Virus mutant : la France prend ses distances à l’égard du Royaume-Uni

  •   Le 22/12/2020 à 06h25
  •   DEHOUI Lionel

Au Royaume-Uni, une nouvelle variante du coronavirus a été découverte très récemment. À la suite de cela, plusieurs pays européens ont décidé de couper les ponts avec l’Angleterre. Ce dimanche, c’était au tour de la France de suspendre pour 48 heures tous les déplacements en provenance du sol britannique.

Virus mutant : la France prend ses distances à l’égard du Royaume-Uni

Un virus pas très grave, mais plus contagieux

Ce dimanche, le président français a tenu un Conseil de défense sanitaire extraordinaire par visioconférence. À l’issue de la réunion, Emmanuel Macron et ses condisciples ont décidé de suspendre les déplacements qui proviennent du Royaume-Uni.

Cette décision devrait entrer en vigueur dès minuit et prend en compte tous les déplacements, quelle que soit leur forme. Sont également concernés par cette nouvelle disposition, les transports de marchandises par voie aérienne, ferroviaire, routière ou maritime, précise Matignon dans un communiqué.

Il faut souligner que cette décision de la France rejoint notamment celle de plusieurs autres États européens tels que : l’Italie, le Luxembourg, l’Allemagne, l’Irlande, la Belgique ou les Pays-Bas.

Toujours selon Matignon, la variante qui a été découverte ne paraît pas assez grave au stade actuel et ne développe pas une résistance face au vaccin. Certes, la souche semble plus contagieuse, mais sa gravité n’a pas atteint un stade si critique.

 

La SNCF pense s’adapter, comme d’habitude

Si les déplacements en provenance du Royaume-Uni ont été arrêtés pour 48 h, c’est pour permettre aux pays européens d’avoir le temps de mieux étudier la question, afin d’adopter une politique commune. C’est aussi un moyen de se préparer pour qu’après la réouverture, le flux en provenance de Londres soit sécurisé.

Ainsi, il est prévu un dispositif de test obligatoire avant tout départ, surtout pour les Français qui vivent en Angleterre et qui voudraient notamment rentrer au pays pour passer les fêtes de fin d’année.

Dans cette perspective, le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a précisé sur LCI que des mesures sont prises pour que tout se passe bien. Il aurait demandé à tous les opérateurs (SNCF, Eurostar, compagnies aériennes et maritimes) de prendre les mesures nécessaires pour faire savoir aux clients que les billets sont remboursables ou échangeables. De plus, des solutions seront bientôt trouvées pour permettre à ceux-ci de rentrer en toute quiétude chez eux.

Aussi, Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, a indiqué sur BFMTV qu’ils sont prêts à rembourser les clients. Il ajoute aussi qu’ils accompagneront ces derniers, comme ils l’ont toujours fait depuis le début de la crise sanitaire.

 

Le Royaume-Uni s’inquiète

Afin de contenir les dégâts du tout nouveau coronavirus découvert en Grande-Bretagne, le gouvernement a décidé de reconfiner Londres et le Sud-est du Royaume-Uni. Ceci, pour réduire les contaminations de la nouvelle souche du virus qui est à 70 % plus contagieuse que la précédente.

Face à cela, les épidémiologistes ne cachent pas leur inquiétude. De plus, le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, a déclaré ce dimanche, que ce virus est « hors de contrôle » en Grande-Bretagne.

Alors que les fêtes de fin d’année ne restent plus que quelques jours, l’Europe tout entière a décidé de se mobiliser afin de surmonter ce nouveau défi du Covid-19. Ceci, en marge de la dernière phase des discussions sur l’après-Brexit.