Vivendi : Tencent double sa participation dans Universal Music Group

  •   Le 22/12/2020 à 05h47
  •   DEHOUI Lionel

Malgré les ravages que fait la crise depuis le printemps, il y a des entreprises qui ne cessent de poursuivre leur croissance. C’est le cas du géant chinois Tencent, qui a annoncé ce vendredi sa volonté de doubler sa participation au capital de Universal Music Group (UMG), une propriété de Vivendi.

--- Publicité ---
Trader l'action Vivendi !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Vivendi : Tencent double sa participation dans Universal Music Group
Droit image : Laurent Grassin - Flickr

Le coût de l’opération

L’augmentation de la participation de Tencent sur UMG n’a rien de surprenant. De plus, c’est une belle occasion pour Vivendi qui souhaite beaucoup investir dans les médias. Désormais, la firme chinoise porte de 10 % à 20 % la part du capital qu’elle détient dans Universal Music Group.

Dans un communiqué, Vivendi a précisé que la transaction a été effectuée sur la base d’une valeur d’entreprise de 30 milliards d’euros pour 100 % du capital de sa filiale. En effet, ladite valeur sert à mesurer le périmètre d’une société, tout en tenant compte de ses dettes.

À cet effet, les 10 % augmentés par Tencent au capital d’UMG pourraient atteindre un montant de 3 milliards d’euros. Rappelons que pour la première tranche de 10 % du capital, le géant chinois avait versé 2,8 milliards de dollars. Selon le communiqué annoncé par Vivendi, la conclusion de l’opération est prévue pour le premier semestre 2021, sous réserve des autorisations règlementaires.

Pour rappel, Universal Music Group a acquis les droits du catalogue de chansons de Bob Dylan, dans son intégralité, début décembre. Le montant de cette opération peut dépasser 300 millions de dollars, selon le New York Times, soit l’une des plus importantes acquisitions de l’histoire de la musique.

 

UMG pourrait entrer en Bourse en 2022

Grâce aux abonnements des utilisateurs sur ses plateformes de streaming, le chiffre d’affaires d’UMG a grimpé de 18,9 % à 7 milliards d’euros l’année dernière. Un résultat qui a fortement contribué au progrès de Vivendi, et qui a poursuivi son élan en 2020.

Par ailleurs, la première participation du consortium mené par Tencent au capital d’Universal Music Group (UMG) a été faite en fin 2019. Ainsi, l’entreprise chinoise avait le droit d’acquérir jusqu’à 10 % supplémentaire du capital, jusqu’au 15 janvier 2021.

De son côté, Vivendi recherche de nouveaux actionnaires minoritaires. Ces derniers devront participer à 50 % du capital d’UMG, sa major basée en Californie, précisément à Santa Monica. Pour le compte de cette opération, plusieurs banques ont été mandatées. Le groupe a également l’ambition d’introduire la filiale en Bourse dès 2022.

 

Diversification des investissements de Vivendi dans les médias

L’entreprise des médias dirigée par le Français Vincent Bolloré montre de plus en plus son intérêt pour le marché de la presse. Vivendi a notamment entamé des négociations exclusives avec l’éditeur Gruner + Jahr ce lundi. Le but de ces discussions avec la filiale de l’allemand Bertelsmann porte sur l’acquisition de la totalité de Prisma Media.

Aussi, Vivendi veut se procurer les grands titres des magazines de Prisma tels que : Femme Actuelle, Voici et Capital. Des acquisitions dont le montant peut être estimé à plusieurs centaines de millions d’euros.

Propriétaire d’Editis, l’entreprise contrôlée par Bolloré, est aussi intéressée par Hachette Livre. Il s’agit d’une édition internationale dont le groupe Lagardère est le propriétaire. D’ailleurs, Vivendi est également devenue le premier actionnaire dudit groupe cette année.