Air France KLM annonce une vague de suppression d’emplois

  •   Le 06/07/2020 à 14h50
  •   HARMANT Adeline

Suite à des pertes ayant atteint plus de 15 millions d’euros par jour depuis le début de la crise sanitaire, le groupe Air France – KLM va supprimer de nombreux emplois. Décryptons ensemble cette actualité.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Air France KLM annonce une vague de suppression d’emplois
Droit image : Michel Curi - Flickr

La présentation stratégique d’Air-France KLM :

Le groupe Air France KLM a présenté, vendredi, ses orientations stratégiques et ses perspectives de réduction de ses effectifs suite à la pandémie de coronavirus. Rappelons que le chiffre d’affaires de la compagnie a chuté de 95% pendant trois mois et que la perte a atteint un record de 15 millions d’euros par jour au plus fort de la crise. De plus, la reprise des activités devrait être lente à cause d’incertitudes quant à la situation sanitaire, à la levée des restrictions de voyage et l’évolution de la demande commerciale. Dans le meilleur des scénarios, le groupe prévoit ainsi un retour à la normale pas avant 2024.

Bien que l’Etat français ait fortement soutenu le groupe avec des prêts garantis de 7 milliards d’euros, ce dernier ne parvient à surmonter le choc de cette crise qu’à court terme avec des engagements forts pour sa pérennité. Air France a donc pour obligation d’accélérer sa transformation dans le but de regagner en compétitivité et de renforcer son leadership en matière de transition écologique. A cause de la baisse d’activité plus durable que prévu, le groupe doit donc se montrer lucide et responsable et a annoncé que cette transformation va se baser essentiellement sur le changement de son modèle d’activité domestique, sur la réorganisation de ses fonctions support et sur la poursuite de la réduction de ses coûts internes et externes.

Les prévisions de suppressions de postes en détails :

Selon les projections des besoins d’effectifs du groupe, une perte de 6 560 emplois est à prévoir avant 2022 sur un total de 41 000 postes. Plus de 3 500 départs naturels de l’entreprise prévus sur cette période vont cependant compenser plus de la moitié de cette réduction de postes avec une pyramide des âges favorable.

En ce qui concerne la filiale HOP !, cette restructuration qui est notamment étroitement liée à une simplification de la flotte, va entrainer sur les trois prochaines années une suppression de 1 020 emplois sur les 2 420 actuels. Avec les départs naturels estimés, il restera donc un excédent de 820 postes à la fin de l’année 2022. Bien entendu, les compagnies travaillent actuellement avec les syndicats pour mettre en œuvre des dispositifs de départs qui privilégient les mesures volontaires, d’aménagement de fin de carrière ou de mobilité professionnelle et géographique.

Les salariés dont le poste serait supprimé se verront notamment proposer des offres d’emploi en interne s’ils n’ont pas souhaité s’inscrire dans le plan de départs. Air France et HOP ! affirment qu’ils mèneront ces processus dans le respect du dialogue et avec responsabilité et transparence sur les enjeux de leur reconstruction. Le plan définitif sera présenté à la fin de ce mois de juillet.