Solocal : le tribunal de commerce délivre deux jugements

  •   Le 08/08/2020 à 09h50
  •   DEHOUI Lionel

L’actualité du monde des affaires est animée ce vendredi par les chiffres de l’emploi aux États-Unis avec un Wall Street prudent en début de séance. Il est aussi question de publication de résultats trimestriels des sociétés comme Uber, Schneider et Adidas. À Paris, le CAC 40 atteint les 4.900 points en cette semaine. Quant à l’entreprise Solocal, elle se retrouve dans une situation particulière. En effet, deux décisions de justice ont marqué le groupe hier.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Solocal : le tribunal de commerce délivre deux jugements
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

De quoi s’agit-il en réalité ?

Ce vendredi 7 août 2020, le monde des affaires s’est réveillé avec une nouvelle assez intéressante venant de la société Solocal (ou Solocal Group). En effet, la firme a laissé entendre en cette fin de semaine que le tribunal de commerce de Nanterre a pris une décision à son sujet. Une décision qu’il urge de voir les dessous. Selon les annonces faites par Solocal, ledit Tribunal a arrêté la modification de son plan de sauvegarde financière accélérée.

Cette décision du Tribunal de Nanterre a été prise le 6 août 2020 alors que l’approbation du plan en question date de plusieurs semaines. Pour être précis, il faut savoir que le groupe Solocal a vu son plan (de sauvegarde financière accélérée) approuvé au cours de son assemblée des obligataires. Une réunion qui s’est tenue à la date du 13 juillet 2020, soit environ un mois plus tôt. Par ailleurs, Solocal a aussi dévoilé une autre décision de justice.

 

La deuxième décision ayant rapport avec Solocal

Les nouvelles venant de la firme Solocal étaient plusieurs ce vendredi. Le fait marquant est qu’elles concernent des décisions de justice arrêtées par le tribunal de commerce de Nanterre. En effet, le Tribunal a aussi procédé à l’homologation d’un protocole de conciliation dont le but est spécifique. Celui-ci vise particulièrement à matérialiser l’accord obtenu au sujet de la restructuration du revolving credit facility. Cette décision d’homologation prend également en compte un autre facteur.

Il s’agit en occurrence de la mise à disposition d’un financement obligataire qualifié de « crédit relais ». Ce dernier est tablé sur un montant maximal de 16 millions d’euros. Il faut dire que ces deux décisions Tribunal seront d’une importance capitale pour les prochaines activités du groupe Solocal.

 

Des précisions sur les deux jugements ainsi que sur le plan

En effet, ces deux jugements du Tribunal de Nanterre permettront à la société Solocal de mettre sur place ses opérations préalablement établies. Lesquelles entrent en droite ligne avec le renforcement de sa structure financière. Elles ont également reçu l’approbation des actionnaires au cours de l’AG du 24 juillet. Rappelons que durant cette réunion, l’ensemble des résolutions indispensables au déroulement du plan de renforcement de sa structure financière avait été approuvé avec une large majorité.

Au fait, plus de 93 % des actionnaires présents à l’Assemblée générale avaient donné leur feu vert auxdites résolutions. À l’époque, l’entreprise de services de renseignement soulignait que ledit plan reposait sur une augmentation de capital de l’ordre de 347 millions d’euros. Solocal ajoutait que ce plan permettait de sécuriser plus de 85 millions de liquidité tout en favorisant la réduction de l’endettement de 262 millions d’euros environ.

Remarque : Ce montant du plan d’augmentation de capital avait été complété par un financement de 32 millions d’euros afin de répondre à ses besoins à très court terme. Ce financement est composé d’un prêt ATOUT de 16 millions d’euros venant de BPI France et le reste venant des créanciers obligataires.