à cause de la célébration de la fête nationale américaine. Malgré l’augmentation du taux de contamination de plus en plus élevé aux États-Unis, la bourse américaine n’a pas été défaillante. Les services américains ont plutôt repris de plus belle leurs activités avec une haute croissance dans le mois de juin. Contrairement à l’attente du consensus, l’ISM affiche un indice de 57,1 contre 45,4 au mois de mai.

 

Les valeurs en hausse

Sur le vaste marché de valeurs, plusieurs géants de la technologie se sont affirmés de façon positive ce lundi. Il y a notamment le Nasdaq Composite qui passe de 2,2 % à 10.433,6 points. Aussi, l’indice vedette Dow Jones a connu un avancement de 1,8 % à 26.287 points. Par ailleurs, Uber dans son nouveau record passe à plus de 6 % et annonce l’acquisition de la firme américaine Postmates, qui est aussi dans la livraison de repas comme le service Uber Eats. Quant à la plateforme de diffusion en continu Netflix, elle est en attente d’un bon rendement au second trimestre. Sa valeur a pris 3,5 %.

Dans le secteur privé, la contraction des activités a considérablement ralenti en juin après des mois. C’est ainsi que l’indice PMI composite d’IHS Markit met la barre à 47,9 contre 46,8 en estimation flash et 37 au titre de mai.

 

Le soutien de la Chine pour un marché haussier sain

La séance du lundi a notamment été un succès grâce à la participation active des bourses chinoises. Celles-ci ont gagné plus de 5 % dans l’espoir d’une reprise économique effective. À cette occasion, l’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine Continentale a signé sa plus forte hausse depuis cinq (5) ans.

Dans la même optique que l’Europe, Pékin apporte ainsi son soutien moral aux opérateurs économiques face aux nombreux dégâts de la crise sanitaire dans le secteur économique. Ces derniers souhaitent malgré tout ignorer les risques persistants de la pandémie et espèrent que des solutions adéquates soient trouvées.

Plus tard, la volonté du gouvernement chinois à alimenter un marché boursier crédible à la hausse a été publiée à la Une du journal officiel du pays.