Vers une nouvelle cession de participation Universal Music Group par Vivendi ?

  •   Le 18/05/2021 à 11h49
  •   HARMANT Adeline

C’est ce marin matin que le groupe Vivendi a annoncé ses intentions concernant sa filiale Universal Music Group qui est actuellement la première major mondiale. En effet et avant de céder 60% du capital de cette entreprise aux actionnaires de Vivendi, le groupe analyse aujourd’hui la possibilité de vendre 10% de ses actions UMG à un investisseur américain ou de procéder à une offre au public de 5 à 10% du capital de cette filiale. C’est ce qu’a révélé le groupe dans son communiqué.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Vers une nouvelle cession de participation Universal Music Group par Vivendi ?
Droit image : Laurent Grassin - Flickr

Les explications et détails communiqués par Vivendi :

Dans son communiqué de presse, le groupe a également indiqué qu’il conserverait 10% du capital d’Universal Music Group pendant un minimum de 2 ans afin de rester associé à son développement. Il entend également bénéficier des conditions d’exonération de retenue à la source lors du versement de dividendes en évitant une double imposition de ces derniers en France et aux Pays-Bas.

Vivendi a déjà revendu 20% du capital du groupe à un consortium international mené par le groupe Tencent sur la base d’une valorisation de l’ensemble du groupe à hauteur de 30 milliards d’euros. Il précise que ni le groupe Vivendi ni le groupe Bolloré ne souhaite à ce stade être représenté au conseil d’administration d’UMG. Vivendi indique également qu’aucune action de préférence ni aucun autre droit de vote multiple ne seront utilisés et qu’aucun dispositif de protection anti-OPA ne sera mis en place.

 

Une nouvelle acquisition annoncée récemment :

Rappelons que récemment, le groupe a également annoncé avoir obtenu le feu vert pour le rachat du groupe de presse Prisma Media et de ses magazines Télé-Loisirs, Voici, Femme Actuelle, Capital ou encore Gala. Après le rachat d’Editis en 2019, Vivendi entend ainsi élargir ses activités dans les contenus numériques.

Ainsi, l’autorité, après avoir examiné ce dossier, a écarté tout problème de concurrence et a autorisé cette opération sans condition. C’était en décembre que le groupe propriétaire de Canal+ et du groupe de communication Havas avait annoncé être entré en négociations exclusives avec l’éditeur Gruner + Jahr, filiale de l’allemand Bertelsmann dans le but d’acquérir la totalité du groupe de presse Prisma Media.

Le rachat de Prisma Media pourrait ainsi être bouclé au cours du premier semestre de cette année et le montant de cette opération atteindra entre 100 et 150 millions d’euros selon les dernières données publiées. Rappelons ici que Prisma Media est actuellement le leader du magazine en France par le biais d’une vingtaine de marques ayant une notoriété importante. En 2019, le groupe qui emploie actuellement 1 200 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 304 millions d’euros. Cet éditeur revendique actuellement une audience globale de plus de 42 millions de français en contact tous les mois avec l’une des marques en version papier comme en ligne.