L’OMS donne une homologation d’urgence au vaccin AstraZeneca

  •   Le 16/02/2021 à 09h38
  •   HARMANT Adeline

C’est dans le but d’aider certains pays qui n’ont pas les moyens de déterminer par eux-mêmes l’efficacité et l’innocuité de vaccins à avoir rapidement accès au vaccin anti-covid que l’Organisation Mondiale de la Santé vient d’accorder une homologation d’urgence au vaccin AstraZeneca. Le dispositif Covax va donc pouvoir être mis en place de manière à assurer un accès équitable au vaccin.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
L’OMS donne une homologation d’urgence au vaccin AstraZeneca
Droit image : Gwan Kho - Flickr

Des inégalités dans l’accès au vaccin :

Il existe en effet certains pays pour lesquels l’accès au vaccin était encore impossible en raison d’absence d’organisme capable d’étudier les résultats et de donner son aval. Ces pays vont désormais être capable de commencer à immuniser leur personnel soignant et les personnes vulnérables.

En effet, le vaccin AstraZeneca représente la grande majorité des 337.2 millions de doses de vaccin que le dispositif Covax, piloté par l’OMS, l’Alliance du vaccin et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies compte distribuer durant ce premier semestre 2021.

Ces doses seront ainsi fabriquées en Corée du Sud et en Inde par le Serum Institute of India. L’homologation donnée concerne ces deux versions.

 

Objectif : Réduire la gravité et la mortalité de la pandémie

Ce vaccin avait déjà été recommandé par le comité d’experts vaccinaux de l’OMS la semaine dernière pour toute personne de plus de 18 ans, y compris dans les pays où les variants plus contagieux sont en circulation.

Rappelons cependant que ce vaccin développé par l’université d’Oxford a connu quelques controverses notamment en ce qui concerne son efficacité pour les plus de 65 ans et concernant le variant sud-africain qui est aujourd’hui présent dans plusieurs pays.

Cependant, pour l’OMS, ce vaccin convient parfaitement pour la priorité actuelle qui est de limiter la mortalité d’une pandémie qui a déjà causé 2.4 millions de décès en un peu plus d’un an. Ce vaccin est d’ailleurs très largement utilisé partout dans le monde dont au Royaume-Uni depuis décembre ainsi qu’en Union Européenne.

Ce vaccin reste considéré comme moins efficace que ceux de Pfizer et Moderna mais présente l’avantage de pouvoir être stocké de manière classique. Cet avantage est important notamment pour les 92 pays les plus défavorisés qui vont le recevoir gratuitement par le biais du dispositif Covax et qui ne disposent pas de systèmes permettant la chaine ultrafroide nécessaire aux autres vaccins à ARN Messager.

La technologie à vecteur viral de ce vaccin utilise en effet un virus inoffensif comme un cheval de Troie qui empêche le virus de la covid-19 de se propager dans l’organisme. Il est également moins cher que les autres, soit à peu près 2.50 euros la dose avec des variations selon les coûts des productions locales et auquel il faut bien entendu ajouter le coût du transport.  Rappelons également que le groupe AstraZeneca s’est engagé de son côté à ne réaliser aucun profit sur ce vaccin.