Technicolor : la cotation du titre est suspendue

  •   Le 19/06/2020 à 12h38
  •   DEHOUI Lionel

À ses débuts, Technicolor était connu sous l’appellation « Thomson Sarl » ou encore « Thomson Multimedia ». Il s’agit d’une multinationale de la France qui s’est spécialisée comme fournisseur de services et de produits au profit de plusieurs secteurs. Parmi ces derniers, on distingue les médias, la communication et le divertissement. L’entreprise a installé son siège social dans la capitale française même si elle dispose de nombreux autres bureaux à travers le monde entier. Technicolor s’est implanté à Rennes en France, en Californie et à Los Angeles aux États-Unis, à Londres en Angleterre, en Belgique, etc. Notons qu’en 2017 et aux États-Unis, l’ancien siège de Thomson Consumer Electronics à Carmel dans l’Indiana a été fermé. Le changement du nom du groupe a eu lieu le 27 janvier 2010 en devenant Technicolor SA. C’est donc sous cette appellation qu’il a fait une demande à Euronext ce jeudi.

Tradez l'action Technicolor !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Technicolor : la cotation du titre est suspendue

La demande en détail

La demande de la société Technicolor a surpris le monde des affaires qui surveillait de près les différentes valeurs au sein du CAC40. C’est une demande qui a été adressée à Euronext Paris et qui évoque un sujet sensible chez toutes les entreprises. En effet, le groupe a demandé à Euronext Paris de procéder à la suspension de la cotation de son titre. Dans sa requête, il donne quelques précisions importantes qu’il est important de soulever.

La société Technicolor a précisé que cette suspension doit prendre effet dès l’ouverture du marché ce jeudi 18 juin 2020 jusqu’au 19 juin. L’entreprise n’a pas manqué de donner les motifs qui l’ont amené à faire cette demande. Il souligne principalement le risque de rumeurs concernant des informations privilégiées survenues au moment de conclure les discussions. Lesquelles étaient entamées avec ses différents prêteurs et portants sur les Contrats de Crédits.

Information : La confiance de la société en sa capacité à finaliser des négociations n’est pas remise en question. Car elle se dit convaincue de sa potentialité à trouver un point d’entente final dans les deux jours qui s’annoncent devant elle. Cependant, le groupe français Technicolor a promis revenir pour rendre public le résultat de ses négociations. Tous les acteurs du marché financier sont donc à l’écoute et attendent ce retour sur l’évolution des tractations.

 

Le point de Technicolor

Rappelons que le groupe Technicolor avait déjà fait un bilan important sur le processus de négociation avec ses prêteurs. Ce point avait eu lieu le vendredi 12 juin 2020 et concernait la procédure de conciliation enclenchée depuis le 2 juin 2020. Il notifiait un certain avancement dans les négociations. Il avait indiqué qu’il souhaite avoir la possibilité de demander l’ouverture d’une SFA (sauvegarde financière accélérée) dans l’Hexagone et visant Technicolor SA.

Technicolor avait précisé que son objectif était de rendre facile l’effectivité d’une opération de restructuration. L’entreprise avait également souhaité avoir la possibilité de demander la reconnaissance de la SFA dans le pays de Donald Trump en conformité avec la règlementation applicable. Il avait ajouté que la Procédure de Reconnaissance a pour unique but d’acter certains impacts d’une procédure étrangère aux USA. Tout cela dans un processus allégé.