Qu'est-ce que le straight through processing ?

En surfant sur des sites spécialisés dans la finance ou l’investissement en ligne, peut-être avez-vous déjà rencontré le terme straight through processing ou STP. Mais quelle est la signification précise de ce terme et en quoi consiste réellement ce procédé. C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici grâce à quelques explications simples et précises.  

Qu'est-ce que le straight through processing ?
65% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent
Note: 4.27 11 votes

 

Le straight through processing : Qu’est-ce que c’est ?

Le nom de STP ou straight through processing concerne un système de traitement des opérations financières dit « au fil de l’eau », ce qui équivaut à un traitement sans aucun délai d’attente et donc en continu.

On retrouve cette expression principalement dans le domaine de la finance et notamment en ce qui concerne les brokers. Ceux qui utilisent le STP traitent donc les ordres et les cotations au fil de l’eau.

C’est aux Etats-Unis qu’a été créé ce terme lorsque la réforme consistant à réduire à 3 jours le délai entre le règlement et la livraison des transactions d’actions en Bourse a été mise en place. Auparavant, ce délai était beaucoup plus long. Depuis, ce système est utilisé par la grande majorité des banques et des brokers qui utilisent des passerelles informatiques, permettant le traitement quasi instantané des ordres de leurs clients.

L’objectif est ici bien entendu une plus grande cohérence et un suivi plus rapide des évolutions des cours en fonction des ordres passés.

 

Les avantages du straight through processing :

Du côté de l’investisseur, le système de straight through processing présente bien entendu des avantages certains. Le premier de ces avantages concerne bien sûr la garantie que l’ordre passé le sera au cours observé en direct. Dans le cas contraire, il peut y avoir une différence notable entre le prix auquel est acheté ou vendue une position et le prix réel de l’actif, ce qui peut entrainer des pertes sensibles.

Ce même STP présente un avantage similaire pour le broker qui pourrait, de la même manière, perdre de l’argent, puisque c’est par son intermédiaire que les ordres des clients sont passés. Aujourd’hui, la grande majorité des brokers du marché boursier utilisent ce processus de transmission au fil de l’eau, ce qui garantit une utilisation optimale tant du côté client que de son côté.

 

Comment savoir si une plateforme utilise le straight through processing ?

Comme nous venons de le voir, la grande majorité des plateformes de trading en ligne utilisent déjà le STP. Mais si vous souhaitez en être sûr, il vous suffit de vous rendre dans la page de descriptif de la plateforme ou autre solution technique proposée, et de vérifiée que le sigle STP y est mentionné.

Si vous ne trouvez pas cette information, n’hésitez pas à contacter le service d’assistance qui vous répondra.

 

Comment fonctionne concrètement le Straight Through Processing ?

Avant de tenter de vous expliquer le fonctionnement concret du système STP, il est important de comprendre que les marchés financiers sont immenses et réalisent des transactions de très grande taille chaque jour, mais également à chaque minute ou seconde qui passe. La quantité très importante de transactions réalisées est donc impressionnante et demande une très forte réactivité.

En effet, lorsqu’un trader se connecte à sa plateforme de trading et y passe des ordres d’achat ou de vente, que se passe-t-il réellement ? Autrement dit, comment le broker traite cette information ?

Pour comprendre cela, on fera ici la différence entre ce qui se passe en front-end et qui correspond ici à ce que le trader voit sur son interface de trading en ligne et en back-end, c’est-à-dire ce que traite concrètement le broker qui perçoit l’information bien différemment. Alors que le trader observera des graphiques, des boutons d’ordre ou encore des informations sur la taille de son compte  et ses positions ouvertes, le broker devra gérer ces mêmes informations ainsi que celles de milliers d’autres traders qui investissent simultanément.

Depuis leur création, les plateformes de trading ont fait de grandes avancées d’un point de vue technique et ces informations et données sont transmises de manière très rapide en millisecondes ou même parfois en micro ou nano secondes.

Une transaction fait en effet appel à plusieurs parties qui passent un ordre et l’exécutent. Ainsi, l’acheteur est la contrepartie principale dans une transaction de vente et le vendeur est la contrepartie dans la transaction d’achat. C’est le broker ou courtier qui fait le lien entre ces deux parties et qui utilise un fournisseur de liquidités, le plus souvent une grande banque qui est en charge de fournir les prix aux différentes parties.

En ce qui concerne les transactions sur les devises, les choses diffèrent un peu en ce sens qu’il n’existe pas de place financière dédiée au marché des changes, autrement dit, aucun emplacement physique ni enregistrement physique des exécutions et des transactions. L’ensemble des transactions se fait de manière virtuelle.

Dans les deux cas, le broker en charge de traiter la transaction va la localiser et la faire correspondre à une contrepartie investissant dans le sens inverse. Or, il pourrait exister ici des conflits d’intérêt en raison de la structure même du marché qui est principalement occupé par des traders à faible capital. Or, pour ces transactions, de fortes liquidités sont nécessaires et un fournisseur de liquidités comme une banque ne vendra bien entendu pas individuellement à ces traders au faible capital car cela lui demanderait trop de temps et lui coûterait bien trop cher. C’est là qu’intervient le système STP des courtiers qui permet de fractionner quasiment en temps réel les gros volumes de transaction du côté vente ou achat et permet ainsi aux négociants souhaitant prendre des positions à l’achat ou à la vente sur ces mêmes actifs de le faire. Ainsi, pour le trader, prendre une position acheteuse ou vendeuse ne nécessite que de cliquer sur un bouton d’ordre et ne prend que quelques micro secondes.

Les courtiers utilisant le système STP permettent ainsi aux investisseurs particuliers d’accéder au marché interbancaire sur lesquels différents fournisseurs de liquidités proposent les actifs à trader. Grâce à ce système, les courtiers peuvent faire varier les prix en fonction de la force de l’offre et de la demande sur le marché.

 

Pourquoi la plupart des brokers actuels utilisent-ils le Straight Through Processing ?

Le traitement direct des informations qu’offre le Straight Through Processing a été créé par le secteur d’activité des services financiers et est aujourd’hui parfaitement adapté aux marchés boursiers et financiers en raison de nombre de ses atouts.

En effet,  le secteur de la finance, contrairement aux autres secteurs d’activité comme par exemple les industries de fabrication de biens, ne négocie pas de biens physiques qui nécessitent par exemple un stockage ou une expédition avec les coûts et risques que cela représente. Les marchés financiers vendent en réalité des droits de propriété et des obligations qui peuvent beaucoup plus facilement être traduits en langage informatisé.

Depuis 1970, les investisseurs ont ainsi pu profiter de l’informatique et de ses réseaux pour traiter ces informations par ordinateur. Notons que le commerce électronique n’a connu une véritable généralisation que bien plus tard soit dans les années 1990.

Au service du monde financier, le traitement automatisé et informatisé des données présente différentes fonctions primordiales comme l’automatisation partielle des fonctions de back-office comme la comptabilité ou encore l’audit, mais aussi le traitement automatisé des paiements, l’authentification et la vérification des clients. Le fait de bénéficier d’un  traitement direct de ces information grâce au système STP a permis de réduire les besoins en communication comme les appels téléphoniques entre les différentes parties, vendeurs et courtiers de certains marchés. Cela a également permis de diminuer la dépendance à certaines machines et appareils technologiques comme les télécopieurs.

Auparavant, et avant l’apparition de ce système de traitement en direct, la plupart des transactions était réalisée par le biais d’un autre système appelé T + 3 qui lui est encore opposé aujourd’hui et qui fonctionne, comme son nom l’indique, avec un cycle de règlement-livraison de trois jours. Cela signifie concrètement « date de transaction + 3 jours ». Ici, le vendeur d’un titre devait remettre le certificat papier de son action puis, après un délai maximum de 3 jours ouvrés, l’acheteur devait effectuer le paiement de la transaction.

Au regard des explications que nous venons de vous donner, choisir un broker utilisant le Straight Through Processing est indéniablement une bonne idée car ces courtiers sont les seuls à pouvoir exécuter vos ordres en direct. Vous pouvez ainsi profiter d’une réactivité imparable et voir en temps réel vos positions s’ouvrir et se fermer sans délai d’attente que ce soit sur les graphiques ou sur le solde de votre compte. Vous n’avez ainsi rien d’autre à faire que de cliquer sur un bouton pour que la transaction soit traitée et enregistrée de manière quasi-instantanée.

Tradez en direct et au fil de l’eau avec le straight through processing :

En rejoignant une plateforme de trading moderne et de qualité, vous pourrez, vous-aussi, bénéficier du système STP pour trader. N’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant.

Tradez avec le STP !
65% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent