Shell : Un bilan d’activité trimestriel décevant

  •   Le 18/04/2021 à 15h54
  •   DEHOUI Lionel

Plusieurs évènements ont fait l’actualité du groupe énergétique Shell pendant le premier trimestre de l’année 2021. Shell a procédé par exemple à une cession d’actifs dans le Sahara égyptien. Après cela, il a eu à procéder à la nomination d’un nouveau président à la tête de son Conseil. Pour ce qui concerne le bilan trimestriel de son activité, il a été jugé décevant sur le marché. Voici ce qu’il en est.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Shell : Un bilan d’activité trimestriel décevant
Droit image : DennisM2 - Flickr

L’action Shell sous pression

Il suffisait d’observer le mouvement de l’action Shell à la Bourse pour se rendre compte qu’elle peine à décoller. Dans le même temps, l’indice Euro Stoxx 50 reculait de 0,1% pendant que l’indice Stoxx des valeurs pétrolières s’inscrivait en hausse de 0,1%.

Le groupe anglo-néerlandais explique cette méforme par la vague de froid ayant eu lieu dans le Texas durant le mois de février. Elle a négativement impacté ses activités dans cette région des États-Unis au cours du premier trimestre. L’évaluation de l’impact financier s’élève à 200 millions d’euros de dollars, en ce qui concerne le résultat ajusté de l’activité du groupe sur cette période.

 

Anticipations sur les activités de Shell

En ce qui concerne la branche amont, l’activité de production d’hydrocarbures est prévue pour atteindre des sommets allant de 2,40 à 2,475 millions de barils de pétrole. Il s’agit là d’un débit journalier qui prend déjà en compte les 10.000 à 20.000 barils de pétrole perdus par jours en raison des aléas climatiques de Texas.

D’un côté de la branche aval, le taux d’utilisation des raffineries devrait s’afficher entre 71% et 75%. Il sera accompagné par une marge de raffinerie évaluée à plus de 2,6 dollars environ moyennant le baril. Il est alors en nette augmentation par rapport à son niveau enregistré au quatrième trimestre 2020 (1,6 dollar par baril).

Rappelons également que l’action Shell “A“ s’inscrit en hausse de 15%, dès les premières séances de l’année.

 

Shell s’active en Asie

Ensemble avec Porsche Asia Pacific, Shell assurera la mise en place d’un premier réseau de charge transfrontalier en Asie du Sud-Est. Celui-ci sera composé de 12 points de charges répartis dans six stations Shell et qui sont installés le long de l’autoroute nord-sud en Malaisie. Ce réseau permettra aux conducteurs de véhicules électriques d’effectuer la traversée vers Penang, Kuala Lumpur et Singapour.

Porsche dispose d’un fort potentiel de déblocage sur le marché de l’ASEAN. Du côté de Shell, le groupe énergétique voit clairement une opportunité d’agir sur la mobilité électrique dans cette partie du continent asiatique. D’autres pays voisins de la Malaisie et du Singapour devront désormais suivre cet exemple d’installation de réseau de recharge haute performance.

Important : En réalité, il y aura des chargeurs à courant de puissance 180 kW qui seront dans toutes les stations de Shell. Ce dispositif met alors au service des conducteurs une capacité de charge la plus haute en Singapour et en Malaisie. La réalisation des quatre premières stations se fera au cours des six derniers mois de l’année 2021. Les deux dernières le seront au S1-2022.