Société Générale : Un T4 meilleur que prévu

  •   Le 11/02/2021 à 13h28
  •   DEHOUI Lionel

Les résultats publiés par Société Générale pour le compte du quatrième trimestre ont été bien accueillis par les investisseurs. Bien que les chiffres affichés sont baissiers, ils se sont quand même révélés supérieurs aux attentes.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Société Générale : Un T4 meilleur que prévu
Droit image : Mohamed Yahya - Flickr

Un résultat salué en Bourse

Le mercredi matin, l’action SocGen a progressé de 3,47 % à 18,01 euros aux environs de 11 h. Elle a d’ailleurs été la plus belle performance du CAC 40, qui de son côté a grimpé de 0,11 %. Un nouveau record qui porte à 6 % la hausse entamée par SocGen depuis le premier janvier, après sa chute de 45,1 % en 2020.

Le bénéfice net part réalisé par la banque française pour le compte du dernier trimestre de 2020 est de 470 millions d’euros. Un chiffre qui est bien en dessous de celui réalisé l’an dernier à la même période, soit un recul de 28,1 %. Quant à son produit net bancaire (PNB) trimestriel, il a baissé de 6,0 % à 5,838 milliards d’euros.

Concernant le coût net du risque sur le trimestre, il est évalué à 689 millions d’euros contre 371 millions à la même période en 2019. Les revenus des activités de marchés ont aussi chuté au cours de ce quatrième trimestre. Les bénéfices du trading d’action ont baissé de 7 % sur un an, pendant que les revenus des activités taux, crédits et changes, reculaient aussi de 16 %.

 

Une contre-performance face aux grandes banques américaines

Slawomir Krupa, directeur général adjoint en charge des activités de banque de financement et d’investissement (BFI) a commenté le sujet au cours d’une conférence de presse en ligne. Il a indiqué que le groupe se concentre désormais beaucoup plus sur les activités de taux. Aussi, aurait-il renforcé sa présence en Europe.

Par ailleurs, le recul de SocGen est intervenu à une période où les grandes banques de Wall Street ont affiché de belles performances. Celles-ci ont notamment profité de la volatilité des marchés en fin d’année. C’est le cas de BNP Paribas, qui a progressé de 22 % dans la branche taux fixes, devises et matières premières (FICC). Cependant, elle a régressé de 4,5 % dans les actions.

Cette contre-performance de Société Générale dans l’obligataire est survenue à un moment où le groupe met tout en œuvre pour restructurer ses activités de marchés. Ceci, dans le but d’améliorer la rentabilité.

 

Les perspectives envisagées par SocGen

Afin de remettre ses finances sur les rails, le groupe a pris un certain nombre de mesures. Dans un premier temps, il s’est désengagé de certaines branches d’activités comme le trading de matières premières. Dans un second temps, il a décidé d’arrêter de vendre certains produits comme annoncé l’année dernière. C’est le cas des produits qui sont spécialement exposés aux fluctuations des marchés pendant la crise.

Du côté de la banque de détail, une fusion des réseaux de SocGen et de Crédit du Nord est envisagée. C’est un projet qui implique notamment la fermeture de 600 agences d’ici 2025.

Pour l’année 2020 dans son ensemble, la perte nette part enregistrée par le groupe est de 258 millions d’euros. Cependant, son bénéfice hors éléments exceptionnels est évalué à 1,435 milliard.