Vallourec : le pétrole et le gaz affectent fortement l’activité en Amérique du Nord

  •   Le 30/07/2020 à 19h01
  •   DEHOUI Lionel

C’est durant cette saison des résultats qu’on se rend compte de l’impact réel de la crise sanitaire. Une crise dont l’unique cause reste le nouveau coronavirus. Il suffit de regarder de près les différentes valeurs de la Bourse de Paris pour se rendre compte de cette réalité. Mais il est aussi très facile de constater que la pandémie n’est pas le seul facteur qui affecte la situation financière des sociétés.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Vallourec : le pétrole et le gaz affectent fortement l’activité en Amérique du Nord
Droit image : anax44 - Flickr

Le facteur expliquant les pertes chez Vallourec

En effet, le groupe Vallourec a publié des chiffres en forte baisse dont le facteur responsable n’est pas directement la crise sanitaire. Au sein du SBF 120 ce jeudi, le groupe a réalisé un recul de 2,90 % à 27,11 euros.

Notons que le spécialiste des solutions tubulaires n’a pas pu faire autrement que d’accentuer ses 567 millions de pertes pendant le premier semestre de cette année 2020. Rappelons au passage que l’an dernier (en cette même période), les pertes étaient de 167 millions d’euros.

Selon le groupe Vallourec, la principale cause reste la charge de perte de valeur connue durant le deuxième trimestre. En revanche, le chiffre d’affaires de l’entreprise est ressorti en chute de 19,6 % à 1,696 milliard d’euros. Ce qui est essentiellement dû à la diminution de 21,4 % des secteurs Pétrochimie, Pétrole & Gaz.

Remarque : Cette diminution est d’environ 70 % de l’activité et s’est produite dans les régions EA-MEA ainsi qu’en Amérique du Nord. Une situation assez visible à travers la déclaration du Président du Directoire du groupe Vallourec, Édouard Guinotte.

 

Les facteurs responsables et les efforts du groupe

Selon les déclarations du président, comme préalablement prévu, la crise sanitaire du coronavirus a fortement influencé la performance de sa société au cours du deuxième trimestre. Un impact qui a été renforcé par la chute libre qu’a connue le prix du pétrole. Il n’a pas manqué de préciser que ses activités Pétrole & Gaz aux États-Unis ont été les plus impactées et ceci très largement.

Toutefois, Vallourec a fait le nécessaire pour combler cette baisse. La société a pu compenser partiellement cette diminution par ses livraisons de produits en aciers spéciaux, mais dans les régions EA-MEA. Le bon niveau de production de sa mine de fer et son activité « Pétrole & Gaz » au Brésil ont également permis de compenser cette baisse en partie. Ce qui laisse un aperçu de l’état de la trésorerie de l’entreprise.

 

La situation financière de Vallourec

Avec cette performance, le flux de trésorerie dont dispose Vallourec pour le 1er semestre 2020 est ressorti négatif de 258 millions d’euros. Au cours des six premiers mois de l’année précédente 2019, ce paramètre était en chute de -143 millions d’euros. Par ailleurs, la dette nette de la société s’établit à 326 millions d’euros en fin juin dernier contre un total de 2 267 millions d’euros en fin mars.

Selon les termes des contrats bancaires et sur la base des résultats enregistrés au 30 juin 2020, le ratio d’endettement retraité serait de 124 %. Cependant, Vallourec vise des économies brutes à hauteur de 130 millions d’euros en 2020 avec 51 millions d’euros déjà effectués durant les deux premiers trimestres. Le groupe table sur une enveloppe d’investissements réduite de 20 % par rapport aux 160 millions d’euros initialement prévus.