VALLOUREC : conclusion d’un accord de principe avec ses principaux créanciers

  •   Le 03/02/2021 à 18h06
  •   DEHOUI Lionel

Plongé dans une situation de dette depuis quelque temps, Vallourec est en bonne voie pour trouver le bout du tunnel. En effet, le groupe français est parvenu à conclure un accord de principe avec ses principaux créanciers. Ceci constitue une étape importante dans la mise en œuvre du plan de restructuration financière élaborée par la société en vue d’améliorer sa situation.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
VALLOUREC : conclusion d’un accord de principe avec ses principaux créanciers
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Vallourec et ses principaux créanciers ont trouvé un terrain d’entente 

Pour alléger sa situation sur le plan économique, Vallourec a élaboré un plan de restructuration financière. Le fabricant français des tubes sans soudure vient de franchir une étape majeure dans la mise en exécution de ce programme. En effet, le groupe est parvenu à conclure un accord de principe avec ses principaux créanciers.

Cet accord entre dans le cadre des ambitions du groupe d’arriver à une structure financière rééquilibrée. Ceci passe par la réduction de son endettement et la sécurisation des liquidités nécessaires pouvant permettre à la société de mettre en exécution son plan stratégique dans un environnement de marché volatile.

En effet, la conclusion de l’accord a été réalisée avec un groupe de prêteurs. Ces derniers représentent 65,1 % du montant total de la dette financière de l’entreprise. Dans le cadre du compromis, Vallourec a adressé au Tribunal de Commerce de Nanterre, une demande pour l’ouverture d’une procédure de sauvegarde à son égard.

L’objectif de cette démarche est de favoriser la mise en œuvre de l’accord. En réalité, pour mettre en œuvre celui-ci, il sera nécessaire de recueillir en particulier, le consentement de la majorité des deux tiers de chacun des comités des créanciers. Ceux-ci regroupent les prêteurs au titre des RCF et les porteurs d’obligations. 

Aussi, il est nécessaire que l’assemblée extraordinaire des actionnaires approuve l’accord. Après tout ceci, il pourra être soumis à l’appréciation du Tribunal.

 

Les prévisions de l’accord de principe trouvé avec les créanciers

L’accord trouvé entre Vallourec et ses créanciers contient un certain nombre de prévisions. En effet, il prévoit un fort désendettement du fabricant. Celui-ci est estimé à environ 1,8 milliard d’euros, ce qui correspond à plus de la moitié du montant de sa dette. L’opération de désendettement va se réaliser à partir d’une hausse de capital de 300 millions d’euros ouverte aux actionnaires de la société.

Cette augmentation de capital fait état d’une garantie totale par certains créanciers au titre des RCF et des Obligations. Son produit sera utilisé dans le cadre du remboursement partiel de leurs créances. Par ailleurs, cet accord prévoit de refinancer la dette résiduelle et de sécuriser les liquidités significatives et de financements opérationnels.

 

Vallourec envisage de renforcer sa position sur le marché

Grâce à l’accord de principe conclu avec ses créanciers, Vallourec pourra assurer le renforcement de sa structure de bilan. Aussi, le groupe pourra bénéficier d’une réduction de son endettement et de ses charges d’intérêts. Ceux-ci devraient se retrouver désormais à un niveau adapté, prenant en compte les conséquences et incertitudes relatives à la crise sanitaire du coronavirus et des marchés pétroliers.

Ainsi, le groupe disposera d’un nouveau cadre favorable pour le développement de ses activités. De plus, la société envisage d’associer à cela, les solides mesures d’adaptation structurelle instaurées lors de l’exercice 2020. Vallourec mise sur tous ces aspects pour mettre en œuvre, son plan stratégique devant lui permettre de renforcer sa position sur le marché.