Total démissionne de son statut d’opérateur dans le bassin de Foz Do Amazonas de Brésil

  •   Le 08/09/2020 à 18h54
  •   DEHOUI Lionel

Depuis mi-août passée, le groupe Total a annoncé sa démission du rôle d’opérateur dans le bassin de Foz do Amazonas au large du Brésil. Cependant, il est toutefois convié à continuer les processus administratifs avec ses partenaires Petrobras et BP.

--- Publicité ---
Trader l’action Total !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Total démissionne de son statut d’opérateur dans le bassin de Foz Do Amazonas de Brésil
Droit image : Jean Balczesak - Flickr

Total n’opère plus dans le bassin de Foz Do Amazonas du Brésil

Le 19 août 2020, Total a annoncé à ses partenaires sa démission de son rôle d’opérateur dans le bassin de Foz do Amazonas. Le géant groupe a été un opérateur de cinq blocs d’exploration situés à 120 kilomètres du Brésil. Ces blocs d’exploration sont tous référencés en FZA-M-57, FZA-M-86, FZA-M-88, FZA-M-125 et FZA-M-127.

Après sa démission, le groupe Total a informé l’agence nationale du pétrole, du gaz naturel et des biocarburants (ANP) de sa décision. Pendant les six prochains mois, une période de transition sera observée et un nouvel opérateur sera choisi. Les activités d’opérateur seront ainsi attribuées à ce dernier. Cela n’écarte pas totalement le groupe Total de ses obligations envers ses partenaires. À cet effet, il a l’obligation de continuer à collaborer avec Petrobras et BP en ce qui concerne les processus administratifs.

 

Total : un leader du marché pétrolier au Brésil

Depuis plus de 40 ans déjà, Total s’est installé au Brésil où il emploie plus de 3 000 personnes. Il couvre presque tous les segments d’activités tels que : l’exploration-production, le gaz, les énergies renouvelables, les lubrifiants, la chimie ainsi que la distribution. Le portefeuille de l’Exploration-production est composé d’un total de 24 blocs.

En 2019, un consortium qui a été mené par Total a permis de remporter le bloc C-M-541 lors des seizièmes enchères pétrolières ANP. Ce bloc est situé dans le bassin Campos. Pour rappel, Total a intégré le marché brésilien de la distribution de carburants en 2018. Ce marché a été remporté grâce à l’acquisition des activités de distribution de Grupo Zema.

 

L’accord entre Total et Petrobras

En 2017, Total et Petrobras ont mis en place une alliance stratégique. Le but de cet accord est d’englober les activités d’exploration, de production, de gaz, d’énergies renouvelables et d’électricité. Cette alliance a permis aux deux groupes de mettre en place différents projets, notamment dans des secteurs innovants comme l’intelligence artificielle.

En outre, pour rappel, vers la fin du mois de juin 2020, Total avait démarré la deuxième unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), P-70, du projet Iara couvrant le bloc BM-S-11A. Ce bloc est situé dans le bassin présalifère de Santos au Brésil. L’unité flottante a une capacité de 150 000 barils de pétrole par jour. Ce qui devait doubler la production de lara, préalablement initiée en novembre 2019 avec le P-68 à Berbigao.

Cela devait également permettre de produire des réserves du champ d’Atapu. Il faut rappeler que Total a obtenu le 12 janvier 2018 une participation de 22,5 % dans le bloc BM-S-11A. Ceci lui a permis de devenir partenaire de l’opérateur de Petrogal Brasil avec 10 %, Shell Brésil Petroleo avec 25 % et Petrobras avec 42,5 %.