Transport ferroviaire nord-américain : fusion de deux compagnies pour un montant de 25 milliards de dollars

  •   Le 24/03/2021 à 03h07
  •   DEHOUI Lionel

La plus grande fusion dans le transport ferroviaire nord-américain devrait avoir lieu dans les prochains jours. Elle fait suite à l’acquisition du groupe américain Kansas City Southern par la compagnie canadienne Canadian Pacific Railway. En attendant l’accord des autorités américaines pour le mariage des deux compagnies, l’opération présente de nombreux avantages pour le marché du transport en Amérique du Nord.

Transport ferroviaire nord-américain : fusion de deux compagnies pour un montant de 25 milliards de dollars

Naissance d’une fusion de Kansas City Southern et Canadian Pacific Railway

La compagnie de chemin de fer Canadian Pacific Railway a annoncé en fin de semaine dernière, avoir acquis le groupe américain Kansas City Southern (KCS). Cette acquisition donne lieu à la création d’une géante fusion dans le transport ferroviaire nord-américain. En effet, de celle-ci, va naître le premier ferré entre les États-Unis, le Mexique et le Canada.

Cette fusion a pour objectif de tirer profit du développement attendu du transport de fret entre ces trois pays. Ceci, suite à l’entrée en vigueur depuis juillet 2020, de leur nouvel accord commercial. Aussi, ce mariage va favoriser la mise en liaison des ports nord-américains du Pacifique, de l’Atlantique et du golfe du Mexique, dans un système intégré.

Par ailleurs, Canadian Pacific Railway et Kansas City Southern viennent de conclure la plus grosse opération de fusion-acquisition annoncée en 2021. Elle restera sans doute dans l’histoire, puisqu’il s’agit également du plus grand mariage entre deux compagnies ferroviaires.

 

À propos du montant de l’opération

Le montant de l’acquisition de Kansas City Southern par Canadian Pacific Railway est estimé à 25 milliards de dollars (soit 21 milliards d’euros). Dette incluse, il ressort à 29 milliards de dollars. Dans un communiqué commun publié par les deux compagnies, il sera versé aux actionnaires du groupe américain KCS 0,489 action Canadian Pacific.

Aussi, ils vont recevoir 90 dollars en numéraire pour chaque titre apporté. KCS est ainsi valorisé à 275 dollars par action. Ce qui correspond à une prime de 23 % par rapport au cours de clôture de vendredi dernier.

Par ailleurs, il faut souligner que les autorités américaines doivent donner leur aval pour la fusion des deux compagnies ferroviaires. Jusqu’à présent, elles n’ont pas toujours donné leur accord dans le cadre des projets de rachat des groupes ferroviaires aux États-Unis par des entreprises canadiennes.

Interrogé sur la question, Keith Creel, directeur général de Canadian Pacific, a estimé que la transaction devrait être validée, étant donné qu’elle ne fait pas état de chevauchement entre les réseaux des deux compagnies.

 

Une fusion bénéfique pour les deux compagnies ferroviaires

Le mariage entre Canadian Pacific Railway et Kansas City Southern devrait sans aucun doute profiter aux deux compagnies ferroviaires. Ces dernières ont d’ailleurs assuré que leur fusion sera bénéfique sur le plan environnemental. En effet, elle devrait privilégier le transport de fret par voie ferrée. Ce qui permettra la réduction du trafic des poids lourds sur les autoroutes américaines.

Aussi, Keith Creel a estimé que ce mariage devrait permettre l’instauration d’une concurrence nécessaire sur le marché du transport en Amérique du Nord. De plus, l’intégration des chaînes d’approvisionnement sur le continent est désormais plus valorisée grâce au nouvel accord commercial USA-Mexique-Canada.