SNCF est sur le point d’aboutir à la cession de sa filiale Ermewa

  •   Le 25/04/2021 à 17h33
  •   DEHOUI Lionel

Le groupe ferroviaire français, SNCF est fragilisé depuis quelque temps par la crise sanitaire du coronavirus. Ce qui a conduit l’entreprise à une situation financière difficile. Dans son objectif de retrouver une meilleure santé sur le plan économique, la société nationale envisage de céder sa filiale Ermewa. Dans le cadre de cette opération, elle a annoncé récemment entrer en négociations exclusives avec un potentiel acquéreur.

SNCF est sur le point d’aboutir à la cession de sa filiale Ermewa

À propos des négociations enclenchées avec un potentiel acquéreur

En fin d’année 2020, l’entreprise publique ferroviaire française SNCF, avait amorcé la cession de sa filiale Ermewa. Cette dernière est spécialisée dans la gestion de wagons de marchandises et de conteneurs-citernes. Cette opération est sur le point de se concrétiser.

En effet, la société nationale estime entrer en négociations exclusives avec un potentiel acquéreur. Il s’agit d’un tandem formé par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et par DWS group, filiale de gestion d’actifs de Deutsche Bank. Dans un communiqué, la SNCF explique que son conseil a pris la décision d’enclencher les discussions avec ce consortium à l’issue d’un processus d’enchères.

Pour rappel, au départ, six entreprises s’étaient manifestées comme candidates dans cette opération. Par ailleurs, le groupe public français n’a pas donné d’informations à propos du montant précis de la transaction. Selon une source proche du dossier, il serait estimé à environ 3,3 milliards d’euros dépassant ainsi l’objectif de 2,5 milliards d’euros affiché par le groupe ferroviaire.

 

Approbation de certaines autorités attendue

Si la SNCF est entrée en négociations exclusives avec ce consortium, l’opération requiert encore plusieurs autorisations. En effet, l’approbation en amont de certaines autorités de la concurrence est nécessaire. Il s’agit principalement de la Commission européenne et du ministre français de l’Économie.

Pour rappel, Ermewa, filiale de la SNCF, est racheté en 2010 par la société nationale. Elle est basée à Paris et compte un effectif de 1 200 salariés. L’entreprise assure la gestion d’une flotte d’environ 100 000 matériels. Elle exerce son activité dans 80 pays à travers le monde. Au titre de l’exercice de l’an dernier, la société a enregistré un résultat d’exploitation estimé à 271 millions d’euros. Son chiffre d’affaires quant à lui, était ressorti à 489 millions d’euros.

 

Objectifs de cette cession pour SNCF

Les comptes de la SNCF étaient pénalisés depuis quelque temps par la crise sanitaire du coronavirus. La pandémie a fortement impacté le secteur ferroviaire en occasionnant une chute du trafic ferroviaire. Ainsi, le produit de la cession devrait lui permettre d’améliorer sa situation sur le plan économique.

La dette nette de la société nationale est estimée à environ 38 milliards d’euros. Au titre de l’exercice de l’année dernière, le groupe ferroviaire a enregistré une perte nette de 3 milliards d’euros. Son chiffre d’affaires ressortait à 30 milliards d’euros, en baisse de 14 % par rapport à 2019.

La cession de sa filiale Ermewa devrait permettre à la SNCF d’accélérer son désendettement. Aussi, cette opération va aider l’entreprise dans la poursuite de sa perspective de maintien de sa trajectoire financière. Pour atteindre ces différents objectifs, la société nationale compte adosser Ermewa à des partenaires de long terme.