Signature d’une ligne de crédit syndiquée de 1,5 milliard d’euros par THALES

  •   Le 17/12/2020 à 08h22
  •   DEHOUI Lionel

À la date du 7 décembre, la société Thales et un groupe de 17 banques ont eu à signer une nouvelle ligne de crédit revolving multidevise de 1,5 milliard d’euros. Celle-ci viendra ainsi remplacer la ligne existante qui a été signée le 19 décembre 2014 pour le même montant.

Signature d’une ligne de crédit syndiquée de 1,5 milliard d’euros par THALES
Droit image : Andrew Skudder - Flickr

Les conditions de cette ligne de crédit

Parmi les conditions de la ligne de crédit, il y a la possibilité de s’en servir pour les besoins généraux de la société. L’entreprise peut aussi l’utiliser en backup du programme NeuCP, qui est anciennement appelé « billet de trésorerie ». La durée du contrat est de deux ans, incluant deux options de prolongation d’un an chacune.

S’exprimant sur les termes de cet accord, Thales explique qu’il a eu la brillante idée d’insérer des « objectifs climats » dans les termes et conditions de la ligne de crédit. Ceci, en adéquation avec ses engagements en matière de responsabilité d’entreprise.

En effet, les « objectifs climats » dont il s’agit sont de diverses sortes. Thales veut notamment réduire son empreinte carbone directe et indirecte (Scopes 1, 2 & 3). Le groupe avait déjà mis en place une politique bas carbone et avait pris des engagements pour les 10 prochaines années. Ainsi, sa marge de crédit sera liée auxdits objectifs, ce qui implique un ajustement à la hausse ou à la baisse de son taux, en fonction de l’atteinte de ces ambitions.

 

Les objectifs visés par Thales

Le groupe spécialisé dans les technologies aérospatiales a l’ambition d’atteindre une croissance de 2 à 3 % sur ses revenus pour 2021. La marge opérationnelle qu’il vise est de 11,5 % pour la fin de l’année prochaine. Ainsi, pour atteindre ces objectifs, l’entreprise veut se concentrer sur une forte réduction de la structure de coûts. Parmi les enjeux de Thales, on note également l’adoption de Gemalto pour chacune de ses 5 activités.

Sur le plan de l’innovation, la firme concentre ses efforts sur 4 axes importants à savoir :

  • Technologies du matériel ;
  • Technologies du logiciel ;
  • Sciences de l’information et de la cognition ;
  • Conception fonctionnelle et architecturale des systèmes.

Aussi, le groupe accompagne 1000 startups référencés. 120 d’entre eux sont notamment appuyés à travers l’incubateur Starburst. Par ailleurs, la société est majoritairement présente en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Elle intervient également au Moyen-Orient, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

 

Les actions de Thales sur l’environnement et les autres domaines

Sur le plan de l’environnement, Thales s’est engagée à réduire ses émissions directes opérationnelles de 20 % en 2023 et de 40 % en 2030. Concernant les émissions indirectes, elles seront réduites de 7 % en 2023 et de 15 % en 2030. De même, des services innovants seront offerts aux clients pour les aider à réduire leurs propres émissions.

Par ailleurs, l’entreprise veut également continuer à simplifier ses structures de renforcement et de défense de sa gamme de satellites dans l’espace. De plus, elle envisage d’acquérir la société française Photonis, spécialisée dans l’intensification de la lumière. Afin de réagir face à la pandémie, le groupe a décidé de supprimer ses objectifs prévus pour 2020 ainsi que le solde du dividende après versement de l’acompte.