USA : Cabot et Cimarex créent un groupe de pétrole et gaz à travers une fusion

  •   Le 02/06/2021 à 14h18
  •   DEHOUI Lionel

Pour faire face aux difficultés que connaît le secteur du pétrole et gaz en raison de la pandémie de coronavirus, les entreprises adoptent différentes stratégies. De leur côté, le groupe Cimarex Energy et le producteur de gaz naturel Cabot ont décidé de réaliser une fusion. L’opération est attendue pour être bouclée très bientôt.

USA : Cabot et Cimarex créent un groupe de pétrole et gaz à travers une fusion
Droit image : ben klocek - Flickr

À propos de la fusion de Cabot et Cimarex

Les producteurs américains de pétrole et de gaz naturel Cabot Oil & Gas et Cimarex Energy envisagent de se mettre ensemble pour former un seul groupe. La nouvelle entreprise qui sera ainsi créée est valorisée à environ 17 milliards de dollars. Aussi, elle aura son siège à Houston au Texas.      

Il faut souligner que cette nouvelle opération de consolidation se déroulera dans un contexte difficile qui illustre les difficultés du secteur, depuis l’avènement de l’épidémie de coronavirus. Par ailleurs, l’opération de fusion va réunir les actifs du producteur de gaz naturel (dans le nord-est des États-Unis) Cabot avec ceux (essentiellement pétroliers) de Cimarex au Texas, au Nouveau-Mexique et dans l’Oklahoma.

En se référant aux termes de l’accord, la nouvelle entreprise sera détenue à hauteur de 49,5 % par les actionnaires de Cabot. Ceux du groupe Cimarex détiendront le reste du capital de la nouvelle société, soit 50,5 %. Enfin, la finalisation de la transaction est attendue d’ici la fin de cette année.

 

Le secteur du pétrole et gaz impacté par la pandémie

La pandémie de Covid-19 a fortement affecté plusieurs secteurs d’activité depuis son avènement. Au début de l’épidémie, le secteur du pétrole et gaz avait assisté à une baisse des coûts de l’énergie en raison des mesures restrictives qui ont brusquement paralysé l’économie mondiale.

Ce qui a sérieusement fragilisé les groupes d’exploration. Aussi, la production de l’or noir et gaz naturel a connu d’énormes difficultés. Par ailleurs, on observe dans ce secteur, une reprise des cours depuis quelque temps. Cependant, bon nombre des sociétés qui avaient contracté de gros prêts pour assurer leur croissance ces dernières années n’arrivent toujours pas à se libérer de leur dette.

 

Une diversité de mesures prise par les entreprises du secteur

Face aux nombreuses difficultés du secteur, les sociétés ont adopté différents comportements afin de s'en sortir. Certains groupes ont décidé de déposer le bilan. Ainsi, le cabinet juridique Haynes and Boone a estimé que 107 entreprises spécialisées dans l’exploration et la production du pétrole ou dans les services au secteur pétrolier et gazier ont fait un dépôt de bilan aux États-Unis l’an dernier.

Or, sur l’ensemble de l’année 2019, ce nombre était de 63. En revanche, d’autres entreprises ont choisi de se rapprocher à travers des fusions ou acquisitions. C’est notamment le cas de Chevron qui a racheté le producteur de pétrole et de gaz naturel Noble. La transaction a été finalisée en juillet dernier pour 5 milliards de dollars.

De son côté, ConocoPhillips avait annoncé au mois d’octobre 2020 son ambition d’acquérir son concurrent Concho Resources. L’opération devrait coûter environ 9,7 milliards de dollars.