Suez conclut un accord pour une cession de participation

  •   Le 13/09/2020 à 13h21
  •   DEHOUI Lionel

Le groupe Suez vient d’annoncer un accord pour la cession de participation. Sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires, l’opération doit être conclue au quatrième trimestre de l’année 2020.

--- Publicité ---
Trader l'action Suez !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Suez conclut un accord pour une cession de participation

Les modalités de l’accord de cession de participation du groupe Suez

À travers sa filiale Aguas Andinas, le groupe Suez a conclu un accord de cession de 53,51 % de sa participation chez Empresa de Servicios Sanitarios de Los Lagos (Essals). Le contrat est signé avec Algonquin Power&Utilities Corp, dans le cadre d’une offre publique d’achat qui implique une valeur d’entreprise totale de 295 millions de dollars USD.

Ce projet de cession de participation envisagé par Suez répond à son plan Shaping Suez 2030. Il a été adopté par le groupe de cela quelques mois. À travers celui-ci, Suez compte faire désormais des investissements intelligents vers des activités qui sont en rapport avec sa nouvelle stratégie.

 

Suez et AquaSure

Suez a annoncé récemment la diminution de sa participation au capital d’AquaSure. Cette opération consiste en la vente de 4,8 % des actions qu’elle détient dans cette entreprise, pour un montant de 76 millions de dollars australiens. L’accord a été conclu avec UniSuper, AMP Capital, ainsi que Macquarie Prism.

L’opération devrait être finalisée au troisième trimestre 2020. La participation de la société Suez au sein d’AquaSure, (à la fin de la cession), sera désormais de 6,9 %. Cette opération est également en ligne avec le plan Shaping Suez 2030.

Pour rappel, c’est un plan qui permettrait au groupe de réorienter ses capitaux vers des activités qui sont en lien avec sa stratégie de croissance sélective. Le groupe Suez a pris cette initiative dans l’idéal de se focaliser sur les projets à forte valeur ajoutée. C’est le cas de son projet de participation majoritaire dans la coentreprise Watersure. Cette dernière a été mandatée par Aquasure pour gérer l’exploitation de l’usine de dessalement de l’État de Victoria en Australie jusqu’en 2039.

 

Suez : cession des parts d’Engie à Veolia

Il y a quelques semaines, Veolia qui est reconnu comme le leader mondial des services d’environnement a proposé 2,9 milliards d’euros en numéraire à Engie pour l’achat de ses actions chez Suez, au prix de 15,50 euros l’action. Cette opération va permettre à Veolia de racheter la quasi-totalité de la participation d’Engie chez son concurrent Suez. L’offre en effet porte sur 29,9 % des 32 % du capital de Suez détenu par Engie.

Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, a déclaré que l’acquisition de ces actions d’Engie va permettre à son groupe de devenir un géant champion mondial français de la transformation écologique. Après l’acquisition des parts d’Engie, Veolia a décidé de lancer une offre publique d’achat (OPA) sur le capital restant chez Suez.

Par ailleurs, dans un entretien accordé ce dimanche, Philippe Varin, président du conseil d’administration de Suez a jugé l’offre des 15,50 euros très petite. Il estime que ce prix est « significativement inférieur » à la valeur intrinsèque de Suez et pense que le schéma proposé comporte « un risque de prise de contrôle dans des conditions inacceptables ».