Vicat : dividende approuvé en AG

  •   Le 04/04/2020 à 20h19
  •   DEHOUI Lionel

Encore appelé « Société des Ciments Vicat », le groupe Vicat représente une entreprise cimentière dont le fondateur est Joseph Vicat. Son père est Louis Vicat même si la société a été créée en 1853 à Vif dans les environs de Grenoble au sein du département d’Isère. Aujourd’hui, le groupe est coté à la Bourse de Paris, mais son capital reste sous le contrôle de la famille Merceron-Vicat. Les activités de la société sont multiples. En effet, la société Vicat est mondialement reconnue pour ses activités de recherche, ses processus de fabrication et ses différents travaux utilisant les ciments de haute technicité. Comme exemple, on peut citer le Double Artificiel Vicat dont l’élaboration remonte en 1857. En France, le groupe a étendu ses activités par intégration verticale, mais il a gagné le monde par acquisitions et en construisant des usines « greenfiel ». Sa présence est effective dans plus de 12 pays.

Trader l'action Vicat !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Vicat : dividende approuvé en AG

L’annonce du groupe ce vendredi

En cette fin de semaine, la société spécialisée dans les matériaux de construction Vicat a communiqué que son assemblée générale mixte de l’année a accepté la totalité des résolutions proposées par son conseil d’administration. La décision de maintenir le dividende à 1,50 euro par action faisant également partie de la liste a été aussi adoptée sans discussion majeure. Le groupe a néanmoins donné quelques précisions importantes pour son bon fonctionnement sur le marché financier international.

Il précise dans les résolutions que son travail est effectué dans le cadre exact de plusieurs procédures en adéquation avec la situation de crise sanitaire actuelle dans le monde. La crise n’a pas épargné les pays d’implantation du groupe sur le continent européen comme sur tous les autres continents. Vicat informe donc que sa visibilité est spécialement réduite compte tenu de l’évolution rapide du stade épidémique. Ces investisseurs restent inquiets sur la situation.

 

Les nouvelles du marché financier

L’actualité de ce vendredi parle également du groupe EDF qui affirme que son Conseil d’administration a fait une proposition à l’assemblée générale concernant le paiement de dividende. Compte tenu des mesures de solidarité et des différentes décisions de responsabilité imposées par la pandémie, son Conseil propose de ne pas effectuer le versement de dividende pour l’exercice 2019. Par contre, le groupe Natixis retombe plus de -17,5% dans le SBF-120 en dessous donc de 2E.

Dans le secteur occupé par les Banques, les valeurs annoncées sont en baisse allant de -3% à -5%, même dans le CAC 40 pour des entreprises comme Société Générale, BNP-Paribas et AXA. Par ailleurs, le Conseil d’administration de Getlink n’envisage plus proposer au cours de son assemblée générale un quelconque versement de dividende. Or, le groupe prévoyait payer 0,41 euro par action comme dividende pour l’année 2019, soit plus de 225,5 millions d’euros en mai.

 

Le cas de la Banque américaine de recherche

À son niveau, la « Bank of America Global Research » a de nouveau affirmé sa recommandation « achat » sur Michelin. Ses prévisions de cours étant estimées à 100 euros. Il faut savoir que le titre du groupe pneumaticien Michelin est habituellement traité 10,2 fois le BPA en attente pour l’exercice 2021. Il faut retenir que la moyenne passée est de 12 fois.