Volkswagen annonce des suppressions de postes et une électrification de sa gamme.

  •   Le 15/03/2021 à 08h50
  •   HARMANT Adeline

C’est durant le week-end que le groupe Volkswagen a annoncé un plan de suppression de postes dont il n’a pas donné le détail en termes de chiffres mais qui pourrait concerner jusqu’à 5 000 postes d’ici à la fin de l’année 2023. Cette décision intervient dans le cadre de la réduction des coûts et vise à financer la transition du groupe vers l’électrique.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Volkswagen annonce des suppressions de postes et une électrification de sa gamme.
Droit image : Keita Kuroki - Flickr

L'annonce de suppression de postes

Le groupe précise qu’il s’attend à ce que près de 900 salariés optent pour une retraite anticipée à court terme. 2 000 à 4 000 personnes devraient quant à elles quitter le groupe dans le cadre d’une cessation progressive d’activité.

Ces suppressions devraient ainsi permettre de réaliser des économies relativement importantes et d’améliorer la gestion des coûts en la rendant plus rigoureuse. C’est en tout cas ce qu’explique le groupe qui est engagé dans une transition vers la production de modèles électriques et plus tard, de voitures autonome, ce qui représente un budget conséquent.

Le directeur des ressources humaines, Gunnar Killian, qui est cité dans le communiqué rendu public ce week-end a notamment précisé que grâce au haut niveau d’investissement du groupe dans l’expansion de l’électromobilité et la numérisation, Volkswagen a pu s’établir en tant que pionnier du changement automobile. Il indique que le groupe souhaite à présent renforcer une position de force. Cela va nécessiter la poursuite d’une gestion plus stricte des coûts dans le but de financer les investissements nécessaires à l’avenir. Ce dernier précise aussi que cette nouvelle cure d’austérité va apporter la bonne réponse à cette question.

 

Volkswagen va tenter de faire face à Tesla

Alors que le groupe a été reclassé en 2020 à la deuxième place du marché mondial par son concurrent Toyota avec 9.3 millions de véhicules vendus soit une baisse de 15% comparativement à 2019 à cause de l’impact de la crise sanitaire, le groupe s’attend à une hausse significative de son chiffre d’affaires en 2021 même en cas de persistance de la crise.

Ainsi, rappelons que ce nouveau plan de réduction des coûts vient en réalité compléter une réduction de jusqu’à 7 000 postes annoncée plus tôt en 2019 et qui concerne plus spécifiquement la marque phare du groupe, VW.

On rappellera que cette marque a récemment annoncé qu’elle compte atteindre avant 2030 une part électrique de 70% dans ses ventes européennes soit deux fois plus que ce qui avait été annoncé auparavant et compte donc accélérer sa transition face à la législation qui est de plus en plus stricte. Herbert Diess, patron de Volkswagen, a ainsi expliqué son ambition de vouloir rattraper le succès de Tesla qui est actuellement la référence dans l’univers des véhicules électriques.

Il compte ainsi développer la stratégie concernant ces véhicules électriques dans le cadre d’une conférence baptisée Power Day et qui a été organisée pour la première fois lundi et que les spécialistes comparent au Battery Day qui est le grand rendez-vous annuel d’Elon Musk.