Total : apporte son soutien à la décarbonation de l’industrie maritime

  •   Le 09/06/2020 à 10h44
  •   DEHOUI Lionel

Dans le secteur pétrolier comme gazier, le groupe Total est reconnu par tous les acteurs comme l’une des plus grandes entreprises du domaine. Ses services et distributions ont lieu sur plusieurs continents à commencer par l’Europe. Il est fréquent de tomber sur les nouvelles du géant groupe français dans l’actualité économique européenne ou Française. Ce lundi, Total a rendu public son ralliement à la coalition « Getting to Zero ». En effet, il rejoint cette Coalition afin d’apporter son soutien à la décarbonation de l’industrie maritime. Il devra ainsi collaborer avec plusieurs d’autres sociétés qui exercent dans différents secteurs. Il s’agit des secteurs du transport maritime, des infrastructures, de l’énergie, mais aussi celui de la finance. Le but de cette coalition est de participer pleinement à l’objectif que l’Organisation Maritime Internationale a fixé pour le transport maritime.

Trader l’action Total !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Total : apporte son soutien à la décarbonation de l’industrie maritime
Droit image : Jean Balczesak - Flickr

L’objectif de la coalition et l’engagement de Total

L’objectif de la coalition est de faire une réduction de 50 % minimum des émissions de gaz à effet de serre. L’organisation s’est fixé ce but par rapport au niveau des émissions en 2008 et elle est partie pour l’exécuter d’ici 2050. La coalition s’est tracé un chemin pour atteindre son objectif. Elle vise à faire une mise en service de plusieurs navires de haute mer d’ici dix ans (2030). Ces navires devront être commercialement viables.

Les navires seront à leur tour alimentés par des carburants dont l’émission serait au niveau zéro. Avec cette adhésion, Total vient de franchir une étape supplémentaire dans son engagement aux côtés de sa clientèle au sein du secteur maritime. L’approbation du groupe pétrolier et gazier montre aussi sa volonté à faire quelque chose concernant la demande énergétique de ses clients. Il accompagnera ces derniers dans le processus de réduction de leurs propres émissions.

 

Total sur les axes prioritaires

Selon les annonces de Total, sa participation sera de mettre son expertise au profit de la coalition. Il aura précisément à se concentrer sur les axes primordiaux de travail. En termes d’axes, il s’agit des lubrifiants marins, des carburants ainsi que des technologies zéro-émission à mettre en place sur les navires. À en croire les déclarations du président-directeur général du groupe Total, son équipe développe déjà certains carburants au profit de l’industrie du transport maritime.

Selon le PDG de l’acteur majeur du secteur énergétique Total, ces derniers carburants sont plus propres. Il précise que son groupe est entièrement d’accord avec l’intention de la coalition d’avoir une neutralité carbone d’ici 2050. C’est justement ce que Total vise. Il compte soutenir ainsi l’idée en rejoignant la Coalition « Getting to Zero ». La société favorisera aussi la concertation entre tous les acteurs du secteur.

 

L’amélioration de l’empreinte carbone

En intégrant ainsi ce cercle, l’entreprise contribue à la réduction efficace de l’empreinte carbone du transport maritime. Ce qui n’est pas nouveau dans ce secteur. Car le groupe participe déjà et activement à l’amélioration de cette empreinte environnementale liée audit secteur. On peut citer à l’actif de Total quelques réalisations importantes comme les infrastructures d’avitaillement en GNL soute.

À cela s’additionne la mise en place de lubrifiants marins, de batteries, mais aussi de biocarburants. Il faut rappeler que le groupe venait de publier l’affrètement de longue durée de 2 tankers ayant une motorisation GNL.