Total-Siemens : partenariat pour du GNL

  •   Le 13/06/2020 à 11h20
  •   DEHOUI Lionel

La présente semaine qui est à sa fin avait commencé avec des nouvelles du géant groupe français Total. Le lundi, le président-directeur général du groupe, Patrick Pouyanné annonçait officiellement le ralliement de sa société à la Coalition « Getting to Zero ». Ainsi, Total apporte son soutien à la décarbonation de l’industrie maritime. Le groupe est déjà connu pour la construction d’infrastructures d’avitaillement en GNL soute afin d’améliorer l’empreinte environnementale. Le groupe continue sur cette lancée. En effet, le jeudi 11 juin 2020, Siemens a rendu public son projet d’association avec le géant français Total. Le but de ce partenariat est d’identifier et de mettre en place d’autres moyens de production du GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Ces nouveaux modes de production émettront de faibles quantités de carbone. C’est donc un partenariat qui est en droite ligne avec les ambitions du groupe Total. Les attributs de Siemens sont bien définis dans ce partenariat.

Trader l’action Total !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Total-Siemens : partenariat pour du GNL
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Le rôle de Siemens dans ce partenariat

Selon les clauses de cette collaboration entre les deux groupes gaziers, la branche énergétique de Siemens est chargée de mener à bien plusieurs études. Ces dernières concernent différents projets de centrales, mais avec un objectif précis : il s’agit de la décarbonisation de la production de GNL. Le groupe Siemens n’a pas manqué d’aborder comment il compte s’y prendre pour mener à bien sa contribution. Il a affirmé qu’il se penchera sur plusieurs concepts importants.

Il a cité par exemple l’utilisation de turbines à gaz, mais aussi de trains de compression dont le moteur sera électrique. Ce qui viendra en appuis à ses technologies assez connues telles que : le double cycle de mélange réfrigérant et le cycle unique de mélange réfrigérant. Siemens devra également étendre sa réflexion sur d’autres éléments importants et décisifs. Il s’agit par exemples des systèmes de récupération de la chaleur et qui permettront aussi de refroidir l’air.

Information : Selon les termes de ce partenariat, Siemens se penchera également sur le stockage par batterie, mais aussi sur l’intégration des énergies renouvelables.

 

Lancement d’un autre projet de Total

Ce jeudi, Total a été le centre d’intérêts de l’actualité de diverses manières. En dehors de son partenariat avec le groupe Siemens, le pétrolier a assisté au lancement de la construction de son futur siège. L’annonce est faite par Vinci Construction France qui se charge de la construction de ce joyau surnommé « The Link ». Ce dernier sera érigé à Paris La Défense et plus précisément dans le quartier Michelet.

Le groupe énergétique Total et Groupama ont conclu un Bail en Etat Futur d’Achèvement. Cet accord a été signé à la date du 14 mars 2020. Les travaux ainsi que l’aménagement dirigé par le constructeur de bâtiment Vinci dureront 5 années. La livraison de l’immeuble à Total s’en suivra et ce dernier l’occupera durant 12 années renouvelables. Par ailleurs, Vinci a donné quelques précisions sur l’immeuble qui sera livré.

Information : Le projet de construction est composé de deux tours qui seront reliées sur trente niveaux à l’aide de plusieurs passerelles végétalisées. L’ensemble de la construction sera érigé sur un total de 130.000 m2 d’espaces. Bureaux, restaurants, lieux de détente et espaces coworking sont les différents compartiments de ce bâtiment.