Solution 30 : Un rebondissement timide suite à la lettre du président

  •   Le 19/04/2021 à 13h07
  •   DEHOUI Lionel

Solutions 30 multiplie les accords de collaborations depuis quelques mois. En fin d’année 2020, le groupe a signé un contrat d’une durée de 4 ans dans les Flandres via sa filiale Unit-T. Ensuite, la société s’engage dans une collaboration avec le télécom italien TIM en début d’année 2021.

Solution 30 : Un rebondissement timide suite à la lettre du président

Évolution du titre influencée par une lettre

Au cours des trois dernières séances de Bourse, il faut retenir que le titre Solutions 30 a effectué une descente de plus de 20%. Il essaie de rebondir depuis quelques jours après la publication de la lettre du spécialiste en déploiement numérique. Cette dernière est adressée aux actionnaires et le groupe y affirme haut et fort qu’il ne mène aucune activité frauduleuse au sein de ses sites.

En effet, selon ce document, les fonds spéculatifs ont été doigtés par le président du directoire comme étant des meneurs d’une campagne de désinformation. Même si monsieur Gianbeppi Fortis ne cite pas clairement le vendeur californien à découvert (Muddy Waters), il est évident que ce dernier reste le plus indexé.

 

La situation selon le président de Solutions 30

Pour rappel, de cela quelques semaines, le fonds de « Carson Block » a appuyé ses accusations contre Solutions 30 avec de nouveaux documents. En effet, le fonds a réussi à établir un lien entre plusieurs personnages mafieux et l’activité de quelques filiales basées dans l’Est du continent européen. Selon la lettre du président du directoire de Solutions 30, un seul objectif explique l’acharnement des fameux « short-sellers ».

Il s’agit en principe de profiter de la chute du titre à travers la publication de fausses accusations.

Dans le même temps, le groupe enregistre la perte d’environ un milliard d’euros de capitalisation boursière. Le président exhorte les actionnaires de la société à faire valoir leurs droits en portant plainte auprès des autorités de marchés et ceux du domaine juridique. Car il estime que ces derniers ont été victime des « fake news » et dénonce ainsi la situation en la qualifiant de « scandale absolu ».

Remarque : Autrement dit, le principal but est de renforcer les plaintes ainsi que les différentes actions mises en œuvre par la société. C’est bien ce qu’il faut retenir de la lettre de Gianbeppi Fortis.

 

Situation de la société « Solutions 30 » à la Bourse

La réaction du groupe technologique (rendue publique par le biais de la lettre de son président) vient à point nommé. Cet éclaircissement a provoqué une légère progression de 1% de l’action du groupe à la Bourse de Paris, la semaine écoulée. Certes, il y a eu un rebond du titre, mais il est bien maigre.

La société de technologie ne compte pas répondre à cette campagne de désinformation. En ce qui concerne les rumeurs d’un possible retrait de la cote, il faut rappeler que les dirigeants ainsi que la société étudient toutes les solutions stratégiques. Le groupe s’assure que l’étude soit réalisée dans les meilleurs intérêts de Solutions 30 et de ses différentes parties prenantes.

Solutions 30 envisage actuellement toutes les possibilités. Il est même capable de renforcer sa base actionnariale jusqu’au retrait de la cote.