Une vice-présidente Diversité & Inclusion nommée chez Ubisoft

  •   Le 10/12/2020 à 10h53
  •   DEHOUI Lionel

Raashi Sikka a été nommée ce mardi en tant que vice-présidente diversité et inclusion chez Ubisoft. Cette nomination est une étape décisive pour la société, dans l’atteinte de son objectif de renforcement de sa culture, ainsi que dans la réalisation de ses initiatives en matière de diversité et d’inclusion.

--- Publicité ---
Trader l'action Ubisoft !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Une vice-présidente Diversité & Inclusion nommée chez Ubisoft
Droit image : map

Le rôle que Raashi Sikka jouera au sein d’Ubisoft

En tant que vice-présidente « diversité et inclusion », Raashi Sikka aura pour mission de collaborer avec l’équipe de direction du groupe. Son mandat sera clair et elle aura un champ d’action élargi. Ceci lui permettra de mener et de mettre en œuvre des initiatives, qui auront notamment un impact clé sur les plus importantes opérations et activités d’Ubisoft.

Aussi, la nouvelle vice-présidente aura pour rôle de promouvoir, de piloter et de développer des techniques d’inclusion et des changements en matière de diversité. Ces différentes actions seront menées dans tous les pays où Ubisoft est implanté et au sein de toutes ses fonctions.

Par ailleurs, Mme Raashi sera directement sous l’autorité d’Yves Guillemot, co-fondateur et PDG d’Ubisoft. La vice-présidente se chargera ainsi de concevoir et de mettre en œuvre une feuille de route globale en matière de diversité et d’inclusion. En effet, l’objectif poursuivi par la création de ladite feuille est d’enrichir et de soutenir la culture d’entreprise sur tous les plans.

Elle aura également en charge l’ensemble des directions et bureaux d’Ubisoft. Cela inclut les Ressources Humaines, du Marketing, de la Communauté ou du Développement éditorial et des jeux. Rappelons que la nomination de Raashi Sikka en tant que vice-présidente d’Ubisoft prend effet à partir du 1er février 2021.

 

Ubisoft, une entreprise prospère

Ubisoft est un groupe créé en 1986. Il est reconnu comme le troisième éditeur indépendant de jeux vidéos dans le monde. L’entreprise est propriétaire de nombreuses franchises reconnues telles que Assassin’s Creed, Watch Dogs, Just Dance, Far Cry, etc.

En effet, le modèle d’affaires d’Ubisoft repose sur 5 forces principales à savoir :

  • La détention de la totalité des marques ;
  • L’intégration de nouveautés technologiques dans la politique R&D (du genre Google Stadia pour Assassin’s Creed Odyssey) ;
  • La maîtrise de la production interne à 96 % ;
  • La forte montée de la récurrence des revenus (57 % générés par le « back catalogue ») ;
  • Le rendement via la digitalisation (69 %).

Sur le plan environnemental, le groupe prévoit une réduction de ses voyages d’affaires. Il compte également faire recours aux énergies renouvelables, ainsi qu’au recyclage de ses déchets.

 

Les défis d’Ubisoft

L’éditeur de jeux vidéos envisage de concentrer ses ventes entre septembre et janvier. Il clôturera ainsi ses comptes à fin mars. De plus, la plupart de ses revenus seront consacrés aux jeux Assassin’s Creeds et Far City. L’entreprise a également l’ambition de se lancer dans les séries et films, d’où la création de sa nouvelle division Film & Television.

Par ailleurs, Ubisoft s’organise également pour répondre aux critiques des joueurs concernant sa culture d’entreprise. Concernant les progrès du groupe, on note un impact positif de la crise du Covid-19 sur ses activités. En effet, ses revenus ont grimpé de 18 % au premier trimestre.

Pour 2020-2021, la société vise un net booking entre 2,35 et 2,65 milliards d’euros, ainsi qu’un bénéfice opérationnel compris entre 400 et 600 millions d’euros.