VIX ou Volatility Index : Définition et calcul

Dans le cadre de vos activités de trading, vous avez peut-être déjà entendu parler du Volatility Index, également connu sous l’acronyme VIX. Mais en quoi consiste cet indice, dans quel cadre devez-vous l’utiliser et comment l’interpréter afin de maximiser l’efficacité de vos prises de position ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici plus en détails.  

--- Publicité ---
Trader le VIX maintenant !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
VIX ou Volatility Index : Définition et calcul

Le Volaitility Index : Qu’est-ce que c’est ?

Le VIX ou Volatility Index est un indicateur qui été mis en lumière en 1993 par le Chicago Board Options Exchange ou CBOE. Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un indicateur permettant de mesurer la volatilité du marché financier américain. Pour calculer et estimer cette volatilité, le VIX se base essentiellement sur l’indice boursier S&P500.

Plus précisément, c’est le CBOE qui effectue quotidiennement le calcul de cet indicateur. Celui-ci est devenu de plus en plus populaire avec le temps et est aujourd’hui suivi par de nombreux investisseurs des Etats-Unis. Mieux encore, il est même possible de le trader en tant qu’actif.

Une autre appellation courante de l’indice VIX est « The fear index » chez les anglo-saxons. Cela signifie littéralement et en français « Indice de la peur ». Cette appellation excentrique vient en effet du fait que le Volatility Index mesure en réalité la nervosité des marchés. Le VIX a, à son origine, été créé en tant qu’indicateur mais il est aujourd’hui davantage considéré comme un indice à part entière.

En ce qui concerne la cotation de cet indice, celle-ci se fait en points de pourcentage. L’objectif du résultat obtenu est de traduire de manière approximative les variations du S&P 500 sur une période de 30 jours à venir. Cette période est ensuite annualisée.

A la suite du succès rencontré par le Volatility Index en ce qui concerne le S&P 500, d’autres indices de calcul de la volatilité ont été développés pour d’autres marchés comme par exemple le VNX qui concerne la volatilité du NASDAQ 100 ou encore le VXD qui sert cette fois à mesurer la volatilité de l’indice boursier Dow Jones. Mais le VIX reste l’indice de volatilité de référence en ce qui concerne le marché américain.

 

Quand et pourquoi le Volatility Index ou VIX a-t-il été créé ?

Si on s’intéresse de près à l’histoire de l’analyse de la volatilité des marchés, on s’aperçoit que c’est en 1986 que le premier indice a été créé. Ce sont en effet les professeurs Menachem Brenner et Dan Galai qui ont été les premiers à créer un tel indicateur de volatilité. Ces deux professeurs ont, à l’époque, publié leurs recherches concernant l’indice de volatilité avec le titre « New Financial Intruments for Hedging Changes in Volatility » durant l’année 1989. A ce moment-là, l’indice de volatilité mis au point était censé porter le nom de « Sigma Index ». Brenner et Galai envisageaient alors que cet indicateur soit utilisé en tant qu’indice sous-jacent pour les produits dérivés dont les futurs et les options principalement.

Plus tard, soit en 1992, c’est le CBOE, par le biais des travaux du professeur Robert Whaley, qui va commencer à lancer des recherches dont l’objectif est de créer un indice de volatilité qui présente la particularité de pouvoir être tradé et qui serait indexé sur le prix des options. Il ne faudra qu’une année au professeur Whaley pour aboutir en présentant, en 1993, un indice de volatilité appelé VIX. Il présentera à cette occasion un Volatility Index se basant sur les données de janvier 1986 à 1993.

 

Comment et pourquoi trader sur le VIX en tant qu’actif de bourse ?

Comme nous venons de le voir, le VIX n’est pas un simple indicateur de volatilité mais est également un véritable indice sur lequel il est possible de spéculer directement. Pour trader le VIX, on utilisera bien entendu en priorité l’analyse technique puisque tous les outils d’analyse graphiques y sont particulièrement bien adaptés.

Iles traders qui utilisent le Volatility Index en tant qu’actif le font le plus souvent dans le cadre de la mise en place d’un bon money management. Le VIX est donc ici utilisé comme un indicateur de risque. Par exemple et en cas de volatilité normale du marché, vous prenez deux lors avec des CFD par exemple, un VIX élevé peut vous pousser à réduire vos positions et à ne prendre finalement qu’un seul lot. On sait en effet que lorsque la volatilité est élevée, le risque augmente de manière quasiment systématique. Il est donc préférable de se satisfaire d’un seul lot afin de maîtriser davantage ce risque. On compare d’ailleurs souvent ici l’ VIX à la mesure de la standard deviation qui sert aussi à effectuer une appréciation de la volatilité.

Il est également possible de spéculer sur le cours du VIX en utilisant des produits dérivés dont des options ou des futurs le plus souvent. Cette possibilité existe depuis le 24 mars 2004 pour les futurs et, cet indice est également accessible via les options depuis 2006. Suite à la mise en place de ces possibilités de trader le VIX en tant qu’actif à proprement parler, on a observé une hausse importante des transactions d’options et de contrats à terme sur cette valeur avec plus de 100 000 contrats par jour à peine 5 ans après leur mise en place. Mais avant de vous lancer dans le trading du VIX, vous devez vérifier qu’il s’agit bien du Volatility Index que nous vous présentons ici car certains brokers proposent leurs propres indices de volatilité.

Enfin, certains investisseurs avertis utilisent également une méthode d’investissement basée sur les rythmes du marché. En effet, on sait par exemple que durant certaines périodes de l’année comme entre le 15 juillet et le 15 août ou encore entre Noël et le Nouvel An, la volatilité est rarement présente sur les différents marchés. De ce fait et si on observe que le VIX est élevé à l’approche de ces périodes, il est judicieux de prendre stratégiquement une position à la vente sur celui-ci, ce qui revient à vendre de la volatilité. Une chute du cours de cet indice à cause d’un faible volume de transaction sera donc profitable et générera des gains.

 

De quelle manière peut-on interpréter les résultats affichés par le Volatility Index ou VIX ?

Pour comprendre ce que nous indique le VIX selon son niveau, il est nécessaire de se plonger dans son historique. En recoupant les VIX calculés par le passé avec les tendances qui ont suivi, il est en effet possible de mettre en place un modèle d’analyse précis. Voici comment faire une interprétation efficace de cet indicateur :

Tout d’abord, lorsque le niveau du Volatility Index est compris entre 10 et 15, cela signifie que le marché présente une volatilité plutôt faible et que les investisseurs se montrent plutôt confiants. La tendance est donc en toute logique une tendance haussière et vous devez de préférence prendre une position à l’achat.

Lorsque le VIX affiche un niveau qui est compris entre 20 et 30, cela indique plutôt un marché à la volatilité importante et donc présentant une forte nervosité. Cependant, la tendance peut rester haussière et la prise de position stratégique s’avère ici un peu plus délicate et risquée.

Enfin, lorsque le niveau affiché par le Volatility Index est supérieur à 30, cela démontre une très forte volatilité du marché. Il est alors fréquent que l’on assiste ensuite à une chute importante des cours voire à une crise majeure.

Cependant et avant de baser uniquement vos stratégies d’investissement sur cet indicateur, vous devez savoir que le VIX ne s’interprète pas en tant que tel. En effet, ce n’est pas le niveau du Volatility Index qui est ici le plus important mais son évolution dans le temps. Les variations enregistrées par le VIX vont en effet nous donner des informations plus pertinentes sur le sentiment des investisseurs concernant le marché.

Ainsi, lorsque le Volatility Index a tendance à évoluer à la hausse, cela démontre une nervosité et un pessimisme de la part des investisseurs.

Au contraire, lorsque l’indice VIX a tendance à baisser, cela démontre un certain optimisme du marché.

 

Quelle a été l’évolution historique du cours du Volatility Index ou VIX ?

Avant de vous lancer dans le trading de l’indice VIX ou de vous en servir pour vos stratégies d’investissement en bourse futures, vous devez vous intéresser également à son historique. Depuis sa création, cet indice a en effet connu des variations extrêmement fortes avec notamment plusieurs pics haussiers qui ont correspondu avec des évènements majeurs et périodes spécifiques du point de vue économique.

A plusieurs reprises, on a en effet pu observer un VIX dont le niveau a approché ou dépassé le niveau des 40, ce qui est exceptionnel et indique le plus souvent une période de crise majeure du point de vue économique avec une volatilité anormalement forte du marché.

Le premier record haussier de cet indice a eu lieu au mois d’août 1998. Le VIX était alors de 44.28 en raison de la crise monétaire et financière qui a touché la Russie à cette époque. Au mois de septembre 2002, le niveau du VIX a également atteint un seuil haut à 39.69 dans le cadre de l’affaire Enron. Le plus haut niveau jamais atteint par cet indice sera cependant celui touché pendant la crise des subprimes soit le 24 octobre 2008 avec 79.13. D’autres évènements engendreront également une hausse importante de cet indice comme la crise grecque avec l’atteinte d’un VIX à 40.95 en mai 2020, la crise de la dette souveraine de la zone euro en août 2011 avec un niveau à 43.05 42.96 en septembre de la même année pour les mêmes raisons. Enfin, la pandémie de coronavirus a également entrainé un VIX à plus de 40 au mois de mars 2020.

Au regard de ces données historiques, on constate donc bien l’efficacité du Volatility Index dans les périodes de crise économique majeure.

 

Comment est calculé l’indice VIX ?

Pour aller encore plus loin, vous vous demandez sans doute comment est calculé le niveau du Volatility Index. En réalité, cette formule est bien trop complexe pour que nous vous la décrivions en détails ici. Sachez cependant qu’elle utilise différents éléments dont voici le détail :

La formule utilise notamment le future sur le S&P 500 qui représente sa maturité.

  • Le taux sans risque à maturité.
  • Le prix de l’exercice de l’option.
  • Le premier prix en dessous de l’indice future sur S&P 500.
  • La moyenne du prix entre le bid et l’ask de l’option.
  • La maturité
  • Et enfin l’intervalle entre deux prix d’exercice.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la formule précise mise en œuvre dans le calcul de l’indice VIX, vous pouvez consulter les documents explicatifs mis à disposition par le CBOE à propos du VIX. Cette documentation est accessible en anglais et est la seule source à propos de cet indicateur. Cependant et d’une manière générale, il est inutile de comprendre cette formule pour connaitre et interpréter les résultats de cet indicateur qui vous sera fourni en temps réel sur n’importe quelle plateforme de trading en ligne.

 

Quels sont les autres indices de volatilité sur les marchés ?

Comme nous l’avons rapidement évoqué plus haut, le VIX n’est pas le seul indice de volatilité des marchés bien qu’il ait été le premier à avoir été créé. En effet, d’autres indices de ce type ont été lancés par la suite par le Chicago Board Option Exchange. Il s’agit notamment du VXN qui est l’indice de volatilité dédié à l’indice boursier NASDAQ 100 ainsi que le VXD qui est quant à lui l’indice de volatilité dédié à l’indice Dow Jones Industrial Average.

Nous ne nous attarderons pas ici sur les autres indices de volatilité mais il en existe bien entendu d’autres. On note en effet que la plupart des indices boursiers majeurs possèdent leur propre indice de volatilité mais le VIX reste le plus suivi au monde.

Comment investir sur le VIX ?

Vous souhaitez utiliser le VIX dans le cadre de vos stratégies de bourse ou le trader en ligne ? Dans ce cas, il vous suffit de rejoindre sans attendre une plateforme de trading de CFD vous donnant accès à cette valeur.

--- Publicité ---
Trader le VIX maintenant !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.